Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Depuis Yakro, en campagne, le candidat Thiam affirme que le PDCI n'est pas mort
 

Côte d'Ivoire : Depuis Yakro, en campagne, le candidat Thiam affirme que le PDCI n'est pas mort

 
 
 
 8229 Vues
 
  17 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 09 décembre 2023 - 20:23

Thiam ce samedi à Yamoussoukro


Candidat retenu pour l'élection du nouveau président du PDCI-RDA, lors du 8ᵉ congrès extraordinaire dudit parti prévu le 16 décembre 2023, Tidjane Thiam, était ce samedi 09 décembre 2023 à Yamoussoukro, à exactement une semaine de ce rendez-vous.


Depuis la capitale politique, il s'est adressé solennellement à des militants du parti septuagénaire, dans le cadre de son meeting inaugural de campagne.


Dans son discours, Thiam, de retour au Pays après des soucis à l'étranger (affaire d'espionnage en Suisse et faillite du Crédit suisse après des années de mauvaise gestion, ndlr) a prôné l'unité au sein du PDCI-RDA, gage de tout succès et décliné ses grandes ambitions pour la redynamisation du parti vert et blanc.


Il a avant tout, expliqué les raisons du choix de la capitale politique, Yamoussoukro, pour son discours solennelle de campagne.

"Le choix de Yamoussoukro pour ce premier meeting n’est pas fortuit. C’est ici que le père-fondateur, le président Félix Houphouët-Boigny, entouré de ses compagnons, a dirigé notre combat finalement victorieux contre les abus du régime colonial. C’est également ici, qu’il a pris des décisions importantes, après avoir échangé, en homme de dialogue, avec ses collaborateurs, pour façonner son rêve, sa vision d’une Côte d’Ivoire unie et prospère au bénéfice de tous ses enfants. Les générations passent, mais l’ambition profonde du PDCI demeure immuable, à savoir, servir le peuple ivoirien, améliorer sans cesse ses conditions de vie", a-t-il expliqué.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Poursuivant, celui qui n'avait plus mis pied au Pays depuis 20 ans, a félicité le PDCI pour sa résilience et sa résistance en dépit de l'atmosphère hostile à laquelle il est confronté et l'a encouragé à rester uni.

" Nos racines, depuis 77 ans, plongent profondément dans la lutte pour l'indépendance et dans les efforts déployés par toutes les générations qui ont précédé la nôtre, pour construire la Côte d'Ivoire moderne. Aujourd'hui, après la perte brutale de notre leader, feu le Président Henri KONAN BEDIE, nous avons plus que jamais le devoir de demeurer unis afin de consolider les bases du Parti, résister aux épreuves et relever les défis de ce 21e siècle. Je crois fermement en la nécessité de renforcer l'unité au sein du PDCI-RDA. Une unité qui transcende nos différences et qui nous permet de travailler tous ensemble pour le bien de notre communauté", a-t-il félicité.


 

Tidjane Thiam répondant aux oiseaux de mauvais augure qui ont prédit la mort du PDCI après le décès de son président Henri Konan Bédié, a dit ceci : " Après le décès de feu le Président Aimé Henri Konan BEDIE, les Cassandre, les prophètes de malheur ont prédit le pire à notre parti.

Eh bien, nous allons leur prouver qu’ils se trompent. Le PDCI n’implosera pas, le PDCI n’explosera pas, mais le PDCI vivra et le PDCI vaincra. Heureusement, nos chers anciens qui sont tous nés du système houphouetiste et de ses valeurs ne dormaient pas : avec au premier rang d’entre eux notre Président Cowppli Bony [citer d’autres noms], ils n’ont ménagé aucun effort pour que le PDCI reste debout, 24 ans après avoir perdu le pouvoir. Fait unique en Afrique. La réalité, comme vous pouvez le constater, est sous nos yeux. Nous sommes là, résilients, solides, dans un environnement souvent hostile", a indiqué Tidjane Thiam


S'agissant de sa vision pour la redynamisation du plus vieux parti politique ivoirien, le franco-ivoirien l'a fait savoir aux militants en ces termes. " Notre Parti doit faire face à des défis cruciaux qui nécessitent un leadership fort et visionnaire. Que ce soit sur les plans de la cohésion nationale, de la gouvernance politique, de l’économie ou du social, nous devons avec détermination, créativité et ingéniosité, être prêts à apporter aux ivoiriens des réponses pragmatiques. Le PDCI-RDA est nécessairement appelé à jouer un rôle central dans la construction de notre pays. Nous devons œuvrer pour une Côte d’Ivoire réconciliée, prospère et apaisée où chaque citoyen, imprégné des valeurs de travail et de mérite, a l’opportunité de réaliser son plein potentiel, dans la paix et la sécurité. Je sais que nous saurons trouver en nous les ressources pour renforcer les fondations de notre maison commune, assurer la continuité de notre héritage et bâtir un avenir encore plus prometteur", a-t-il annoncé.


Et de poursuivre : Il nous faut consolider le positionnement du Parti comme acteur politique numéro 1 sur l’échiquier national et renforcer les soutiens et l’image de notre parti à l’extérieur de la Côte d'Ivoire, proposer aux ivoiriens pour 2025 une vision pour notre pays qui réponde à leurs aspirations profondes et leur permette de croire véritablement en un avenir meilleur pour eux et pour leurs enfants. À l’intérieur du parti, être véritablement au service de et à l’écoute de nos militants de base, de nos secrétaires de section. J’en dirai plus sur ce point tout à l’heure, car il me tient énormément à cœur. Le PDCI, notre parti, a été créé en 1946 pour, comme l’indique son hymne, « servir le vaillant peuple ivoirien ». Pres de huit décennies plus tard, cette ambition, interrompue par le tragique coup d’État de 1999, doit être au cœur de notre projet, en tenant compte, naturellement, des évolutions que le pays a connues depuis".


Pour ce faire, "Titi" comme l'appellent certains, a identifié sept (7) axes clés et 33 objectifs clairs et précis qui selon lui, " permettront, avec la contribution de chacun, de bâtir le parti dont nous rêvons tous". " Il s’agira d’une part, si vous m’accordez votre confiance, si vous m’élisez, d’assurer une transition en douceur, fidèle a nos traditions, en travaillant étroitement avec un certain nombre de responsables existants ; et d’autre part, renforcer la gouvernance et la gestion administrative et financière du Parti. Un accent particulier sera accordé à l’amélioration des ressources du Parti en encourageant l’initiative locale et en donnant la possibilité aux différents organes d’utiliser une partie des fonds collectés pour leur propre fonctionnement. J’ai toujours cru dans la décentralisation dans toutes les structures que j’ai gérées. Personne ne connait mieux que vous-même vos besoins. Je veux redonner du pouvoir et de l’autonomie a la base. C’est une condition de notre succès. Je crois passionnément dans les capacités des êtres humains à comprendre, gérer et résoudre leurs propres problèmes", a-t-il expliqué.


Pour lui, la décentralisation est la meilleure réponse, pas seulement pour le PDCI mais aussi pour la Côte d'Ivoire. Il a également assuré que ses compétences de financier lui permettront de développer et mettre en œuvre des techniques de levée de fonds efficaces et utilisant toutes les possibilités qu'offre la technologie moderne à l’ère de la digitalisation tant au plan national qu’international.


Enfin, concernant la démocratie, Tidjane Thiam a déclaré qu'elle "ne figure pas seulement dans notre nom. Nous nous appelons en effet le Parti DEMOCRATIQUE de Côte d'Ivoire, elle est dans notre ADN dans notre code génétique et aussi dans mon code génétique personnel. Je suis profondément démocrate et non, Grâce a Dieu, je ne crois pas que je sais tout où mieux, je sais que je ne sais pas tout et je suis toujours prêt à consulter, à écouter, à discuter. Je m'engage devant vous, si je suis élu, à promouvoir une démocratie interne transparente, inclusive, collégiale, où chaque membre a une voix et participe à la prise des décisions. Tous ensemble. Certains d’entre vous m’auront entendu le dire : l’autorité ne s’exige pas, elle se consent. L’autorité vient d’en bas. Je ne serai fort que si vous consentez à être guides par moi. Le leadership que je vous propose reposera sur l'écoute attentive des besoins de tous les membres du Parti et le travail en équipe", a promis le candidat Tidjane Thiam.


L'autre défi qu'il compte relever, c'est de faire en sorte que le PDCI revienne au nord. " En fait, il n’en est jamais parti, mais beaucoup de nos militants ont besoin d’être remotivé et de sentir qu’ils sont importants, une priorité pour notre parti. N’oublions pas que Felix Houphouët Boigny s’est fait élire à Korhogo", a-t-il ajouté.


 

Très affaibli et cantoné à une dynamique ethnique essentiellemet "Baoulé", comme tous les partis politiques d'oppositon, le PDCI rêve de reconquête du pouvoir. " Notre objectif ultime, comme pour tout parti politique qui aspire à gouverner, sera de préparer notre parti à être prêt à gérer l’Etat dès le premier jour de notre victoire aux prochaines élections présidentielles. Nous initierons dans ce cadre, dès que nous aurons votre approbation, des réflexions prospectives sur toutes les thématiques qui concernent la vie de la nation et l’identification d’esquisses de solutions pragmatiques. Nous mettrons un point d’honneur à faire connaître la position du Parti sur les questions politiques, nationales et internationales à travers l’institution de rencontres régulières entre la presse et le porte-parolat du Parti sur l’actualité nationale et internationale. Nous ferons connaitre la position du Parti à travers la production de déclaration sur tout événement ou toute décision engageant l’avenir de la nation ivoirienne ou de l’Afrique.


De grandes ambitions que le candidat, décrié pour sa dimension de communicateur tous azimuts, entend réaliser à la tête du PDCI-RDA, dans l'union et la cohésion des militants. " Ce rêve d’unité, nous devons le porter, voire le hisser plus haut, car il conditionne notre réussite en tant que nation. Je l’ai dit récemment encore à ABOUDIE-DADIE, et je le répète ici : « Dans la désunion, l’échec est le seul résultat possible ». En revanche, l’union garantira succès. C’est pourquoi j’ai choisi TOUS ENSEMBLE. Je vous engage tous, où que vous soyez, à être les artisans de l’union afin que nous puissions ensemble relever les défis du 21ᵉ siècle. Tous ensembles, pour la marche victorieuse de notre Parti", a conclu Tidjane Thiam.


Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : La présence militaire française est-elle un atout pour l'attractivité du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le franco-ivoirien Emerse Faé confirmé entraineur des éléphants, bonn...
 
6607
Oui
89%  
 
710
Non
10%  
 
112
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  17 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Depuis Yakro, en campagne, le candidat Thiam affirme que le PDCI n'est pas mort
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Avec lui à sa tête, le pdci va encore plus sombrer. Je vois mal les baoulé suivre un Sénégalais qui a participé à la faillite d'une banque. En plus il a quels moyens financiers pour financer le parti ? 0.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Toujours prompt à pondre des inepties. Votre Dramane Wattra lui a fait piller BCEAO pour financer une rébellion et piller les ressources au nord pour entretenir votre case verte puante et arriver au pouvoir...on n'a pas la même courte .
 
 il y a 2 mois
Will_Bill
On n' a pas la mémoire courte.
 
 il y a 2 mois
Pourfendeur
@couly, Ça devrait te réjouir, son échec programmé, non ? Alors pourquoi venir t'exciter ici ? La vérité est que cet homme vous fiche une peur bleue, celle de voir votre parti balayé et cette fois-ci sans possibilités ni perspectives de soutiens extérieurs ? A part des écrit acrimonieux et biaisés sur "celui qui n'a plus remis les pieds ici depuis 20 ans", le "franco-ivoirien", "suivre un sénégalais", "participé à la faillite d'une banque" et tutti quanti. La panique est vraiment perceptible ! :-)
 
 il y a 2 mois
LICOUL2000
Y'avait à peine 400 personnes à son truc. Du vent, de la com'. On attend autre chose que des chômeurs venus de France. Ca saoule de voir des incompétents qui se prennent !
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Faut boire de l'eau, ça va vous passer.
 
 il y a 2 mois
Ubiquismus
"les baoulés suivre un sénégalais" ?? C'est ivoiritaire ça @couly, ... ou alors la mémoire est devenue VOLATILE ?? Dramane a mis en faillite plusieurs pays africains par l'exécution des PSA du FMI dans les années 80. Que dire alors de la faillite et disparition programmées par Dramane et ses soutiens(mafieux) concernant la pauvre CIV sans défense ?? @LICOUL2000 sait maintenant qu'il ne faut pas confier l'avenir d'un pays à des incompétents ?? Même les dozos PREFETS en Côte d'Ivoire étaient compétents ?? Je vois que l'inquiétude des suiveurs de l'usurpateur ne fait que grandir. Essayez de reconstituer le RHDP.02 pour ne pas être expulsé du restaurant construit par la communauté dite internationale. Comme la LÉGITIMITÉ des deux : Dramane et de Thiam ne dépend pas des ivoiriens mais des mêmes acteurs extérieurs, ...vous présentez que le choix sera vite fait en défaveur du titulaire du Phd périmé ?? Mdrrr !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
On préfère "le Sénégalais qui a mis en faillite une banque" à celui qui a fait décréter un embargo sur les médicaments contre le peuple qu'il voulait diriger, "son" propre peuple. Une méthode cruelle qu'il ne cesse de reconduire depuis contre le Mali, le Niger, le Burkina,…
 
 il y a 2 mois
Ubiquismus
Moi je demande qu'on arrête de dépenser de l'argent pour organiser des "élections" dans nos pays où les résultats sont prédéterminés. ça épargnera des morts innocentes. Même le Blé Goudé NOUVEAU n'exclu pas d'être un éventuel partenaire de Thiam, sans se demander si ce dernier est "panafricaniste"... Côte d'Ivoire yako !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Le financial Times, Washington Post, New York Times, Guardian etc tous sont unanimes pour dire que Thiam a fait du bon boulot a Credit Suisse mais bon certains mieux informes y ont vu une mauvaise gestion. Anyway il est la et bel et bien la. Comme il l a lui meme dit c est le jour de sa liberation car il savait ce qu il voulait depuis. Ou en sommes nous au niveau education? Ou est la culture du merite promis? Le rattrapage n est pas seulement Baoule, le repli ethnique s est opere dans la quasi totalite des partis d opposition, le Rdr-Rhdp n engrenge que des soutiens ethniques de circonstances et meme malgre cela toutes ses instances sont dirigees par des gens du Nord. Le debat politique Ivoirien s enrichit avec des Mamadou Koulibaly, Thiam et autres. Y a pas une semaine un journal Panafricain titrait qu une entreprise dans les energies renouvelables soutenu par Thiam avait perdu 90% de valeur boursiere. Gros titre et pourtant l entreprise ne faisait un chiffre d affaire de 128 Million de dollars. Et pourtant ce meme journal oubliait une fois de plus une demande de rallonge de credit d un demi milliard de dollars que notre cher pays venait une fois de plus de demander au FMI, que la production de Baleine prevu etre 12000 barils par jour est deja a 20000 par jour sans que l ensemble des Ivoiriens ne soient informes. Bon vent Thiam les chiens aboient la caravane passe
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Euh, ces médias ont écrit le contraire quand ils se sont rendus compte que Thiam mentait sur ses résultats. La suite, on la connait, faillite. Lisez les médias suisses, ça vous aidera. Sinon pour la com", pour le mensonge, il pense être un AS, mais il est vite rattrapé par la réalité. Pour moi c'est un looser qui se rabat sur ce qui lui reste, la civ.
 
 il y a 2 mois
Mesmin Konin
@k bien heureusement vous ne vous etes que limite a demander de lire les Media Suisse, comme si ceux ci etaient lus de par le monde, anyway pas grave Mr de la Suisse on essaiera de lire certains, si seulement vous nous aidiez a reduire notre champ de Recherche et nous indiquer les noms des journaux qui parlent de mensonge sur ses resultats. Maintenant des Resultats, AIA ca vous dit quelque chose? Ses resultats chez Prudential? Bon au moins de nos propos vous n avez pas a eu redire sur le fait que les nominations actuelles en CIV ne reposent que sur le merite clanique, avec la recente levee de bouclier des Ams l enseignant, MBappe venu de Suisse dont on ne connait la carriere professionelle et du tout puissant Ministre Maire de Koumassi on se rend compte que la serenite n est pas vraiment de mise au sein de la case Verte. Au fait demandez vous ou se trouve L ex SG de la presidence ces jours ci, mdr.... Certains ministres observent le developpement des choses la Can passee on va sentir notre Rdr redore ses habits Mdr.....
 
 il y a 2 mois
Will_Bill
@k c'est pathétique vous et vos acolytes vous n'avez que ça à dire? Svp trouver d'autres arguments contre Thiam parce à cette allure vous n'aurez plus rien à dire. Quand à nous ce n'est pas les sujets d'attaque contre Wattra et son régime moribond qui manquent.
 
 il y a 2 mois
k
Thiam est en menteur peu compétant, moi, c'est juste mon opinion. C'est du spectacle, le même spectacle qu'il servait quand il présentait les chiffres du crédit suisse, la suite, on la connait, faillite. Méditez.
 
 il y a 2 mois
Ubiquismus
@k, la compétence s'apprécie tjrs par rapport aux fonctions et missions à remplir,... toutes choses égales par ailleurs. Quand on n'est pas par exemple capable de dire "NON", ... l'honnêteté recommande de ne pas chercher à être "chef" dans des pays CIBLES comme les nôtres. Ni Dramane, ni Thiam en sont capables. Dans ce nouveau monde globalisé et devenu très dangereux,..., les apprentis sorciers sont capables de vous demander tout et son contraire. Il y a par exemple une phobie sur la POPULATION AFRICAINE qui risque de passer de 1 à 2 ou 3 milliards d'individus d'ici 50 ans (empêchant les autres terriens de respirer),... voilà les éventuelles demandes aux futurs "chefs d'état" africains...
 
 il y a 2 mois
Mesmin Konin
@k jusqu ici vous n avez pas ete capable de citer meme un journal Suisse qui soutient votre these...Merci de nous rappeler que c est votre opinion, plutot que l avis d un bon nombre Mdr on aura compris merci...
 
 il y a 2 mois
Ubiquismus
-J'ai l'impression que, la présidence dans cette pauvre côte d'Ivoire est une question de personne et non d'idées et de choix stratégiques. -J'aimerais bien savoir les opinions de Mr Thiam sur les bases militaires et le fcfa par exemple. Mr Thiam va-t-il poursuivre le sabotage de la monnaie (ECO) ouest africaine, comme Dramane ?? Posez ces questions de vision et d'ordre stratégique à Thiam. Je l'ai entendu parler de développement de la Côte d'Ivoire. Comment peut-on se développer en étant enfermer dans une zone monétaire semblable à la monnaie nazie mise en place par Hitler pour exploiter la France vaincue ?? -Sans les éléments de souveraineté et de liberté, comment peut-on se développer ?? Voilà les vraies questions à poser à Thiam et à ses suiveurs. C'est que la calamité que représente Dramane peut nous pousser dans les bras d'un autre serviteur de l'impérialisme capitaliste libéral, ..., mais on ne fait que transférer le lourd fardeau à nos enfants par couardise.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter