Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Mémorandum de l'interprofession de la filière bétail-viande, l'InterBovici dénonce sa mise à l'écart et interpelle Sidi Touré sur une escroquerie morale
 

Côte d'Ivoire : Mémorandum de l'interprofession de la filière bétail-viande, l'InterBovici dénonce sa mise à l'écart et interpelle Sidi Touré sur une escroquerie morale

 
 
 
 1914 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 avril 2024 - 12:10


 

Un mémorandum d’entente a été signé fin janvier 2004 entre des acteurs de la filière bétail et viande, sous la supervision du ministère des Ressources animales et halieutiques, en vue de la création, l’organisation et le fonctionnement d’un Comité provisoire de gestion de ladite Filière.


Ce mémorandum a été signé dans le cadre de la structuration interprofessionnelle de la Filière Bétail et Viande de Côte d'Ivoire. Seulement trois organisations ont été désignées par le ministère des Ressources animales et Halieutiques, pour prendre part à cette signature de mémorandum d’entente.


Il s’agit de la Fédération Nationale des Coopératives de la Filière Bétail et Viande de Côte d'lvoire (FENACOBVICI) de Sawadogo Issaka; la Confédération des Acteurs de la Filière Bétail et Lait de Côte d'lvoire (CAFIBELCI) du général Soumahoro Gaoussou ; et enfin de l'Union Régionale des Marchands de Bétail de la région d'Abidjan (URSCIMABA, UNATBVT) de Coulibaly Mory.


Les trois postes du présidium du Comité provisoire pour la gestion de la filière bétail-viande, ont été attribués aux responsables des structures signataires et la présidence confiée à Soumahoro Gaoussou, représentant la CAFIBELCI. Quand Coulibaly Mory de l’URSCIMABA-UNATBVT et Sawadogo Issiaka de la FENACOBVICI, sont désignés tous les deux, vice-présidents.


La mission de ce comité était de gérer la filière bétail-viande jusqu'à la mise en place de l’Interprofession de la filière bétail-viande par l’organisation d'une Assemblée Générale Constitutive.


 

Cependant, la Confédération des professionnels de la filière Bovine et Viande en Côte d’Ivoire (InterBovici) qui existe depuis 2019, n'est pas représentée dans le Comité provisoire de gestion.


Dans un courrier en date du 27 janvier 2024, adressé au ministre des Ressources animales et halieutiques, le président du Conseil d’administration, Fofana Karim, dénonce la mise à l’écart de sa structure, en accusant certains membres signataires du mémorandum, d'être à la base de cette situation d'exclusion. 


« Monsieur le Ministre, il m’est parvenu qu’un protocole d’accord a été trouvé entre les principaux acteurs de la filière bétail-viande, qui a vu la mise en place d’un mémorandum d’entente en vue de la création, l’organisation et le fonctionnement d’un Comité provisoire de gestion de la Filière Bétail et viande de Côte d’Ivoire. Monsieur le Ministre, tout en vous félicitant pour votre grand sens du dialogue et vos grandes capacités à mener cette pédagogie politique pour la paix et la prospérité de notre filière, je suis au regret de vous annoncer que, malgré votre bonne foi, vous pourriez être victime d’une escroquerie morale », alerte dans le courrier, le PCA de l'InterBovici. 


Dans ce courrier, le PCA a déploré le fait que la structure qu'il préside ne soit pas prise en compte, alors qu'elle regroupe trois fédérations. Il affirme par ailleurs, que plusieurs mis en cause condamnés par la justice ont signé ce mémorandum d'entente.


« Monsieur le Ministre, nous vous avions adressé de nombreux courriers qui ne vous sont jamais parvenus. Autour de cette table du mémorandum, se trouvent plusieurs mis en cause condamnés par la justice ivoirienne, après violation de droit de l’InterBovici. Monsieur le Ministre, vous comprenez que nous sommes victimes d’un complot ourdi que je vous supplie de réparer en nous intégrant comme signataires de ce mémorandum », a souligné, Fofana Karim dans sa missive adressée au ministre Sidi Touré.


Notons par ailleurs, que le secteur des ressources animales et halieutiques, joue un rôle important dans l'économie ivoirienne en contribuant à la sécurité alimentaire et à la création d'emplois. Il se compose de Filières stratégiques importantes qui apportent une forte contribution dans l'économie nationale.


 

La filière malheureusement, fait face à plusieurs contraintes. Elle est confrontée à un problème de matériels peu performants, d’un manque de financements et d'infrastructures de commercialisation et d'abattage déficientes. C'est pour permettre à la filière de mieux se porter que, le ministère des Ressources Animales et Halieutiques, a jugé impérieux et même urgent, de relever au mieux le défi de la structuration interprofessionnelle avec la mise en place de l'interprofession.


Cette interprofession est, selon le ministère, un levier pour impulser un nouveau dynamisme à I ‘amélioration de la compétitivité de la filière bétail et viande.


 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Mémorandum de l'interprofession de la filière bétail-viande, l'InterBovici dénonce sa mise à l'écart et interpelle Sidi Touré sur une escroquerie morale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter