Bénin Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Bénin : Niamey dénonce une « provocation » après l'interpellation de cinq de ses ressortissants
 

Bénin : Niamey dénonce une « provocation » après l'interpellation de cinq de ses ressortissants

 
 
 
 3005 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 10 juin 2024 - 11:16

Ali Lamine Zeine


Entre le Bénin et le Niger, la crise ne fait que s'accentuer.


Les autorités militaires nigériennes ont accusé le Bénin d'avoir kidnappé cinq de ses ressortissants en mission dans ce pays pour contrôler le chargement de pétrole.


Les cinq Nigériens, parmi lesquels figurent des hauts cadres de WAPCO-Niger, ont été interpellés mercredi dernier par la police béninoise, alors qu'ils assistaient au chargement du pétrole brut nigérien au port de Sèmé-Kpodji. Ils avaient pourtant accompli toutes les formalités aéroportuaires, selon Niamey.


 

Dans un communiqué diffusé, le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) du Niger a vigoureusement dénoncé ce qu’il qualifie de « violations » des accords relatifs à l’exploitation et au transport du pétrole nigérien par le du Bénin.

"Sous l'instigation des puissances étrangères, le président Patrice Talon multiplie la provocation dans la droite ligne de ses positions hostiles à l'endroit du Niger", a dénoncé la présidence nigérienne, rappelant que quelques jours avant l'arrestation des cinq personnes, un groupe d'inspecteurs nigérians a été empêché d'accéder au port de Sèmé-Kpodji par la présente police béninoise.


Le Premier ministre, Ali Mahamane Lamine Zeine a annoncé que des mesures seront prises pour obtenir leur libération alors que les autorités béninoises persistent sur le non-respect des procédures d’entrée sur leur territoire.


Depuis avril dernier, le Niger a commencé à exporter son pétrole brut sur le marché international à travers le port de Sèmé-Kpodji relié au site pétrolier nigérien d'Agadem par un pipeline de plus de 2000 km. 


Mais le refus du Niger de rouvrir sa frontière avec le Bénin, malgré l'annonce de la fin des sanctions en février, a ensuite empêché que le pétrole ne transite par le Bénin. Il a fallu la médiation de la société chinoise Wapco, partenaire du Bénin et du Niger pour la gestion de l'oléoduc, pour convaincre les deux parties de lancer le premier chargement.


La relation entre les deux pays est devenue calamiteuse, Niamey accusant son voisin d'abriter des bases militaires sur son territoire après la levée des sanctions de la CEDEAO. 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Bénin : Niamey dénonce une « provocation » après l'interpellation de cinq de ses ressortissants
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter