Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Elections 2020, la campagne électorale est lancée sur fond d'incertitudes dans les régions anglophones
 

Cameroun: Elections 2020, la campagne électorale est lancée sur fond d'incertitudes dans les régions anglophones

 
 
 
 1209 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 25 janvier 2020 - 10:49

Le conseil Electoral d’Elecam (Ph)


Au Cameroun, la campagne électorale démarre officiellement ce samedi 25 janvier 2020. Deux scrutins doivent se tenir le 9 février prochain : Les législatives et les municipales. Ces élections sont très attendues par les camerounais. Selon le pouvoir, elles sont un pas important dans la mise sur pied de la décentralisation


Si Elections Cameroon (Elecam), se félicite de l’état des préparatifs du scrutin, les incertitudes persistent dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest sur l’effectivité de la campagne électorale et le déroulement du scrutin. 


Elecam avance "sereinement dans l’organisation matérielle pour que nous puissions être prêts, pour que le 9 février tout le monde aille voter en toute sécurité ", a déclaré Erik Essousse le directeur général des élections. 


S’agissant du matériel électoral, notamment les isoloirs, enveloppes, bulletins, procès-verbaux, bureaux de vote… Elecam a bénéficié de l’expertise de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC.)

 

Les observateurs électoraux ont été invités à déposer leurs demandes d’accréditation. 


 

Incertitudes 


Les camerounais craignent une recrudescence d’exactions des milices séparatistes lors des élections de février 2020 double scrutin. En effet, les leaders séparatistes sont opposés au scrutin dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.  


Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), a appelé au boycott du scrutin et initié une campagne d’explication sur le terrain.


Le parti de Maurice Kamto,- qui a pris part au scrutin présidentiel d’octobre 2018 dans un contexte sécuritaire tendu-, appelle à une sortie de crise dans les deux régions secouées par la crise anglophone avant la tenue de tout scrutin. 


 

Avant le démarrage officiel de la campagne, les camerounais ont assisté au contentieux pré-électoral. Au cours de ce contentieux, le conseil constitutionnel a réhabilité de nombreuses listes de l’Union des populations du Cameroun (UPC) et rejeté plusieurs autres dont celles des candidats du Rdpc au pouvoir. 


Enfin, pour garantir la sécurité du double scrutin sur l’ensemble du territoire, les autorités ont ordonné le déploiement de 700 gendarmes supplémentaires. Ces nouveaux éléments des forces de défense et de sécurité, vont renforcer le dispositif sécuritaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.  


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com- 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mabri candidat à la présidentielle d'octobre, une nouvelle aubaine pour le RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Arpès l'intérim de Gon, Hamed Bakayoko confirmé Premier Ministre, réc...
 
2138
Oui
69%  
 
847
Non
27%  
 
133
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement