Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Système de santé, les Préfets, Rois et Chefs Traditionnels s'engagent aux côtés du gouvernement pour une riposte efficiente contre le VIH-SIDA et le succès dans la mise en œuvre de la
 

Côte d'Ivoire : Système de santé, les Préfets, Rois et Chefs Traditionnels s'engagent aux côtés du gouvernement pour une riposte efficiente contre le VIH-SIDA et le succès dans la mise en œuvre de la

 
 
 
 2453 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 04 avril 2024 - 19:07

Demba au côté de Nanan Désiré Amon Tanoé et des autorités jeudi à Abidjan


Dans sa politique de lutte contre le VIH-SIDA, la Côte d’Ivoire a choisi comme stratégie, l’approche participative et inclusive de l’ensemble des acteurs dans la réponse nationale contre cette pandémie. Ainsi, les communautés, les organisations de la société civile, les organisations des personnes vivant avec le VIH-SIDA, de même que le secteur public et le secteur privé, sont tous impliqués dans la riposte contre cette maladie. 


Grâce à cette organisation et à l’implication de toutes ces entités avec l’appui des partenaires techniques et financiers qui agissent depuis bientôt deux décennies, la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le Sida a accompli des programmes avec une diminution progressive, mais constante du nombre de nouvelles infections au VIH et du nombre de décès lié au Sida.


En Côte d’Ivoire, fort heureusement, le Sida n’est plus la première cause de décès de l’adulte. Mais malgré ce progrès, la maladie n’a pas pour autant disparu. Elle est toujours présente même avec une ampleur plus faible. De nombreux jeunes continuent toujours à s’infecter du fait de l’insuffisance des connaissances qu’ils ont sur la maladie et des fausses informations circulant parfois sur les réseaux sociaux. A cette question, il faut ajouter celle de la stigmatisation et la discrimination qui constituent de véritables obstacles à la mise en œuvre des stratégies de prévention.  


Au moment où le pays aborde le dernier virage qui va le conduire à l’élimination complète du VIH-SIDA en 2030, le gouvernement à travers le ministère de la Santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, a décidé d’attiser la flamme de la mobilisation en vue de gagner la lutte contre le VIH-SIDA, mais également inviter les populations à adhérer en masse, à la Couverture Maladie Universelle CMU.  


 

Ce jeudi 04 avril 2024 à Abidjan, les Préfets, Rois et Chefs traditionnels ont été conviés par le ministère en charge de la santé dans un hôtel de la place dans l’optique de solliciter leur implication dans les stratégies à adopter dans cette lutte qui aborde son dernier virage, mais aussi dans la réussite de la mise en œuvre de la Couverture Maladie Universelle (CMU). « Votre présence, aujourd’hui, est l’occasion pour moi de solliciter votre appui et votre collaboration pour qu’ensemble, nous abordions les derniers kilomètres qui nous restent à parcourir d’ici 2030. Honorables chefs, votre leadership et votre engagement sont des atouts sur lesquels nous voulons compter aux côtés des préfets et des autres acteurs pour sensibiliser nos populations sur le VIH SIDA d’une part et sur l’adhésion massive de ces populations à la couverture maladie universelle. Nous invitons les populations à adopter des comportements responsables d’abord pour lutter contre le VIH-SIDA, en évitant l’exclusion, la stigmatisation, la discrimination à l’endroit des personnes malades, mais également nous avons besoin de votre engagement de votre soutien pour que la Couverture Maladie Universelle soit une réalité partout en Côte d’Ivoire », a déclaré Pierre Dimba N’Gou.


Poursuivant, il a particulièrement fait cette adresse aux Rois et Chefs traditionnels avec à leur tête, Nanan Désiré Amon Tanoé : « Nous vous sollicitons pour amplifier les campagnes de sensibilisation et de promotion de la santé. Nous savons que nous pouvons compter sur vous. Après les préfets qui se sont déjà engagés et qui poursuivent la sensibilisation, nous avons besoin que vous puissiez dans la proximité, toucher toutes les couches de la population à commencer par les jeunes, les adolescents qui, de nos jours constituent la majorité des nouvelles infections à VIH et également profiter des instruments de protection sociale de santé mises en place par le gouvernement que constitue la couverture maladie universelle », a-t-il confié.


En réponse, à cette sollicitation du gouvernement, Nanan Désiré Amon Tanoé, président de la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire au nom des têtes couronnées, a remercié le ministre Pierre Dimba N’gou pour l’honneur qu’il leur fait en les impliquant dans cette mission de santé publique. « Les effets négatifs du VIH-SIDA sur la santé publique ne sont plus à démontrer. Ce n’est pas seulement un défi médical, mais c’est également un défi social qui affecte chacun de nous et nos communautés dans leur ensemble. En tant qu’autorité traditionnelle, nous avons la responsabilité de protéger et de soutenir nos populations dans toutes les sphères de leur vie y compris en matière de santé. Nous devons nous engager activement dans la sensibilisation, afin de combattre avec efficacité les préjugés, les discriminations et la stigmatisation liée au VIH et encourager la prévention, le dépistage et le traitement », a indiqué Nanan Désiré Amon Tanoé.


Selon lui, la participation des Rois et Chefs Traditionnels à la coordination des activités de lutte contre le VIH-SIDA aux côtés de tous les acteurs clés est nécessaire et incontournable. Il a pour ce faire, invité les Rois et Chefs Traditionnels à travailler ensemble pour faire une différence tangible dans la lutte contre le VIH. « Notre engagement collectif peut contribuer à réduire la transmission du virus, à améliorer l’accès à l’offre de soin CMU dans les établissements sanitaires et à promouvoir le bien-être de tous les membres de nos communautés. Aussi, la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels voudrait-elle marquer sa disponibilité à collaborer avec le ministère de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, pour le renforcement de la réponse nationale de lutte contre le VIH-SIDA et la mise en œuvre de la couverture maladie universelle. Ensemble, en tant que garant du bien-être de nos communautés, nous pouvons créer un environnement où la problématique du VIH est une priorité, où le soutien aux personnes touchées par le virus demeure inconditionnel et où nos villages deviennent un modèle de solidarité et d’inclusion pour tous », a-t-il rassuré.


Au cours de cette rencontre, des communications ont été faites sur l’état de la lutte contre le VIH-SIDA, la cartographie du système sanitaire et l’état d’avancement de la mise en œuvre de la CMU depuis son initiation qui compte aujourd’hui 11 millions d’enrôlés. 


 

Cette rencontre a vu la participation des partenaires techniques et financiers du système des Nations Unies, représentés par Dr Fatim Tall, cheffe du Bureau de l’OMS en Côte d’Ivoire, ainsi que celle du PEPFAR. Tous ont réitéré leur volonté et leur disponibilité à accompagner la Côte d’Ivoire dans la lutte pour l’éradication du VIH d’ici 2030.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Système de santé, les Préfets, Rois et Chefs Traditionnels s'engagent aux côtés du gouvernement pour une riposte efficiente contre le VIH-SIDA et le succès dans la mise en œuvre de la
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter