Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : Scandale dans la gestion du petrole, la manifestation de l'opposition sévèrement réprimée
 

Sénégal : Scandale dans la gestion du petrole, la manifestation de l'opposition sévèrement réprimée

 
 
 
 8705 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 15 juin 2019 - 11:37

Un manifestant brandit une pancarte

©koaci.com- Samedi 15 Juin 2019 – Au Sénégal, les forces de l’ordre ont empêché la manifestation organisée par l’opposition et des mouvements de la société civile pour dénoncer l’implication d’Aliou Sall, frère du président du Sénégal, dans des contrats d’exploitation des réserves de gaz et de pétrole du pays. Une manifestation réprimée à  coup de gaz lacrymogène, comme constaté sur place par KOACI.COM.

Vendredi après-midi, des dizaines de policiers antiémeutes étaient déployés sur la Place de la nation, à  Dakar, pour empêcher la manifestation de la société civile et de l’opposition.

La plateforme « Aar Li Nu Bokk » – Préserver le bien commun -, créée après la publication de l’enquête de la BBC sur les contrats signés par le Sénégal avec la société Petro Tim, a décidé de maintenir son rassemblement, malgré l’interdiction du préfet de Dakar.

Les manifestants ont tenté d’accéder sur le site prévu pour le rassemblement. Forces de sécurité et manifestants jouaient au chat et à  la souris. Empêchés d’accéder à  la Place de la nation, par la porte nord, les manifestants tentent d’y pénétrer par l’entrée sud. Et ainsi de suite.

Certains sont interpellés. Barricades sur la chaussée, circulation interdite, l’ancienne Place de l’Obélisque, devenue Place de la nation, était noire de policiers antiémeutes depuis plusieurs heures.

Joint par la BBC, le préfet de Dakar, Alioune Badara Samb , réitère que la manifestation est interdite. Il promet de s’exprimer à  la fin des évènements.

Auparavant, dans un communiqué, pour interdire la manifestation, il a invoqué « des menaces réelles de troubles à  l’ordre public », une « incitation à  la violence à  travers des propos irrévérencieux » et des « risques d’infiltration d’individus malintentionnés ».

Sur le terrain, des manifestants exigent la lumière sur l’affaire Petro Tim dont une enquête de la BBC a récemment révélé des chiffres et l’implication d’Aliou Sall, frère du président sénégalais.

« Il n’y a pas de risques. (…) Je suis venu en quête de la vérité », dit un manifestant, estimant que le peuple sénégalais doit connaître le contenu des contrats pour lesquels le frère du président sénégalais est mis en cause.

Plusieurs personnes, dont il est difficile de connaître le nombre exact, ont été interpellées. C’est le cas d’Aliou Sané et du rappeur Simon Kouka , qui sont tous les deux membres du mouvement « Y en a marre ».

Dans une rue proche de la Place de la nation, une trentaine de personnes scandaient des slogans contre la corruption.



Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Sénégal : Scandale dans la gestion du petrole, la manifestation de l'opposition sévèrement réprimée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
En tant qu'observateur, nous suivons cette situation de près dans le pays frère du Sénégal. En tant que faucon avéré des ressources publiques, je m'insurge de toutes mes forces contre ce cas impliquant le frère de Sall. Il doit agir et maintenant pour sauvegarder son honorabilité... On observe...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Ah le pétrole... Si vous étiez en CIV et posiez ce genre de questions sur mannes pétrolières dans mon pays de 2000 à  2010, les sauvages bétés et assimilés frontistes du tueur vaurien adultérin gbagba vous auraient fait disparaître sans état d'à¢me avec leurs escadrons de la mort... Souvenir... Souvenir...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
FerDeLance
Ici la ça va pas quelque part hooooo
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter