Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Stomatologie chirurgie maxillo-faciale, des spécialistes et leur partenaire annoncent la construction du plus grand centre de la sous-région au CHU de Treichville
 

Côte d'Ivoire : Stomatologie chirurgie maxillo-faciale, des spécialistes et leur partenaire annoncent la construction du plus grand centre de la sous-région au CHU de Treichville

 
 
 
 1912 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 19 mai 2024 - 14:45

Plus de 200 spécialistes du domaine de la Stomatologie Chirurgie maxillo-faciale, en provenance de 17 pays d’Afrique francophone, tous membres de la Société africaine Francophone de stomatologie, chirurgie maxillo-faciale et chirurgie orale (SAFS-CMF-CO), étaient réunis à Yamoussoukro, les 16 et 17 mai 2024. Ils y étaient à l’occasion de leur deuxième congrès après celui organisé en 2022 à Abidjan.


« Les Tumeurs Oro-Cervico-maxillo-faciales », est le thème autour duquel se sont déroulés les travaux pendant 48 heures.


La SAFS-CMF-CO présidée par le Professeur Konan Emmanuel, après seulement deux années d’activité, a réussi à se hisser au rang de l’excellence. Aujourd’hui la SAFS-CMF-CO est présentée comme l’une des meilleures jeunes sociétés savantes d’Afrique noire dont le nom fait déjà renom. 


En effet, selon le Professeur Konan Emma, plus de 100 % des objectifs assignés à la SAFS-CMF-CO à sa naissance ont été déjà atteints. « La SAFS-CMF-CO devrait publier les résultats de nos travaux de recherche dans une revue scientifique indexée à la spécialité avec deux parutions par an, c’est ce qui a été fait. Elle devrait mobiliser les confrères par une appropriation de la SAFS-CMF-CO pour son rayonnement et son affranchissement. Aujourd’hui, le deuxième congrès réunit plus de 200 congressistes venus de 17 pays et est rehaussé par 180 communications et 11 conférences contre 150 chirurgiens chercheurs venus de 13 pays qui n’ont eu droit, au premier congrès, qu’à 126 communications et six conférences. En quatre ans, la SAFS-CMF-CO a enregistré quatre nouveaux Maîtres assistants, trois maitres de conférences agrégées et un Professeur titulaire. Surtout et pour la première fois de l’histoire de notre spécialité en Afrique, version CAMES, nous présenterons 7 candidats au concours d’agrégation de novembre 2024 en Guinée Conakry. Pour mémoire, le plus gros contingent a été trois candidats par session », a présenté le président de la jeune société savante. 


Il poursuit son bilan : « en moins de deux années d’existence, au regard de notre engagement pour notre spécialité qui reste d’abord chirurgicale, la SAFS-CMF-CO a été cooptée comme membre du prestigieux collège mondial de chirurgie dont la section ivoirienne est présidée par le Professeur honoraire Kokoua Alexandre, ici présent à nos côtés. Sous la responsabilité de la Côte d’Ivoire, la formation des spécialistes en chirurgie Maxillo-Faciale a enregistré une trentaine de médecins. Cette formation couplée de la prise en charge gratuite ont permis d’opérer 500 enfants porteurs de ces affections avec l’appui de la fondation Atef Omaïs. Avec le ministère de la Santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, ce partenaire construira le plus grand centre de Chirurgie Maxillo-Faciale de la sous-région au CHU de Treichville sous la forme de l’extension de l’existant. Et la pose de la première pierre est prévue en juin 2024 », a annoncé le Professeur Konan Emmanuel, en guise de bilan d’activité des deux premières années d’existence à la tête de la SAFS-CMF-CO.  


Saisissant l’opportunité de la présence de Kandia Camara, la présidente du Sénat, marraine de ce congrès, le président de la SAFS-CMF-CO, a sollicité son soutien politique en vue de la mise en place dudit centre. Aussi, le Professeur Konan Emmanuel, lui a traduit toute sa gratitude pour avoir accepté d’être la marraine de cet événement.


 

Le président de la SAFS-CMF-CO a également exprimé sa reconnaissance à ses pairs qui l’ont accompagné et aidé dans sa mission ; à ses maîtres, les professeurs Assa Allou, Gadegbeku A. Samuel, Crezoit G. Emmanuel qui l’ont entouré de leur sagesse et conseil ; à l’Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et des diasporas africaines (ASCAD), parrain académique de la SAFS-CMF-CO, représenté par son Président, le Professeur Antoine Hauhouot Asseypo ; et au Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Président dudit congrès, représenté par son directeur de cabinet, le Professeur Kobéa Arsène.  


Pour sa part, la présidente Kandia Camara s’est dite honorée du choix porté sur sa personne pour parrainer ce congrès et a expliqué son parrainage comme « la conviction profonde d’apporter ma pierre à l’édifice de l’œuvre exceptionnelle que vous accomplissez de manière si admirable et dévouée ». 


Et d’ajouter : « Notre époque fait face à de nombreuses malformations et pathologies de la cavité orale, de la face, du cou et des organes annexes, causant chez les personnes atteintes des handicaps graves et faisant d’elles des rejetés de cette société plus encline à fonder ses valeurs sur le visuel. Des hommes, des femmes et même des enfants, victimes de ces malformations et maladies, et qui subissent, au quotidien, incompréhensions, humiliations et moqueries, vivent de véritables drames intérieurs qui les mettent en marge de la société. D’autant que ces malformations et pathologies semblaient sans solutions majeures, il y a quelque temps. Dans un tel contexte, les prouesses techniques réalisées par les spécialistes que vous êtes, vont au-delà du cadre médical pour constituer des actes de portée sociale et même de réinsertion sociale » a souligné la présidente du Sénat.


« Je m’en voudrais de ne pas saisir l’occasion de ce rendez-vous incontournable pour la communauté médicale d’Afrique francophone, pour vous adresser, mes très chaleureuses félicitations pour vos performances exceptionnelles qui constituent un motif de fierté légitime pour l’Afrique, au regard des contraintes aussi bien budgétaires que technologiques auxquelles vous êtes confrontés dans l’exercice de votre mission. Votre sens élevé du devoir et votre détermination sans faille savent cependant combler ce déficit pour produire les résultats impressionnants que nous observons depuis quelques années déjà. La Côte d’Ivoire, notre pays, a pleinement conscience de la nécessité d’investir davantage dans la construction d’hôpitaux de haut niveau, avec des plateaux techniques adaptés, en vue d’une prise en charge efficiente des pathologies, dont celles relatives à la stomatologie, à la chirurgie maxillo-faciale et à la chirurgie orale. Une vaste politique de réhabilitation, de construction et d’équipement d’établissements sanitaires de premier contact, d’Hôpitaux Généraux, de Centres Hospitaliers Régionaux et de Centres Hospitaliers Universitaires, notamment celui d’Abobo, en construction, qui sera doté d’un plateau technique de dernière génération offrant un cadre propice à l’expression de vos expertises chirurgicales et ouvrant la voie à un meilleur accès aux soins que vous prodiguez », a-t-elle indiqué. 


Quant au Professeur Arsène Kobéa, représentant du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Président dudit congrès, il a félicité la SAFS-CMF-CO pour ce grand rendez-vous. « La Côte d’Ivoire est heureuse de rassembler sur son sol la crème des chirurgiens. Votre présence ici dans la capitale politique, Yamoussoukro, est un motif de fierté et d’encouragement. En nous associant à la naissance de la SAFS-CMF-CO, nous savions que ce cadre serait celui du dynamisme de ce secteur. La science et la recherche ne sont pas l’apanage d’une partie du monde. Nous sommes fiers de vos résultats », a-t-il félicité.


Fière et satisfaite des résultats probants enregistrés par cette société savante qui est à son deuxième congrès, la Présidence de l’ASCAD, parrain académique de la SAFS-CMF-CO, a interrogé le congrès quant à l’utilisation des recommandations de ses travaux. « Des documents, recommandations ou résolutions seront accumulés. Mais que ferons-nous de toutes ces résolutions produites ? Et cela vu que dans les sociétés africaines, nous avons tout accumulé dans les tiroirs ». Le professeur Asseypo a donc souhaité que les résolutions de ce 2ᵉ congrès de la SAFS-CMF-CO ne finissent pas dans ses tiroirs.


 

Portée sur les fonts baptismaux les 24 mars 2022 à Abidjan, la Société Africaine Francophone de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale (SAFS-CMF-CO), a pour vocation la promotion de l’excellence dans le domaine de la Stomatologie, de la Chirurgie Maxillo-Faciale et de la Chirurgie Orale, et le partage des meilleures pratiques, afin d’inspirer les générations à venir des professionnelles de la santé. 


À ce deuxième congrès décliné en quatre sous thèmes (Oncologie Maxillo-faciale, les tumeurs de l’enfant, imagerie maxillo-faciale et la chirurgie tumorale en mission humanitaire), la Société Africaine Francophone de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale a réaffirmé de fort belle manière cette vocation. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Stomatologie chirurgie maxillo-faciale, des spécialistes et leur partenaire annoncent la construction du plus grand centre de la sous-région au CHU de Treichville
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter