Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Prix du cacao, certains planteurs menacent de brûler leurs productions si le coût est en deçà de 3000 FCFA à la prochaine campagne
 

Côte d'Ivoire : Prix du cacao, certains planteurs menacent de brûler leurs productions si le coût est en deçà de 3000 FCFA à la prochaine campagne

 
 
 
 12967 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 avril 2024 - 11:12

Rassemblement des producteurs à Chiépo à Divo (Ph KOACI)



Les membres du Syndicat national pour la revalorisation des planteurs de Côte d’Ivoire (Synarep-CI) sont mécontents.


Contrairement à la position du Ministre de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani, et de certaines personnes non-planteurs, les militants de ce syndicat ne sont pas satisfaits du nouveau tarif du kilogramme de cacao, récemment porté à 1500 FCFA pour la campagne intermédiaire. Ils estiment que ce prix est insignifiant au regard de la flambée du coût sur le marché international.


Les membres de ce syndicat ont alors organisé le samedi 27 avril 2024, dans la Sous-préfecture de Chiepo, région de Divo, une importante cérémonie de protestation liée au nouveau tarif du cacao en Côte d’Ivoire. Ce grand rassemblement visait pour les membres du Synarep-CI à exprimer leur colère contre le nouveau prix du kilogramme de cacao qu’ils considèrent comme une grave injustice faite aux paysans, mettant en avant leur rôle crucial de pilier incontournable dans le développement socio-économique du pays.


Pourtant, les producteurs de cacao sont selon eux lésés dans la redistribution des ressources du pays, ils ne bénéficieraient pas selon eux des fruits de leur énorme travail abattu pour le développement du pays.


 

Cette cérémonie fut donc l’occasion pour le Secrétaire général national de ce Syndicat, M. Valentin Koulahi Mangni, qui au nom de ses membres massivement mobilisés pour l’occasion venus de diverses régions du pays, se fondant sur la flambée du prix de cette matière première sur le marché mondial, a encore plaidé auprès du président de la République Alassane Ouattara en sa qualité de père de la nation pour qu’il procède à une nouvelle hausse à au moins 3 000 FCFA le kg de cacao. Dans son plaidoyer, Koulahi Mangni Valentin n’a pas occulté la revalorisation du coût d’autres produits agricoles dont l’anacarde et l’hévéa.


Au regard des arguments développés, Valentin Mangni a indiqué que sa proposition est justifiée, elle devrait être prise en compte, car si tel n’est pas le cas, il promet au nom de ses militants d’incinérer toute la production de cacao de ses militants si son plaidoyer d’une nouvelle hausse d’au moins 3000 FCFA le kg de cacao à la prochaine campagne ne recevait pas un écho favorable auprès du président de la République.


Ce rassemblement des militants du Synarep-CI à Chiépo a été aussi marqué par l’investiture de son délégué de cette ville, M. Kouamé N’Goran Moïse et son bureau. Il a ensuite invité ses membres à être plus actif et à se mobiliser davantage pour le Syndicat, c’est à ce prix que le Syndicat deviendra plus fort pour mieux défendre leurs intérêts auprès des autorités compétentes.


Enfin, le Syndicat a aussi plaidé pour la prise en compte des doléances des étudiants de l’Institut national de formation professionnelle agricole (INFPA) de Bingerville vu leur importance dans le secteur agricole en supprimant purement et simplement le concours institué pour leur permettre d’être admis à la fonction publique.


 

Ces étudiants avaient été sévèrement brimés par les Forces de l’ordre alors qu’ils ne protestaient que pour la suppression du concours institué.




Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Prix du cacao, certains planteurs menacent de brûler leurs productions si le coût est en deçà de 3000 FCFA à la prochaine campagne
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter