Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Kidnapping et suspicions, le parlement exhorte la presse après les inquiétudes du Nigeria
 

Ghana : Kidnapping et suspicions, le parlement exhorte la presse après les inquiétudes du Nigeria

 
 
 
 3018 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 19 juin 2019 - 08:52

Des députés au parlement (ph)

© koaci.com– Mercredi 19 Juin 2019 – Le parlement ghanéen a exhorté les médias à  faire preuve de circonspection dans leurs reportages sur le nombre croissant de kidnapping (enlèvements) dans le pays, en particulier sur la publication de l'identité et de la nationalité de suspects arrêtés pour enlèvement présumé.

L’exhortation du parlement émane de la commission des affaires étrangères qui a déclaré être non seulement préoccupé par l'apparente l’attitude de ressortissants nigérians vivant au Ghana qui se livrent à  des crimes mais aussi les problèmes semblables dans les médias locaux.

En intervenant hier mardi à  Accra lors d’une conférence de presse sur l'évolution de la situation, le président de la commission des affaires étrangères au parlement ghanéen, le député Frank Annoh-Dompreh, a partagé les sentiments de la Haute Commission nigériane et a demandé une plus grande circonspection face aux événements des années 70 qui ont conduit à  l'expulsion d'étrangers du Ghana, l'adoption de la loi sur les étrangers.

Frank Annoh-Dompreh, a ajouté que les préoccupations de la communauté nigériane ont été portées à  leur attention et a encouragé les ghanéens à  traiter leurs concitoyens africains avec dignité et respect.

La commission des affaires étrangères a lancé cette exhortation après que le Haut-commissaire du Nigéria au Ghana, l'ambassadeur Olufemi Michael Abikoye, ait adressé une note aux medias ghanéens.

Un peu plus tôt avant la réaction du parlement ghanéen, l'ambassadeur Michael Abikoye a qualifié d'injuste le fait que tous les nigérians du Ghana soient qualifiés de criminels pour le fait que certains ont été impliqués dans une série de crimes dans le pays.

A l’origine de cette affaire, on peut souligner régulièrement les ressortissants nigérians vivant au Ghana sont cités par les médias ghanéens pour avoir commis des crimes et autres délits. Ils sont notamment associés à  des enlèvements et à  des vols à  main armée.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement