Cameroun Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Protection des consommateurs, désaccords entre la LCC et le ministère de la Santé publique
 

Cameroun: Protection des consommateurs, désaccords entre la LCC et le ministère de la Santé publique

 
 
 
 858 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 18 septembre 2019 - 08:28

Delor Magellan Kamgaing, président de la LCC


La Ligue des consommateurs du Cameroun (LCC), demande la révision de la réglementation sur le conditionnement et l'étiquetage des produits du Tabac. Elle estime que la réglementation sur le Tabac ne prend pas en compte les intérêts des consommateurs


De plus indique la LCC, l’arrêté du 03 janvier 2018 sur l’étiquetage et le conditionnement des produits de Tabac, viole la loi cadre portant protection du consommateur au Cameroun,.


Selon l’organisation de la société civile, aucune organisation de défense des intérêts des consommateurs, n’a été associée à l’élaboration de l’arrêté du 03 janvier 2018 sur le conditionnement et l’étiquetage des produits de tabac. 

 

" Le ministère de la Santé publique, n'a pas pris en compte les intérêts des consommateurs de Tabac, lors de l'élaboration par ses services de projets d'arrêtés sur le conditionnement et l'étiquetage des produits de Tabac", a déclaré mardi soir Delor Magellan Kamgaing, président de la LCC.


 

Poursuivant, l’article 15 de l'arrêté du 03 janvier 2018 sur des produits du tabac limite seulement à 20 tiges, le conditionnement d'un paquet de cigarettes alors que partout dans le monde, il existe des paquets de 10 tiges.

Selon la LCC, cet arrêté est «illégal.»


En réaction, le ministère de la Santé publique, juge maladroite la sortie de la Ligue des Consommateurs. 


« Le texte a été élaboré conformément aux dispositions de l’OMS pour la lutte antitabac ratifiées par le Cameroun en 2006 », indique-t-on au ministère de la Santé publique.


Selon cette administration, le texte a été élaboré avec la contribution de toutes les parties prenantes notamment la société civile représentée à la fois par les organisations de promotion de la santé et celles œuvrant dans la protection des droits des consommateurs.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement