Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Deux sous-officiers de la police mis aux arrêts, ce qui leur est reproché
 

Côte d'Ivoire : Deux sous-officiers de la police mis aux arrêts, ce qui leur est reproché

 
 
 
 21288 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 avril 2019 - 15:32

© koaci.com – Lundi 29 Avril 2019 –Deux sous- officiers de la police nationale ont été mis aux arrêts, a appris KOACI de source proche du Tribunal Militaire d’Abidjan (TMA).
Selon nos informations, les deux policiers dont les identités n’ont pas été révélées répondraient aux initiales E.R et D.P.

Le premier nommé est accusé de faux et usage de faux pour avoir a délivré un papillon à  une dame lui permettant de circuler impunément avec son véhicule sans être inquiétée malgré l'inexistence d'aucune pièce afférente à  ce dit véhicule.

Il a reconnu les faits et malgré ses supplications, le Commissaire du Gouvernement Ange KESSI est resté inflexible parce que pour le procureur, cela est vraiment inadmissible. Il a été écroué et déféré à  la Maison d’Arrêt Militaire d’Abidjan (MAMA) pour faux et usage et faux.

Quant au second, il s'est fait prendre son arme de dotation à  la sortie d'une église. Il aurait tenté de se justifier en évoquant l'effet de surprise lorsque les bandits l'ont braqué.
Pour le commissaire du Gouvernement, l'effet de surprise ne peut justifier un tel acte.

« Je n'ai jamais vu un bandit qui informe son agresseur et c'est cela qu'on vous enseigne pendant la formation. Désormais quiconque se fait désarmer sera arrêté et écroué», aurait-il rétorqué.

Les deux policiers ont donc été mis aux arrêts et écroués avant leur procès dont les dates n’ont pas été précisées.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Deux sous-officiers de la police mis aux arrêts, ce qui leur est reproché
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Ange Kessi Attention, je ne vends ta peau si chère, il y a des vrais délit commis par des colonels parachutés dont un est Koné Zakaria, mais on ne vous a jamais vu lévé le petit doigt , attention Ange Kessi, ta justice à  deux balles va te perdre, si on t'êmpêche de faire correctement ton travail, rends ta démission.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
Je note ceci;« Je n'ai jamais vu un bandit qui informe son agresseur»ok dans ce cas votre attitude est justifié monsieur le procureurs mais ne venez pas ajouter que désormais quiconque se fait désarmer sera arrêter et ecroué. Au cours d'un braquage ou 3 fusils au moins sont braqués sur toi, t.'intimants l'ordre de donner ton arme que peut il faire. Ne tuer pas enfant des gens kdo ange kessi
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'armée ivoirienne peut-elle trembler face à des bandes armées au Nord?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le retour annoncé de Laurent Gbagbo pourrait-il finir en flop ?
 
1666
Oui
41%  
 
2299
Non
56%  
 
113
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement