Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : CHU de Treichville, un projet de réhabilitation coûteux sous le feu des critiques
 

Côte d'Ivoire : CHU de Treichville, un projet de réhabilitation coûteux sous le feu des critiques

 
 
 
 12168 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 janvier 2024 - 14:15

Une vue de la réhabilitation du bâtiment au CHU -T(Ph KOACI)



Dans le cadre du récent rapport réalisé par la Cour des Comptes, consulté par KOACI, le Centre Hospitalier et Universitaire de Treichville (CHU-T) fait l'objet de critiques sévères en raison d'irrégularités financières et d'une gestion défaillante. Cet audit, inscrit dans le programme d'activités de la Cour des Comptes pour l'année 2021, s'est concentré sur l'examen des comptes et des dépenses d'investissement du CHU-T pour les années 2016 à 2020.


Une révélation alarmante de cet audit concerne la réhabilitation du bâtiment de Gynéco-Obstétrique. Initié en août 2017 avec une durée prévue de 150 jours, le projet a été interrompu de manière inattendue en août 2019, prolongeant la période à deux ans. Finalement repris sous la supervision de l'entreprise Agentis International, la finalisation du projet a pris six mois, financée par un montant supplémentaire de 3 659 000 000 F du Ministère de la Santé.


Malgré le fonctionnement du bâtiment à sa livraison en octobre 2021, la gestion du projet soulève de sérieuses préoccupations quant à l'utilisation des fonds publics. Le coût initial estimé à 663 237 494 F a atteint un montant exorbitant de 4 269 178 495 F, incluant à la fois les dépenses de réhabilitation et d'équipement. Ce dépassement de coûts significatif, combiné à la prolongation du projet, reflète un manque d'évaluation et de suivi adéquats des travaux.


 

Le rapport de la Cour des Comptes sur le "Contrôle des Recettes Propres et des Dépenses d'Investissement du Centre Hospitalier et Universitaire de Treichville : Exercices 2016 à 2020" a mis en lumière à la fois les points forts et les faiblesses de la gestion financière de l'institution. Les recommandations formulées dans le rapport visent à guider les autorités responsables de l'hôpital dans la résolution des problèmes identifiés.


Ces irrégularités financières impactent non seulement la capacité de l'hôpital à générer ses propres revenus, mais soulèvent également des questions sur la qualité de ses dépenses d'investissement. Les recommandations de la Cour des Comptes devraient servir d'outil crucial pour la direction de l'hôpital afin de se conformer aux réglementations et d'améliorer la gouvernance financière.


Face à ces constats, il est impératif que les autorités supervisant le Centre Hospitalier et Universitaire de Treichville tiennent compte des recommandations de la Cour des Comptes et prennent des mesures rapides pour rectifier la situation financière.


 


Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Condamnés-vous le comportement de la Députée ivoirienne à la CEDEAO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la t...
 
2331
Oui
95%  
 
1
Non
0%  
 
125
Sans avis
5%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : CHU de Treichville, un projet de réhabilitation coûteux sous le feu des critiques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
Decidement en ce 3 Janvier la cour des comptes aura mis a nu ce qui est decrie par beaucoup depuis des lustres sous la clairvoyance eclairee de son excellence Allassane Ouattara. 600 millions devenus 4.5 milliards. Vraiment une pluie de milliards dans ce pays, defaillance des mesures de controle et de la Haute Autorite pour la bonne gouvernance. Et dire que tous les ministres du gouvernement Achi ont ete reconduits cela parle du volume de confiance a eux accorde. Incompetence ou Malversation? Regime moribond ou pas?
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
@Otikpli (le gros crâne vide kiakiakia), J'attends ton avis. Toi qui lance les défis et qui a fuit le débat il y a environ 1 semaine, je n'ai pas encore vu ton commentaire sous l'article de scandale de non renversement de montant des passeports et CNI au trésor public, ni sous celui-ci. Tu en veux d'autres scandales financiers sous Wattra ? En voilà...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Quand tu vois l'enrichissement soudain de ce ministre de la Santé qui construit des murs d'hôpitaux avec rien dedans et qui les inaugure sans prevenir qqn qui pourrait venir constater !
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
On apprend encore une histoire au ministere de la construction, au Coca, etc.. Ca fait beaucoup pour une seule journee. On espere que le parti le plus populaire de Cote d Ivoire, celui qui est represente sur toute l entendue du territories aura un mot a dire sur tout cela. Eux qui sont consultes pour toutes les nominations, faille bien qu il condamne pour une fois quelque chose en CIV depuis 2011. Eux si parfaits mais qui aurait traite l autre de moribond, Mdr....
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
kkskof
ceci n'est pas du tout nouveau au pays de dramane. souvenez vous du payage sur l'autoroute de bassam qui devait couter quelques petits milliards et qui a finalement couté 23 milliards. les Ivoiriens ont semblé longtemps endormis et c'est maintenant ils se réveillent. le mélange de genre va tuer le pays. les même qui votent les lois sont les même qui attribuent les marchés et sont les même qui sont bénéficiaires des marchés. Dans un pays normal tout ca serait anormal mais voilà que dans ce pays on passe notre temps à danser et faire attalakou.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter