Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Dialogue gouvernement-société civile sur la réforme de la CEI, voici pourquoi des organisations  ont été écartées
 

Côte d'Ivoire : Dialogue gouvernement-société civile sur la réforme de la CEI, voici pourquoi des organisations ont été écartées

 
 
 
 9732 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 31 janvier 2019 - 10:25

La rencontre entre le Gouvernement et la Société civile le 24 janvier dernier à  Abidjan

© Koaci.com – Jeudi 31 Janvier 2019 – Des organisations de la société civile ont exprimé leur colère après la rencontre entre le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly et certaines associations le 24 janvier dernier à  la primature (Abidjan, ndlr) sur la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

Recevant des organisations de la société civile, la secrétaire d’Etat auprès du Garde des sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, chargée des Droits de l’Homme a révélé la véritable raison.

Selon Mme Aimée Zébéyoux, il était impossible « matériellement », d’inviter toutes les organisations à  ce rendez-vous, avant d’inviter ces dernières à  resserrer les rangs.

« Personne n’est écarté, mais il faut que nous nous organisions. Nous devons saisir cette occasion pour montrer que nous sommes une société civile organisée, unie et forte », a-t-elle exhorté comme rapporté par un confrère.

A cet effet, elle a souhaité que chaque acteur ou structure cherche s’approprier la Constitution, le code électoral, les textes qui régissent la Cei et l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp) du 17 novembre 2014 pour faire ses propositions.

Pour rappel, la société civile a un délai de deux semaines pour faire parvenir ses propositions sur la réforme de la CEI au gouvernement.


Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Dialogue gouvernement-société civile sur la réforme de la CEI, voici pourquoi des organisations ont été écartées
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Assamoi1956
A mon avis sociétés dites civiles et partis politiques devront avoir une concertation préalable afin d'arrêter un consensus. Ce qui aura été décidé pourra être communiqué au gouvernement. La réforme de la cei, de la liste électorale, des découpages électorales etc elle capitale pour l'avenir du pays. Alors il faut la préparer sérieusement.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Rien que de la roublardise ce régime de criminels.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Exactement ce que nous disions tantôt, on ne peut inviter toutes ces organisations qui valent près d’une centaine en CIV… Question de bon sens ! Dans tous les cas, il y’a bien de représentants et de diversité déjà  pour que les préoccupations des uns et des autres soient prises en compte.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement