Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les cours paralysés au Lycée Moderne de Bangolo, les enseignants revendiquent le paiement des primes de correction
 

Côte d'Ivoire : Les cours paralysés au Lycée Moderne de Bangolo, les enseignants revendiquent le paiement des primes de correction

 
 
 
 4191 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 08 avril 2024 - 14:38

collège moderne de Bangolo (Ph KOACI)



Le Lycée Moderne de Bangolo a été le théâtre d'une paralysie des cours en ce lundi 08 avril, jour de rentrée après les congés de Pâques. La cause de ce débrayage ? Le non-paiement des primes de corrections des examens du Bepc et du Baccalauréat de l'année 2023.


Selon plusieurs enseignants interrogés sur place, cette cessation des cours découle du fait que certains d'entre eux n'ont toujours pas reçu leurs primes de correction des examens de l'année écoulée.


L'un des professeurs au sein de cet établissement public, explique : "Certains de nos collègues ont perçu leurs primes avant les congés et la direction régionale du trésor nous avait assuré que les dossiers des retardataires seraient traités avant notre retour. Malheureusement, à ce jour, ces enseignants n'ont toujours rien reçu. C'est pourquoi nous avons décidé de faire entendre notre mécontentement en arrêtant le travail."


 

Ce n'est pas la première fois que des tensions autour du paiement des primes de correction émergent. Avant même les congés de Pâques, les enseignants de la Direction Régionale de l'Enseignement de Duekoué (DRENA Duekoué) avaient menacé de boycotter les examens blancs du Bepc et du Baccalauréat. Après des négociations, les examens ont finalement eu lieu comme prévu. Cependant, les corrections, initialement prévues pour la période juste après les congés de Noël, ont été reportées.


"Notre mouvement de grève se poursuivra jusqu'à ce que tous nos collègues aient reçu leurs primes de correction", explique le professeur.


Cette situation soulève une fois de plus la question de la reconnaissance et du respect des enseignants, pilier essentiel du système éducatif.


La frustration des enseignants face à des retards de paiement récurrents risque non seulement d'impacter leur moral et leur motivation, mais aussi la qualité de l'enseignement dispensé aux élèves.


 


Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Le PPA CI choisit Gbagbo pour être candidat en 2025, un cadeau pour Alassane Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Sénégal : Bassirou Faye, un "allié" de la Côte d'Ivoire de Ouattara ?
 
3167
Oui
58%  
 
2133
Non
39%  
 
147
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les cours paralysés au Lycée Moderne de Bangolo, les enseignants revendiquent le paiement des primes de correction
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter