Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Dominique Ouattara estime que beaucoup d'efforts restent encore à  fournir pour éradiquer la lutte contre le travail des enfants
 

Côte d'Ivoire : Dominique Ouattara estime que beaucoup d'efforts restent encore à  fournir pour éradiquer la lutte contre le travail des enfants

 
 
 
 6728 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 12 avril 2019 - 08:46

Mme Ouattara jeudi Abidjan

© koaci.com – Vendredi 12 Avril 2019 - La Première Dame, Dominique Ouattara a ouvert jeudi un atelier de réflexion sur le nouveau Plan d`Action National 2019-2021 dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants.

Dans son discours , elle a noté les avancées considérables enregistrées ces dernières années, grà¢ce à  la mise en œuvre des plans d’action nationaux 2012-2014 et 2015-2017, et d’estimer que beaucoup d’efforts restent à  faire.

« Force est de constater que beaucoup d’efforts restent encore à  fournir pour éradiquer ce phénomène de notre pays », a-t-elle relevé.

Madame Ouattara a indiqué que, en dépit des efforts consentis par le Gouvernement et ses partenaires, certains enfants sont encore astreints au travail dans notre pays. D’autres également, sont victimes de traite transfrontalière.

Face à  la persistance de ce phénomène, la Première Dame observe que la lutte contre le travail des enfants soulève de nouveaux défis, à  savoir entre autres : la prise en compte de la traçabilité dans la chaîne d’approvisionnement du cacao, la déforestation et la culture illégale du cacao dans les parcs, les réserves et forêts classées ; il donc est nécessaire d’élaborer un nouveau Plan d’Action National qui permettra de poursuivre et de renforcer les actions déjà  initiées en vue de l’éradication du phénomène du travail des enfants.

« Bien sûr, il faudra renforcer nos actions réalisées dans les deux premiers plans, à  savoir : La sensibilisation des producteurs et de toutes nos populations sur l’interdiction du travail des enfants. La construction d’écoles et de toutes les infrastructures de base nécessaires au bien-être des enfants et de leurs familles ; La formation des intervenants de la chaîne de remédiation ; Et enfin, l’amélioration des conditions de vie de nos parents producteurs », a-t-elle poursuivie.

Madame Ouattara dit qu’elle a foi pour sa part, que ce troisième plan national permettra de relever les défis auxquels le pays doit faire face, d’autant plus que cette année, elle espère que la Côte d’Ivoire bénéficiera pour la mise en œuvre de ses actions de terrain, de données plus fiables, notamment grà¢ce à  l’enquête NORC de l’Université de Chicago, sur le travail des enfants .

« Ces informations précieuses sur la situation réelle du travail des enfants dans notre pays, nous permettront de mieux orienter nos efforts et de concentrer nos actions sur les points essentiels à  améliorer ou à  corriger », a ajouté l’épouse d’Alassane Ouattara, avant d’appeler tous les acteurs qui nous accompagnent déjà , à  intensifier leur appui.

« C’est à  ce prix, et à  ce prix seul, que nous pourrons résoudre définitivement ce problème dans notre pays » conclura t'elle.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Dominique Ouattara estime que beaucoup d'efforts restent encore à  fournir pour éradiquer la lutte contre le travail des enfants
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Onidas
Cette dame est l'une des principales "chance", qu'aura eu Ouattara pour atteindre le sommet de l'Etat, c'est indéniable. Gbagbo disait en sortant du bunker "faut savoir choisir son épouse", il savait de quoi il parlait et Ouattara aussi. Onidas
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Madame DRAMANE.... Vous êtes en train de perdre votre temps dans un pays rendu pauvre comme le nôtre. Dans ce monde, dans tout pays oú peuple souffre et surtout la pauvreté est grandissante , il est IMPOSSIBLE d'éradiquer ou même diminuer l'EXPLOITATION des enfants. Ces deux fléaux vont de paire comme l'amour et l'argent(avec les femmes)
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Cette dame est ultra top et cool. Elle donne une bonne image au pays c'est clair. Par contre je lui conseille de se saisir de cette affaire de produits cancérigènes gandour, c'est très inquiétant...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Moi, personnellement, je ne vois aucun bon résultat sur le terrain de Madame DRAMANE Dominique Claudine Nouvian. Que ce soit dans les milieux urbains et ruraux. Je suis moi même planteur et connais très bien mon pays. On continue de faire rentrer en masse en RCI des enfants des pays de la CEDEAO, additionnée aux nôtres
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter