Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Des ivoiriennes réduites en esclavage dans des pays d'Afrique du Nord et d'Europe
 

Côte d'Ivoire: Des ivoiriennes réduites en esclavage dans des pays d'Afrique du Nord et d'Europe

 
 
 
 4988 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 21 octobre 2019 - 11:40

Le nombre de femmes ivoiriennes réduites en esclavage dans des pays d’Afrique du Nord et d’Europe est en hausse, alerte l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), comme rapporté par des médias occidentaux.


Selon l’organisation, certaines sont surexploitées dans des maisons de 4h du matin à 11h du soir.


Elles sont mal nourries, privées de liberté et de leurs passeports. Elles sont victimes également de violences sexuelles, révèle-t-on.


L’OIM s'inquiète de l'explosion du nombre de ces Ivoiriennes. Cette année, et malgré une diminution du nombre de migrants originaires de Côte d'Ivoire arrivés par la mer, elles sont plus que les hommes à débarquer sur les côtes italiennes. En 2015, elles n'étaient que 8%, contre 46% en 2019, informe-t-on.


 

Une proportion d'autant plus préoccupante que l'immense majorité tombe dans des réseaux mafieux. Au départ, des recruteurs leur promettent du travail avec un faux contrat. Elles quittent facilement et légalement la Côte d'Ivoire. Mais au bout de trois mois, elles se retrouvent sans papiers et doivent s'acquitter de fortes amendes pour rentrer chez elles.


De nouveaux intermédiaires ou des passeurs leur proposent soi-disant de sortir de cet enfer. Deux options : La Libye ou la mer. Très souvent au péril de leur vie. En juillet 2019, une embarcation a fait naufrage. Parmi les victimes, il y avait des ivoiriennes enceintes ou avec elles des bébés, faut-il le rappeler.


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Bouaflé, en conflit avec un opérateur minier, des popul...
 
 
Côte d'Ivoire: Bouaflé, en conflit avec un opérateur minier, des populations opposées se disent prêtes à des manifestations les jours à venir
Société
 
Côte d'Ivoire: À Port-Bouet à l'inauguration d'une bibliothèque de plu...
 
 
Côte d'Ivoire: À Port-Bouet à l'inauguration d'une bibliothèque de plus de 2000 livres, offerte par la Ciprel, Abdourahmane Cissé «c'est le meilleur investissement qu'il soit »
Nigeria: Huit églises et mosquées fermées à Lagos, causes et avis aux récalcitrantes
Société
Nigeria: Huit églises et mosquées fermées à Lagos, causes et avis...
Nigeria il y a 1 heure
 
Côte d'Ivoire: Yopougon Yaossehi, déguerpissement annoncé les populations dans l'angoisse
Abonnés
Côte d'Ivoire: Yopougon Yaossehi, déguerpissement annoncé les pop...
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
Kenya:  Flou sur l'identité du passager clandestin tombé du ciel à Londres
Société
Kenya: Flou sur l'identité du passager clandestin tombé du ciel...
Kenya il y a 2 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Des ivoiriennes réduites en esclavage dans des pays d'Afrique du Nord et d'Europe
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Mon cœur est brisé. Quelle situation déplorable !! En tant qu'observateur, je voudrais demander à la ministre de la solidarité de concert avec la direction des Ivoiriens de l'étranger de faire quelque chose pour ces soeurs... Hein... Ceci dit, des naives et incorrigibles on vous parle vous ne comprenez pas... Hein... Les pâturages ne sont pas verts de l'autre côté...Bien au contraire...
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Augier
C'est l'emergence au pays de pluie de milliards.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Avez vous un doute sur le fait que la présidentielle ne puisse se tenir le 31 octobre 2020?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Didier Drogba pèse-t-il assez dans le milieu du foot local pour préten...
 
2553
Oui
53%  
 
2101
Non
44%  
 
172
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement