Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Stéphane Séjourné à la fin de sa visite évoque le FCFA : « L'avenir de cette monnaie dépend de la souveraineté des États africains »
 

Côte d'Ivoire : Stéphane Séjourné à la fin de sa visite évoque le FCFA : « L'avenir de cette monnaie dépend de la souveraineté des États africains »

 
 
 
 3740 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 avril 2024 - 09:34

Stéphane Séjourné lors de l’entretien lundi à Abidjan (DR) 


Au terme d'une tournée de trois jours qui l’a mené successivement au Kenya, au Rwanda et en Côte d’Ivoire, le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, a eu un entretien le lundi 08 avril 2024, depuis Abidjan, avec les Médias d'Etat de son pays (Ndrl RFI et France24).


Au cours de l’interview, le chef de la Diplomatie Française a abordé la question de la réforme du FCFA, monnaie arrimée en taux de change constant à l'Euro, très avantageuse pour les pays qui l'utilisent au regard de celles isolées et sujettes aux variations brutales de leurs voisins, qui continue d'alimenter certains débats chez des activistes, bien souvent nichés en occident.


Pour M. Séjourné, ce n’est pas à la France de donner son avis sur cette question, mais l’avenir du FCFA dépend de la souveraineté des États africains.


 

« Si les pays africains se mettent d'accord pour changer le nom, organiser différemment leur organisation monétaire, c'est de la souveraineté des États. Nous voulons bien accompagner ce mouvement. S'il s'agit uniquement du symbole, du nom, il peut être changé. S'il s'agit d'une organisation différente de l'organisation monétaire, elle peut également être changée », a-t-il observé.


« Ce n'est pas à la France d'avoir un avis là-dessus. Nous avons fait notre part du chemin en sortant de la gouvernance du CFA. Maintenant, aux États africains de décider », a poursuivi le chef de la diplomatie française.


Pour rappel, nombreux sont les économistes qui expliquent que le FCFA n'arrange pas la France, bien au contraire, peut être un début de réponse à ces agitations anti-Fcfa venues de chez elle. Pour les Pays comme la Côte d'Ivoire, en croissance à deux chiffres au moins jusqu'à 2035 selon les prévisions qui fait face à l'afflux, par exemple, de libanais qui fuient leur pays et la livre libanaise en faillite pour chercher la sécurité du FCFA arrimé à l'Euro, le FCFA représente un atout majeur pour la stabilité, la sécurité et l'attractivité économique.


Enfin, comme les suisses attachés à leur franc suisse, les ivoiriens dans leur grande majorité sont très attachés au FCFA, sujet qui ne fait pas débat localement.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Stéphane Séjourné à la fin de sa visite évoque le FCFA : « L'avenir de cette monnaie dépend de la souveraineté des États africains »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Ben oui, vous voulez qu'on passe au franc guinéen ou au cedo ou naira lol Ces pays doivent tout faire en dollar ça les coule. Nous avec le CFA on est tranquille. Bien joué d'avoir pris l'exemple sous nos yeux des libanais. Tout est dit. Ceux qui agitent les débats contre le FCFA sont des agents français du genre "noir de service" Yamb ou Seba, employés pour ça.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Catapilar
'Pour les pays comme la Cote d'Ivoire, en croissance a 2 chiffres jusqu'en 2035 au moins selon les prévisions...' Ça fait rigoler de lire ce genre de prétentions boiteuses de la part des africains. Pouvons-nous consulter les mêmes prévisions? Dans les conjonctures actuelles en Afrique, aucun économiste sérieux n'ira au delà de 5 ans en terme de prévisions. Soyons sérieux!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter