Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Affaire des faux diplômes à la douane, Amadou Coulibaly : « certaines pratiques qui ont pu être tolérées des années avant, ne le seront plus »
 

Côte d'Ivoire : Affaire des faux diplômes à la douane, Amadou Coulibaly : « certaines pratiques qui ont pu être tolérées des années avant, ne le seront plus »

 
 
 
 13272 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 22 mai 2024 - 20:47

Amadou Coulibaly


Le Gouvernement s'est prononcé officiellement ce mercredi 22 mai 2024, par la voix de son porte-parole, Amadou Coulibaly, sur l'affaire des faux diplômes à la Douane, au sortir d'un conseil des ministres tenu au Palais présidentiel.


Amadou Coulibaly, ministre de la Communication, a d'emblée déclaré qu'il n'avait pas de commentaire à faire sur une affaire de fraude. Il a néanmoins soutenu que le chef de l'Etat est en train de mettre en place petit à petit, sans brusquer les Ivoiriens, tout un processus qui va permettre au Gouvernement d'asseoir les règles de bonne gouvernance, et de transparence. 


Amadou Coulibaly a enfin prévenu que la fraude ne sera plus tolérée dans le pays en encourageant dans le même temps ses compatriotes à suivre l'exemple de Koné Cheick, Ruth Gbagbi, Marie-Josée Ta Lou, des sportifs qui font la fierté du pays.


 

« Je n'ai pas de commentaire particulier à faire. Il s'agit de fraude, ça ne devrait pas faire tant de bruit. Ceux qui sont réguliers à ce point de presse doivent se souvenir que je vous indiquais que le chef de l'État est en train de mettre en place petit à petit sans brusquer les Ivoiriens, tout un processus qui va nous permettre d'asseoir les règles de bonne gouvernance, d'asseoir les règles de transparence. Toutes les institutions de la République qui ont été mises en place concourent à cela.


Ces règles de bonne gouvernance sont en train de s'étendre et il faudrait que les uns et les autres comprennent que certaines pratiques qui ont pu être tolérées des années en avant, le seraient de moins en moins ou ne le seront plus. C'est important de le savoir. Lorsqu'en 2015 à Yamoussoukro, le chef de l'État lançait le concept de l'Ivoirien nouveau, beaucoup de gens ont cru que c'étaient juste des mots.


Mais nous sommes en train de vivre ce concept de l'Ivoirien nouveau, les choses sont en train de se mettre en place et les contrôles vont se poursuivre. Une vaste campagne avait été organisée pour lutter contre les fonctionnaires fictifs. Aujourd'hui, nous pouvons dire que cet objectif a été atteint. Maintenant, malheureusement, il y a des fonctionnaires fraudeurs.


Mais il n'y a pas qu’au niveau de la fonction publique, c'est toute notre société qui a des problèmes et nous sommes en train de régler petit à petit, il faudrait que les Ivoiriens finissent par comprendre qu'il y a des règles et elles sont applicables à tous et à toutes et que l'État est en train de se donner les moyens pour que ces règles de bonne gouvernance soient appliquées par tous. Au moment où notre pays est en train d'être célébré dans le monde avec des jeunes, c'est important de préciser les choses, parce que bon nombre d'entre eux sont nés avec le concept de l'Ivoirien nouveau. Je pense notamment à Falley Nessemon, qui a la plus belle voie d'Afrique sur RFI, il n'a même pas 25 ans, je pense également à notre champion du concours de texte déclamé, le Slam qui a également moins de 25 ans. Et puis depuis 48 heures, notre jeune Samuel champion du monde d'orthographe. Donc au moment où notre pays est en train de glaner des lauriers de l'excellence, c'est un peu gênant qu’on fasse du bruit avec des questions de fraude. Il n'y a pas qu'eux, quand vous prenez tous les champions actuels, que ce soit Ruth Gbagbi, que ce soit Koné Cheick, Marie-José, vous verrez que ce sont des jeunes qui ont maximum 30 à 35 ans. Quand vous enlevez 5 années de gouvernance du Président Ouattara, vous voyez à quelle période ils sont nés. Ceux-là, ce sont eux qui sont en train de bâtir la nouvelle Côte d'Ivoire, une nouvelle Côte d'Ivoire de l'excellence, une nouvelle Côte d'Ivoire du mérite où il n'y a pas de place pour les fraudeurs », s'est justifié, le porte-parole du gouvernement.

 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire des faux diplômes à la douane, Amadou Coulibaly : « certaines pratiques qui ont pu être tolérées des années avant, ne le seront plus »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter