Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Douaniers, eaux et forêts, policiers des Affaires maritimes, désormais soumis à des sanctions en cas de manquements graves par leurs ministères de tutelles
 

Côte d'Ivoire : Douaniers, eaux et forêts, policiers des Affaires maritimes, désormais soumis à des sanctions en cas de manquements graves par leurs ministères de tutelles

 
 
 
 4810 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 juillet 2019 - 12:58

Des Douaniers


Les douaniers, les eaux et forêts, les policiers des Affaires maritimes et portuaires, les policiers des services pénitentiaires, tous des forces paramilitaires, sont désormais soumis à des sanctions disciplinaires en cas de manquements graves par leurs ministères de tutelles respectifs.


C’est le nouveau projet de loi adopté par la Commission sécurité et défense de l’Assemblée nationale.


Selon un communiqué relayé par les medias d’Etat, 21 députés de cette commission présents sur les 39 ont jugé l’opportunité de la ratification de l’ordonnance N°92-570 du 11 septembre 1992 qui conférait au ministre de la Fonction Publique les pouvoirs de sanctions disciplinaires de second degré à l’encontre de ses agents.


 

« Cette ordonnance institue auprès de chaque ministère technique concerné, un conseil de discipline dont les attributions, l’organisation, le fonctionnement et les modalités des membres sont fixés par décret », indique-t-on et d’expliquer que : « Cette loi a pour objectif principal de renforcer l’ordre et la discipline dans le corps paramilitaire, accroître le pouvoir de décision dans la prise de sanction disciplinaire des ministres en charge de ces fonctionnaires particuliers et leur donner ainsi les moyens juridiques pour faire régner l’ordre et la discipline de manière efficace et efficiente. »


Il faut rappeler que, les sanctions disciplinaires dans l’administration publique sont du ressort du Ministre en charge de la Fonction Publique.


Selon les dispositions juridiques contenues dans la loi N° 92-570 du 11 septembre 1992 portant statut général de la Fonction Publique, « le pouvoir disciplinaire appartient au ministre chargé de la Fonction Publique, qui l’exerce sur saisine du ministre technique ou du directeur de l’établissement, après communication au fonctionnaire incriminé de son dossier individuel et consultation du Conseil de discipline. Toutefois, les sanctions de premier degré sont prononcées par le ministre dont il relève, le préfet ou le directeur de l’établissement public sans accomplissement des formalités prévues à l’alinéa premier, après demande d’explication adressée », rappelle-t-on.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : La desserte d'une nouvelle ligne Abidjan-Grand Bassam...
 
 
Côte d'Ivoire : La desserte d'une nouvelle ligne Abidjan-Grand Bassam par la Sotra bientôt une réalité
Société
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre l'insalubrité, le Gouvernement décerne le...
 
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre l'insalubrité, le Gouvernement décerne le prix d'excellence de la « Meilleure initiative de propreté » au maire Bacongo
Rwanda : Accusées d'avoir publié des photos « nues », quatre femmes arrêtées et exposées
Société
Rwanda : Accusées d'avoir publié des photos « nues », quatre femm...
Rwanda il y a 1 heure
 
Sénégal : Saccage du siège du journal «Les Echos», les sept suspects arrêtés assument totalement la «barbarie»
Société
Sénégal : Saccage du siège du journal «Les Echos», les sept suspe...
Sénégal il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire : Semaine Nationale de la Propreté, le maire de Koumassi élevé au rang d'Ambassadeur d'Honneur de la Salubrité
Société
Côte d'Ivoire : Semaine Nationale de la Propreté, le maire de Kou...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Douaniers, eaux et forêts, policiers des Affaires maritimes, désormais soumis à des sanctions en cas de manquements graves par leurs ministères de tutelles
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Pourquoi pas ? Dans toute organisation publique ou privé dans tout pays de droit, il y'a des sanctions en cas de manquements graves...On avance donc...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Course à la présidence de la FIF, affaire double parainage, échec annoncé pour Didier Drogba ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mabri candidat à la présidentielle d'octobre, une nouvelle aubaine po...
 
2442
Oui
53%  
 
2033
Non
44%  
 
133
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement