Cedeao Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cedeao: Monnaie unique ECO, symbole et banque
 

Cedeao: Monnaie unique ECO, symbole et banque

 
 
 
 7961 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 24 décembre 2019 - 15:19

Jean-Claude Brou (ph)


Les chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont adopté « EC » comme le symbole de la monnaie unique, ECO, qui sera utilisée dans les Etats membres de la Communauté.


Les dirigeants de la sous région ont aussi décidé lors du 56e sommet de la CEDEAO que le nom de la Banque centrale de la communauté soit la Banque Centrale de l'Afrique de l'Ouest (BCAO).


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Ces deux décisions sont contenues dans le communiqué final publié hier lundi à Abuja par Jean-Claude Brou, le président de la Commission de la CEDEAO.


Les dirigeants de la CEDEAO ont par ailleurs félicité le comité ministériel pour les progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la CEDEAO.


Il a été annoncé en Côte d’Ivoire le samedi 21 décembre dernier que le Franc CFA sera remplacé en Afrique de l’Ouest par l’ECO et que la réserve d’argent des Etats africains sur un compte du Trésor français sera supprimée.


Créée en 1975, la CEDEAO regroupe 15 pays totalisant 300 millions d'habitants, dont 180 millions pour le seul Nigeria, poids lourd démographique et économique de la zone, dont il réalise environ 60 % du PIB.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Transformation digitale des entreprises : Orange Business réaffirme so...
 
 
Transformation digitale des entreprises : Orange Business réaffirme son engagement aux côtés des entreprises de Côte d'Ivoire
Economie
 
Côte d'Ivoire : En attendant la nouvelle campagne du cacao, 12 905 mil...
 
 
Côte d'Ivoire : En attendant la nouvelle campagne du cacao, 12 905 milliards de FCFA redistribués aux producteurs de 2012 à 2020
Côte d'Ivoire :    Lancement des travaux de deux complexes de transformation de cacao, Ouattara rassurant : « Nous aurons un taux de croissance positif entre 1,5 et 2% »
Economie
Côte d'Ivoire : Lancement des travaux de deux complexes de tra...
Côte d'Ivoire il y a 2 jours
 
Côte d'Ivoire : Yopougon, Ouattara lance les travaux de deux complexes de transformation de cacao d'une valeur de 216 milliards livrés dans deux ans
Economie
Côte d'Ivoire : Yopougon, Ouattara lance les travaux de deux comp...
Côte d'Ivoire il y a 2 jours
 
Côte d'Ivoire : Cacao, Ouattara lance demain au PK 24 les travaux de construction de deux unités de transformation
Economie
Côte d'Ivoire : Cacao, Ouattara lance demain au PK 24 les travaux...
Côte d'Ivoire il y a 3 jours
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Cedeao: Monnaie unique ECO, symbole et banque
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Superbe... Voilà ça... On avance... Le FCFA deviendra de l'histoire très bientôt... Merci à nos chefs d'état et surtout au Président de la première puissance économique de l'UMEOA d'un économiste chevronné nommé OUATTARA... Ceci dit, il est évident que le siège de la nouvelle banque centrale sera au puissant Nigéria. Par ailleurs, ce pays pèsera lourd aussi dans la politique monétaire de toute la zone. Quand un pays fait deux tiers de l'économie de l'Afrique de l'ouest, je crois qu'il n'y a pas match. A César ce qui est à César... Au Nig'a ce qui est est au Nig'a... On avance et super bien...
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Journal Rfi lu pour vous. Pour le Nigeria, l'abandon du franc CFA n'est qu'un premier pas. « On se détache de la France, les pays anglophones de la Cédéao attendaient ce geste », explique une source diplomatique. « Sur le plan politique, les réticences persistent. Paris reste garant de l'éco, mais avec quelle contrepartie ? », s'interroge de son côté l'analyste nigérian Emmanuel Igha. Abuja, qui gère déjà sa propre devise, le naïra, conditionne la mise en place de l'éco à une discipline budgétaire. La ministre nigériane des Finances, Zainab Shamsuna Ahmed, le répète à chaque réunion : les critères de convergence doivent être respectés. À savoir un déficit budgétaire qui n'excède pas les 3%, une inflation de moins de 10% et une dette inférieure à 70% du PIB. Or à ce stade, seul le Togo répond à ces exigences. « Il est évident que nous ne sommes pas tous prêts, reconnait un responsable ouest-africain. Abuja a l'impression que l'on veut brûler les étapes ». Bismarck Rewane, consultant et PDG du cabinet Financial Derivatives, résume les enjeux : « Pour nous, l'éco est une transition vers une éventuelle monnaie commune en Afrique de l'Ouest, qui rassemblera les pays anglophones et francophones. D'abord, côté nigérian, il nous faut lever une question : le naïra n'est pas une monnaie convertible. Ensuite, il faut que les critères de convergences soient établis et respectés. Enfin, il faut que les pays francophones soient indépendants du soutien dont ils bénéficient avec la France. En effet, avec ce nouvel accord, Paris conserve un rôle de garant financier. Pour nous, pays anglophones, cela pose une question de gouvernance d'autant que l'éco sera toujours arrimé à l'euro. Mais selon moi, cette garantie ne peut pas durer de manière illimitée. Donc nous sommes dans une période de transition, qui prépare progressivement nos États à une intégration régionale, dans laquelle tous les pays d'Afrique de l'Ouest auront une monnaie unique, basée sur des critères de convergence. Cela va prendre du temps. » Le Nigeria fait donc preuve de prudence. En témoignent les longues discussions avant d'adhérer à la zone continentale de libre-échange; ou encore, la fermeture de sa frontière terrestre depuis août, pour lutter contre la contrebande. Selon Abdoul Salam Bello, chercheur invité à l'Atlantic Council et auteur de La régionalisation en Afrique, « le Nigeria cherche avant tout à protéger son marché, à diversifier son économie et à s'industrialiser, constate ce spécialiste. Cela l'amène à être réservé sur les questions d'intégration ».
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Tout ce bruit que pour la continuité et au revoir l’union sacrée de la cedeao.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Bravo tout ça avance bien et ceux qui sont jamais content mais ne font jamais rien on s en garba
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement