Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : FESCI, le S.G Sié Kambou accusé d'avoir fait agresser et expulser plusieurs étudiants des cités universitaires
 

Côte d'Ivoire : FESCI, le S.G Sié Kambou accusé d'avoir fait agresser et expulser plusieurs étudiants des cités universitaires

 
 
 
 11018 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 avril 2024 - 21:49



Un vent de contestation souffle depuis plusieurs semaines sur la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI). En effet, depuis l’installation du nouveau secrétaire général, en l’occurrence Sié Kambou, à la tête de ce mouvement, de nombreuses forfaitures ont été constatées au niveau du processus de désignation des nouveaux secrétaires de sections et de coordinations.



Ces manquements assez graves et inédits, ont poussé un groupe d’étudiants membres de la FESCI à se constituer en collectif, pour dénoncer les pratiques du nouveau S. G Sié Kambou, qui selon eux, sont complètement aux antipodes des principes fondateurs de ce syndicat. 



« Depuis près d'un mois, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) est en proie à une crise due à la violation flagrante de ses statuts et de son règlement intérieur, ainsi qu'à une volonté délibérée de régler des comptes de la part du nouveau Secrétaire Général National », dénonce ce collectif dans une déclaration dont Koaci a reçu copie. 


 

Selon ce collectif qui milite en faveur de la reprise du processus de renouvellement des sections de la FESCI, Sié Kambou au mépris des textes, a fait nommer les nouveaux secrétaires de sections et coordinations de la FESCI, là où les textes recommandent des élections en bonne et due forme.  



Quelques exemples qui étayent leurs contestations. « À la Cité Mermoz, le camarade Gbayeret Brice a été nommé, en violation des textes, alors qu’il a été absent de toutes les activités de la FESCI depuis 5 ans. À la Cité Rouge, la candidature de la camarade Elena a été rejetée par le bureau national pour moralité douteuse conformément aux textes. Cependant elle a été imposée par le SG Kambou toujours en violations des textes. Au CBCG de Cocody, le camarade Kipré Guy titulaire d'un BTS, et non inscrit a été nommé toujours en violation des textes au détriment de Sottan Henri Jean Mickael, candidat déclaré et étudiant régulièrement inscrit en deuxième année de logistique et candidat déclaré. À l'IFSM, la candidature du Secrétaire Général sortant de la section a été rejetée au profit de Sekedé Alain Patrick qui n’a jamais milité dans cette section comme les textes le prévoit. À l'Université Nanguy Abrogoua, toutes les candidatures ont été rejetées afin de maintenir celle Kouadio Kouamé Arsène qui a pourtant soutenu son mémoire de fin d'études et qui n’est par conséquent plus inscrit. Au SHS, la camarade Gbané Matagaré a été nommée en violation encore des textes alors qu’elle n’est pas régulièrement inscrite », énumère le collectif.



A en croire ces étudiants opposés aux pratiques de Sié Kambou, celui-ci a décidé d’user de moyens peu commodes pour les faire taire. « En réaction à cette interpellation, le SG Kambou a opté pour des actions de représailles en ayant recours à des badauds contre les étudiants. Ainsi, plusieurs de nos camarades ont été expulsés violemment des cités universitaires, quand d’autres ont subi des assauts des loubards de Kambou », révèle le collectif. 


 

Mais en dépit de toutes ces exactions, le collectif dit militer « pour une FESCI pacifique et au service des élèves et étudiants ». 

 


« Ainsi, nous, camarades militants de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), membres du collectif, prenons à témoins toute la communauté universitaire, appelons les anciens de la FESCI qui ont œuvré pour l’organisation du dernier congrès à s’impliquer afin de faire respecter nos textes, réitérons notre appel au calme, demandons la reprise du processus électoral dans le respect de nos statuts et règlement intérieur, exigeons le retour de tous nos camarades expulsés des résidences universitaires et des amphithéâtres pour poursuivre leurs études, appelons le Secrétaire Général à faire preuve de bon sens et à œuvrer pour la réconciliation, dans l'intérêt des étudiants, afin de restaurer le calme et la sérénité dans nos établissements scolaires et universitaires », lance ce collectif.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Le PPA CI choisit Gbagbo pour être candidat en 2025, un cadeau pour Alassane Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Sénégal : Bassirou Faye, un "allié" de la Côte d'Ivoire de Ouattara ?
 
3167
Oui
58%  
 
2133
Non
39%  
 
147
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : FESCI, le S.G Sié Kambou accusé d'avoir fait agresser et expulser plusieurs étudiants des cités universitaires
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter