Ghana Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  L'ancienne directrice des microfinances condamnée à 10 ans de prison
 

Ghana : L'ancienne directrice des microfinances condamnée à 10 ans de prison

 
 
 
 2719 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 avril 2024 - 08:02

Mme Sedina Tamakloe (ph)


L'ancienne directrice générale du Centre de microfinances et de petits prêts (MASLOC), Mme Sedina Tamakloe Attionu, et le chef des opérations, Daniel Axim, ont été condamnés respectivement à 10 et 5 ans de prison avec travaux forcés pour perte financière.


Les deux personnes ont été reconnues coupables le mardi 16 avril à Accra par la division financière et économique de la Haute Cour présidée par la juge Afia Serwah Asare-Botwe, juge de la Cour d'appel.


Ils ont été reconnus coupables de 78 chefs d'accusation, notamment la perte financière pour l'État, de vol, le complot en vue de voler, de blanchiment d'argent et la violation des lois sur les marchés publics. Le procès, en cours depuis 2019, a vu six témoins cités par l’État.


Mme Tamakloe a été jugée par contumace après avoir quitté le pays pour suivre un traitement médical à l’estranger, tandis qu'Axim a témoigné en personne mais n'a présenté aucun témoin.


 

Accusations


Les accusations proviennent du détournement de fonds alloués aux activités de MASLOC entre 2013 et 2016. Sedinam Tamakloe Attionu (la première accusée) et Daniel Axim (le deuxième accusé) ont fait face à des accusations judiciaires liées à des accusations de vol et de perte financière pour l'État à hauteur de 93 millions de GHC, entre autres infractions.


Un fait concerne le retrait de 500 000 GHC à titre de prêt pour l'épargne et les prêts Obaatampa, avec des demandes de remboursement lorsque l'institution a refusé un taux d'intérêt de 24 %. Dans une autre affaire, les fonds destinés aux victimes d'un incendie n'ont pas été entièrement déboursés, une part importante étant réservée à l'accusée.


De plus, l’achat de véhicules et de téléphones Samsung pour MASLOC impliquait des paiements supérieurs aux prix du marché, bien qu’ils aient été achetés en gros.


Absence de la première accusée et idée d’extradition


 

Le 24 février 2023, le tribunal a fait droit à la demande de l'accusation de mener le procès en l'absence de l'ancienne directrice générale du MASLOC, après que le tribunal l'ait autorisée à se rendre aux États-Unis en 2021 pour des soins médicaux, mais elle est n’est pas encore retournée au pays.


Etant donné que Mme Sedina Tamakloe Attionu est absente du pays, le procureur général adjoint, Alfred Tuah-Yeboah, a révélé que le gouvernement travaille pour garantir que la condamnée soit extradée vers le Ghana pour y purger sa peine de 10 ans de prison.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com -


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoires pharmaceautiques ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Investissements chinois et libanais, danger sur le blanchiment d'arge...
 
4231
Oui
77%  
 
1024
Non
19%  
 
218
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : L'ancienne directrice des microfinances condamnée à 10 ans de prison
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter