Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Faible valorisation des produits de la pêche, des acteurs formés aux nouvelles techniques de transformation, conservation et de commercialisation du poisson
 

Côte d'Ivoire : Faible valorisation des produits de la pêche, des acteurs formés aux nouvelles techniques de transformation, conservation et de commercialisation du poisson

 
 
 
 1765 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 20 juin 2023 - 18:40



En Côte d'Ivoire, les produits issus de la pêche sont très peu valorisés. Hors mis le fumage qui demeure à ce jour, le principal mode de transformation et de conservation du poisson utilisé notamment par les femmes, les autres techniques innovantes en la matière sont très peu connues. De plus, selon une étude de l'organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Fao), les pertes post-captures s'élèvent à plus de de 30% des prises.


Ces insuffisances bien évidemment, font perdre des opportunités en termes de revenus additionnels aux acteurs de la pêche artisanale. Elles affectent également les moyens d'existence des comités des pêches artisanales composés majoritairement de femmes et de jeunes. Toute chose qui compromet sérieusement la sécurité alimentaire.


C'est au regard de cette situation que le Ministère des Ressources

Animales et Halieutiques (MIRAH) a initié le projet de valorisation des produits halieutiques ( PRO Valorisation), afin d'assurer la formation des opérateurs du secteur sur la technique de préparation du Surimi, ainsi que de nouvelles méthodologies pertinentes.


 

Réunis en atelier ce mardi, à Abidjan, 60 femmes et jeunes exerçant dans le secteur de la pêche, seront instruits sur plusieurs thématiques qui aborderont les notions générales d'hygiène, de la transformation, de la commercialisation et de la conservation du poisson après capture. Selon le colonel Ludovic Allechi Yapo, coordonnateur du projet, cet atelier permettra aux femmes fumeuses de poissons notamment, de découvrir les matériels modernes de fumage avec des fours initiés par la Fao.


Cette technique selon le coordonnateur du projet, " permet de faire beaucoup d'économie en terme de conservation et de protection de l'environnement, car elle utilise moins de bois de chauffe"


Quant aux Docteur N.Gandi, conseiller technique du ministre Sidi Tiemoko Touré, qu'il représentait a l'ouverture de cet atelier, il a exhorté les bénéficiaires a mettre à profit les trois jours de formation ( du 20 un 22 juin 2023), pour s'enrichir de connaissances en matière de conservation, de transformation et de commercialisation des produits halieutiques. 


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Notons qu'en Côte d'Ivoire, chaque Ivoirien consomme 25 kg de poissons par an. La production nationale qui est de cent mille tonnes l'an, ne couvre que dix-sept pour cent des besoins estimés à plus de 600.000 tonnes. Le pays est donc obligé d'importer 500.000 tonnes de poissons chaque année.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Faible valorisation des produits de la pêche, des acteurs formés aux nouvelles techniques de transformation, conservation et de commercialisation du poisson
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter