Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Concert de Salif Keïta, la CONASU catégorique : « Report d'accord, mais pardon d'abord, sinon pas de concert  »
 

Côte d'Ivoire : Concert de Salif Keïta, la CONASU catégorique : « Report d'accord, mais pardon d'abord, sinon pas de concert »

 
 
 
 17374 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 30 octobre 2023 - 10:29

Zanga Coulibaly



Le concert des 54 ans de carrière de l’artiste malien, Salif Kéïta, annoncé pour le 17 novembre 2023 à Abidjan a été reporté après le soulèvement de la jeunesse ivoirienne appuyé par la Coalition nationale pour le sursaut (Conasu). En effet, selon Zanga Coulibaly, président du présidium de la Conasu, après la décision de l’artiste de décaler son spectacle, des personnes en mal de publicité ont tenté de se rendre intéressante concernant le sujet.


Hier, le leader d’opinion a tenu à féliciter la jeunesse ivoirienne pour sa réaction spontanée contre l’organisation des festivités en faveur du natif du Djoliba. « Nous félicitons nos jeunes frères qui se sont levés en même temps que la Conasu pour s’insurger contre le spectacle de Salif Kéïta. Il n’est pas n’importe quel artiste. Salif Kéïta doit savoir mesurer ses propos. Quand on est un artiste de ce calibre-là, on ne soutient pas n’importe quelle cause. Cet artiste malien ne peut pas prétendre aduler le Président Alassane Ouattara et en même temps le traiter de déstabilisateur du Mali sous le prétexte que 49 militaires ivoiriens ont été interpelés à l’aéroport de Bamako », a indiqué Zanga Coulibaly.


Le président de la Conasu a levé un coin de voile sur l’intervention de certaines personnes à propos du concert de Salif Kéïta à Abidjan. « A ceux qui se cachent derrière les réseaux sociaux pour parler à tort et à travers, nous leur disons que le vrai engagement de la Conasu, c’est le sentiment des Ivoiriens. Ils disent que la Côte d’Ivoire n’est pas un Etat de droit. Et que la liberté d’expression n’est réservée qu’à un seul camp. Mais ces personnes se sont prononcées librement sur le sujet. Mais nous disons que, quand tu es discrédité comme elles le sont à un certain niveau où tout le monde a compris vos prises de position, il faut savoir se taire. Référez-vous à notre conférence de presse et écoutez très bien. Il s’agit de Salif Kéïta, l’artiste et politicien malien et pas n’importe qui », a martelé le président de la Conasu.


 

Avant d’ajouter que désormais toute personne ou personnalité qui s’attaque à la Côte d’Ivoire quelque-soit son pays d’origine, trouvera sa structure sur son chemin. « Nous sommes fiers de ce que représente le chef de l’Etat, Alassane Ouattara pour la Côte d’Ivoire, notre pays, qui compte dans le concert des nations », a poursuivi Zanga Coulibaly. Il a invité Salif Kéïta à saisir la balle au bond pour présenter des excuses publiques à l’Etat de Côte d’Ivoire et au président de la République, Alassane Ouattara. « Je voudrais demander à l’icône malienne de profiter de l’occasion que lui offre la Conasu pour présenter des excuses publiques au peuple de Côte d’Ivoire. Nous disons report d’accord, mais pardon d’abord avant tout concert de Salif Kéïta en Côte d’Ivoire quelques soient les années que cela va durer », a conclu Zanga Coulibaly.


Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Concert de Salif Keïta, la CONASU catégorique : « Report d'accord, mais pardon d'abord, sinon pas de concert »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter