Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, « Les sociétés semi industrielles du secteur minier face au défi de la légalité » au centre du Café de l'UJB
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, « Les sociétés semi industrielles du secteur minier face au défi de la légalité » au centre du Café de l'UJB

 
 
 
 1044 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 22 décembre 2023 - 11:41

Tohozan Bi Galla Dénis après la conférence (ph KOACI) 



En prélude à la cérémonie organisée par l'UJB pour la distinction des meilleurs journalistes de Bouaké, une Tribune dénommée "Le Café de l’UJB", mise en place par cette organisation d'hommes et femmes de médias à Bouaké, a reçu comme invité le mercredi 20 décembre 2023, Monsieur Tohozan Bi Galla Dénis, administrateur général de la société minière holding Kassa Gold SA. Sur le thème « Les sociétés semi industrielles du secteur minier face au défi de la légalité. Cas de Kassa Gold SA », le patron de la société minière holding Kassa Gold a animé une conférence au cours de laquelle, il a invité la jeunesse ivoirienne à ne pas laisser le monopole dans les mains des seuls non nationaux.


« L’Etat ne viendra pas distribuer de l’argent à tout le monde. Dans notre pays, il y a assez d’opportunités d’emplois pour les jeunes et ils doivent le savoir. L’entreprenariat c’est d’abord l’apprentissage, la connaissance et la formation. Avec ces éléments auxquels il faut ajouter l’amour, la passion et la foi, on peut entreprendre et réussir. Il existe un peu partout chez nous, de l’orpaillage traditionnel. Mais de vieux préjugés n’ont pas permis à notre jeunesse de s’y intéresser laissant le champ libre aux étrangers. Il faut que les jeunes se tournent vers l’orpaillage formel dans le cadre de l’auto-emploi » a fait savoir Tohozan Bi Galla Dénis.


 

Il a, dans son exposé, relevé les dangers liés à l’orpaillage qu’il soit légal ou non et assuré pour sa part, prendre des mesures compensatoires dans les zones où sa société exerce avec notamment le reboisement et des mesures sociales (constructions d’écoles, de centres de santé, de ponts, de routes…).


Au terme de la conférence, Tohozan Bi Galla Dénis a reçu un diplôme d’honneur des mains du président de l’UJB, Soro Korona, journaliste à la RTI de Bouaké. Le président des journalistes de Bouaké, a sollicité son parrainage sur un prix sectoriel sur l’orpaillage légal à la deuxième édition de la nuit du mérite de l’UJB l’année prochaine 2024. Par ailleurs, Soro Korona a plaidé pour sa présence à la première édition de La Nuit du Mérite prévue se tenir ce samedi 23 décembre 2023.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, « Les sociétés semi industrielles du secteur minier face au défi de la légalité » au centre du Café de l'UJB
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter