Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abattoir de Port-Bouët, les marchands de bétails nient leur implication dans les affrontements et lèvent leur mot d'ordre de grève
 

Côte d'Ivoire : Abattoir de Port-Bouët, les marchands de bétails nient leur implication dans les affrontements et lèvent leur mot d'ordre de grève

 
 
 
 6357 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 02 juin 2024 - 17:14



Le week-end a été mouvementé à l'abattoir de Port-Bouët. Samedi 01 juin 2024, des affrontements violents ont éclaté entre les forces de l'ordre et des groupes de jeunes et ont occasionné la destruction de biens publics et privés.


Accusés par le district d'Abidjan d'être les principaux instigateurs de ces actes d'incivisme, les opérateurs économiques de la filière bétail-viande qui observent un arrêt de travail, depuis le jeudi 30 mai 2024, disent n'être impliqués ni de près, ni de loin dans ces événements malheureux.


Dans un communiqué de presse, les opérateurs économiques préviennent qu'ils "n'ont donné aucun mot d'ordre à manifester qui aurait pu entraîner ces affrontements".


"Le général, Gaoussou Soumahoro, président du Conseil d'administration de la CAFIBEL-CI était en visite de courtoisie à notre bureau et s'enquérir de la situation, ce samedi des évènements. Nous n'étions pas informés de la présence d'un détachement de policiers à l'abattoir. Néanmoins, lorsque nous avons été informés qu'il y avait des risques d'affrontements avec des jeunes, le général Gaoussou Soumahoro et nous même sommes allés sur les lieux pour tenter de calmer les esprits", précise, le communiqué signé de Mory Coulibaly, Président de l'Union Régionale des Sociétés coopératives des marchands de bétail d'Abidjan (URSCMABA).


 

"Malheureusement, les choses ont dégénéré entre ces jeunes que nous ne connaissons pas et les forces de l'ordre", lit-on dans le document.


Pour rappel, l'ensemble des acteurs de la chaîne des valeurs de la filière bétail-viande de l'abattoir de Port-Bouët observe un arrêt de travail depuis le 30 mai en vue de s'opposer à la décision du Ministre-Gouverneur du District autonome d'Abidjan, Monsieur Cissé Bacongo de les recaser provisoirement à l'ancienne casse d'Adjamé.


"Ce site n'étant pas approprié à l'exercice de leurs activités, ils s'opposent à ce déplacement qui pourrait avoir des conséquences financières dommageables sur leurs activités et mettre en cause leur sécurité", souligne, le Président de l'Union Régionale des Sociétés coopératives des marchands de bétail d'Abidjan (URSCMABA).


Cependant, en grève depuis le jeudi 30 mai 2024, l'Union décide de lever son mot d'ordre d'arrêt de travail, afin d'éviter une escalade qui pourrait nuire d'avantage à des intérêts divers.




 

Wassimagnon





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Abattoir de Port-Bouët, les marchands de bétails nient leur implication dans les affrontements et lèvent leur mot d'ordre de grève
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter