Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :13 ans après le massacre des femmes d'Abobo, pose de la première pierre d'une stèle à la mémoire des 7 martyres de la paix
 

Côte d'Ivoire :13 ans après le massacre des femmes d'Abobo, pose de la première pierre d'une stèle à la mémoire des 7 martyres de la paix

 
 
 
 4692 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 03 mars 2024 - 17:55



3 mars 2011-3 mars 2024. Il y a 13 ans, des femmes manifestant à travers une marche au rond point d'Abobo Anador, pour exiger le respect des résultats sortis des urnes, à l'issue du deuxième tour de la présidentielle de 2011, perdaient la vie.  

Les 7 héroïnes de la démocratie et la paix ont été honorées, ce dimanche 3 mars 2024, au lieu où elles sont tombées en présence de la Présidente du Sénat et de plusieurs ministres, dont Mamadou Touré et Myss Dogo Belmonde.

En marge de cette commémoration, il a été procédé à la pose de la première pierre d'une stèle qui sera bâtie à la mémoire des victimes.

Il est vrai qu'avec le temps, les blessures commencent à se refermer. Mais il est hors de question pour les responsables du RHDP de passer sous silence, cette page douloureuse de l'histoire de la Côte d'Ivoire. 

Marraine de cette cérémonie, Kandia Camara a affirmé que le sacrifice des victimes est la conséquence de la paix que le pays connaît. Le maire d'Abobo a demandé aux populations d'exprimer leur solidarité aux victimes et à leurs parents.

« Les 7 femmes ne doivent pas être oubliées. Je voudrais vous demander de sécher vos larmes. Faisons des bénédictions pour le repos de l’âme des victimes. Je voudrais vous exhorter au pardon. Je voudrais vous exhorter à mettre le pardon au devant de tout", a invité la présidente du Sénat. 

La justice humaine a certes été rendue, mais celle qui vient de Dieu est attendue. Aujourd'hui, cette cérémonie solennelle se tient quelques jours après la grâce présidentielle accordée à 51 détenus de la crise. 

«Nous remercions le président Alassane Ouattara pour son soutien indéfectible aux familles des victimes. Notre gratitude va également à tous les ministres qui se sont tenus à nos côtés, nous ont écoutés et conseillés. Je transmets à vous, autorités présentes, notre décision de tourner la page. Le sacrifice de nos femmes ne fut pas inutile. Notre nation prospère, vit dans l'harmonie et le développement est tangible », a déclaré Ouattara Gnonzié, au nom des victimes et parents de victimes.

Au terme de son allocution, il a plaidé pour la récupération des dépouilles de leurs bien-aimées pour leur offrir une sépulture digne. Il souhaite que ces martyres de la démocratie soient honorées de façon permanente.

Selon la ministre Belmonde Dogo, commémorer le trois (03) mars, participe du devoir mémoriel républicain. Ce n'est pas exhumer des souvenirs macabres pour raviver haines et rancœurs. Mais, c'est se souvenir, pour se prémunir de garanties de non répétition.

Elle a exprimé, sa pieuse compassion et sa solidarité, aux victimes dans l'épreuve de la douleur traumatisante, d'un parent.


 

Myss Belmonde Dogo s'adressant aux parents de familles endeuillées, victimes vivantes, leur a exprimé la reconnaissante de la nation.

«Merci, parce que vous avez pardonné. Merci, parce que vous continuez de pardonner. Et c'est grâce à votre pardon accordé à vos bourreaux, dont certains sont connus, que la Côte d'Ivoire est en paix. Merci pour cette grande leçon de miséricorde. Votre pardon nous enseigne qu'une nation ne se construit pas, par la transmission d'un héritage de haine. Et c'est justement, parce que vous avez accepté librement de pardonner, que le Chef de l'Etat, son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République, a signé l'ordonnance d'amnistie du 06 août 2018 en faveur de 800 prisonniers et octroyé le 22 février 2024, la grâce présidentielle à 51 personnes civiles et militaires, condamnées pour des infractions commises lors des crises post-électorales ou pour atteinte à la sûreté de l'Etat », a-t-elle expliqué.

Son souhait, est que le dialogue politique demeure, afin que l'élection présidentielle de 2025 soit débarrassée de toute violence. Les Ivoiriens aspirant à la paix, elle a appelé les populations d'Abobo, et les a exhortés toutes et tous, à être des acteurs inlassables de paix et de cohésion nationale.

Certaines victimes ont perdu la vie et d'autres sont handicapées à vie. L'ancien ministre Kouadio Konan Bertin dit KKB à demandé aux populations de renforcer leur cohésion dans leurs diversités et d'être unies.

« Faites confiance au Président de la République. Accompagnons le pour que la Côte d'Ivoire soit plus prospère pour nos enfants. N'ayez pas le sentiment d'être abandonnés», a conclu l'ancien ministre de la réconciliation.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Etes vous attaché au Fcfa ?
 
4307
Oui
58%  
 
3005
Non
40%  
 
146
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire :13 ans après le massacre des femmes d'Abobo, pose de la première pierre d'une stèle à la mémoire des 7 martyres de la paix
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
Je vois que ce gros montage qui a été déconstruit à la CPI continue de faire vivre quelques Bandécons!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-Dramane étant le "président" de tous les ivoiriens sans distinction de religion, d'ethnie, etc, espérons aussi que la même démarche sera faite le 29 mars pour au moins 800 personnes massacrées en UNE SEULE JOURNÉE à Duékoué ?? -Les NTIC permettent de nos jours : la collecte, le stockage, le traitement et la circulation des informations à une vitesse grand V. Laissons aux historiens et chercheurs scientifiques, le DEVOIR de vérité sur la crise post-électorale en Côte d'Ivoire. -"Son souhait, est que le dialogue politique demeure, afin que l’élection présidentielle de 2025 soit débarrassée de toute violence". C'est Einstein qui dit que : "La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.” Ceux qui font semblant de changer pour que rien ne change, rendront un jour compte à la puissance divine le moment venu... que dieu bénisse la CIV !!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter