Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, Amadou Koné contribue à l'autonomisation des femmes à travers une visite à l'association Diabo Ville Émergente
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, Amadou Koné contribue à l'autonomisation des femmes à travers une visite à l'association Diabo Ville Émergente

 
 
 
 2112 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 05 août 2023 - 19:29

Des femmes après leur visite (ph KOACI) 



Dans le but de Rendre autonomes les femmes de Bouaké par le truchement d'une microfinance leur permettant de disposer d’une source de financement propre, le ministre des transports, Amadou Koné a organisé une visite de terrain de plusieurs femmes issues de 112 villages des 5 cantons de Bouaké, notamment Faafouè, Dohoun, Pharis, N'Dranouan et Pepressou.


L'objectif de cette visite de travail de trois jours (du mercredi 02 au vendredi 04 août 2023) initiée à l'endroit de ces femmes, est de s’imprégner du modèle de l’association Diabo Ville Émergente en vue d’une implémentation prochaine dans leur localité.


 

Après une visite à l’unité de transformation de Riz, de Manioc et du site en chantier de production de riz étuvé (Malohoussou), madame Rébecca Yao a présenté aux Femmes de Bouaké, tous les projets et programmes de l'association Diabo Ville Émergente. Il s'agit de l'entrepreneuriat agricole pour les spéculations (riz, maraîcher, manioc, anacarde, soja), appui aux Activités Génératrices de Revenus (AGR), Association Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC), l'alphabétisation et le Comité de gestion communautaire.


Ces femmes ont profité de l'occasion pour dresser un chapelet des difficultés liées à leurs activités. « Nous produisons du manioc et l'attiéké. Nous n'avons pas de broyeuses ni de tricycles pour évacuer nos produits. Il nous est difficile de vendre notre manioc ou notre attiéké.» ont-elles fait savoir. Poursuivant, elles déplorent quelques structures avec lesquelles, elles ont entamé des projets et qui n'ont jamais abouti. Elles ont traduit toute leur reconnaissance et gratitude à l'endroit du ministre Amadou Koné et surtout à Rébecca Yao qui a accepté de partager son expérience avec elles.


« Nous sommes très heureuses. C'est maintenant que nous avons appris l'importance du projet AVEC. Ce projet nous permettra d'être indépendantes financièrement. Nos foyers seront désormais stables. Nous pourront régler nos problèmes sans attendre quelqu'un. Mais pour réussi ce défi, il faut qu'il ait l'entente, la cohésion et l'amour entre nous.» a indiqué Agnès Kouakou N'Guessan du canton Faafouè de Bouaké.


Pour la présidente de l'association Diabo Ville Émergente, c’est tout un programme intégré qui sera mis en œuvre à la faveur des femmes rurales de Bouaké. Elle a promis aux femmes présentes, une visite de terrain dans les prochains jours. « Bientôt nous effectuerons une visite de terrain dans les 5 cantons de Bouaké afin de procéder à une analyse situationnelle pour l’élaboration d’une stratégie d’implémentation de notre modèle de développement et de promotion de la Femme rurale.» a annoncé Rébecca Yao avant de traduit toute sa reconnaissance et gratitude au ministre Amadou Koné pour son leadership avéré dans la région de Gbêkê.


« Je suis très honorée de conduire ce partenariat car l’épanouissement des femmes c’est mon combat. Faire de la femme des zones rurales, le véritable agent d’un réel changement qui impulse le développement.» a-t-elle clamé.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, Amadou Koné contribue à l'autonomisation des femmes à travers une visite à l'association Diabo Ville Émergente
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter