Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Déguerpissement dans le District d'Abidjan, le MIDH préoccupé par cette situation interpelle le chef de l'Etat
 

Côte d'Ivoire : Déguerpissement dans le District d'Abidjan, le MIDH préoccupé par cette situation interpelle le chef de l'Etat

 
 
 
 2603 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 28 février 2024 - 10:12

Le Mouvement Ivoirien des Droits de l’Homme (MIDH) est préoccupé par la vaste opération de déguerpissement des populations des zones jugées à risques dans le District Autonome d’Abidjan.


Dans une lettre ouverte au Président de la République, Alassane Ouattara, transmise ce mercredi 28 février 2024 à KOACI, le Président du Conseil d’Administration (PCA) du MIDH interpelle ce dernier afin de prendre des mesures nécessaires afin de mettre fin à cette opération qui porte atteinte à la dignité humaine.


Ci-dessous l’intégralité de la correspondance adressée par le MIDH au Président de la République relative à l’opération du déguerpissement des sites dans le District d’Abidjan...


Excellence Monsieur le Président de la République, Depuis quelques semaines, le District autonome d’Abidjan a entrepris une vaste opération de déguerpissement dans les quartiers de GESCO, BORIBANA, BANCO 1, PLATEAU… Cette opération a manifestement engendré la destruction d’écoles, de commerces, de biens mobiliers, fragilisé des enfants, des impotents, des malades, des vieillards, des femmes en situation de pré-maternité pour ne citer que ces cas. Cette opération a, à n’en point douter, induit un drame humanitaire qui s’accompagne de violations des droits humains : le droit à l’éducation, le droit à la propriété privée, le droit à la santé, les droits des enfants, le droit des minorités qui sont autant de droits prévus dans la Constitution ivoirienne et dans les instruments internationaux ratifiés par la Côte d’Ivoire. De nombreuses autres destructions sont à venir, à en croire, le Gouverneur du District autonome d’Abidjan, Monsieur le Ministre-Gouverneur CISSE Ibrahima Bacongo. Il ressort des constats du Mouvement Ivoirien des Droits humains (MIDH), de la littérature et des commentaires publics, le caractère cavalier de la gestion de cette opération menée en ignorance des parties prenantes concernées : notamment, les Ministres en charge de la Construction et de l’Education nationale, les Maires, les élus locaux, les chefs de communautés, les guides religieux...


 

 Excellence Monsieur le Président de la République, le MIDH qui regrette ce dysfonctionnement manifeste de l’administration est très préoccupé par cette situation qui porte atteinte à la dignité humaine. Ce drame humain est fortement accentué par l’absence de mesures sociales d’accompagnement. En effet, aucune solution de recasement ni même la construction de sites de transit temporaire n’a été prévue pour soulager les personnes déguerpies. Ils sont ainsi devenus des sans-abris pour certains et des déplacés internes pour d’autres, dans leur propre pays. Excellence Monsieur le Président de la République, Le MIDH a l’honneur de vous adresser cette correspondance en raison de l’urgence humanitaire ainsi qu’en votre qualité de garant de la Constitution, de l’unité nationale, de la stabilité des institutions et du respect des engagements internationaux relatifs aux droits humains, en vous priant très respectueusement de : 1. ordonner la suspension des opérations de déguerpissement et de démolition des sites concernés en Abidjan pour préserver la dignité humaine ; 2. instruire Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement à l’effet de réunir l’ensemble des parties prenantes en vue d’arrêter les mesures idoines pour la sauvegarde des vies, de la dignité des occupants et leurs droits ainsi que du respect des droits de l’homme auxquels vous êtes attaché ; 3. ne reprendre ces opérations de déguerpissement que dans les zones où cela est indispensable, en bonne intelligence avec les personnes impactées et dans le respect de leurs droits à un logement décent, à l’éducation, à la santé et à la dignité. Convaincu de ce que vous accorderez une bienveillante attention à cette correspondance, le MIDH vous prie, Excellence Monsieur le Président de la République, d’accepter l’expression de sa haute considération.


Pour le MIDH BAMBA Drissa Président du Conseil d’Administration


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Déguerpissement dans le District d'Abidjan, le MIDH préoccupé par cette situation interpelle le chef de l'Etat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter