Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : La présidence dément avoir mandaté un cabinet américain pour la préparation de l'après coronavirus
 

Burkina Faso : La présidence dément avoir mandaté un cabinet américain pour la préparation de l'après coronavirus

 
 
 
 2292 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 04 juin 2020 - 20:36

Roch Marc Christian Kaboré



La direction de communication de la présidence du Faso, a démenti dans un communiqué les informations relayées par des médias internationaux et sur les réseaux sociaux, affirmant que le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré a mandaté un cabinet américain pour préparer l’après coronavirus


« C'est avec étonnement que nous avons lu sur le site de Jeune Afrique des informations totalement erronées laissant entendre que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a confié la préparation de l'après Coronavirus à un cabinet américain », a écrit le directeur de commande la présidence Auguste Marie Romain Bambara. 


« La présidence du Faso dément formellement ces allégations, car elle n'a pas commandé des services d'une telle nature, auprès du cabinet cité », a-t-il indiqué. 


 

En rappel, dans un article intitulé « Burkina : Kaboré mandate le cabinet Dalberg pour préparer l’après-coronavirus » et publié le 03 juin 2020, le média cité a affirmé que « Selon nos informations, Roch Marc Christian Kaboré a mandaté il y a quelques semaines, sept consultants du cabinet américain Dalberg afin de préparer un plan pour sortir de la crise économique due au coronavirus. »


L’information a aussitôt suscité une vive réaction sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes dénonçant le choix d’un cabinet américain au détriment d’imminents économistes et staticiens burkinabé, qui pourraient avoir une meilleure connaissance du pays et de ses réalités. 


 

"Quand les solutions à nos problèmes sont réfléchies par des personnes qui ne les vivent pas, qui ne nous connaissent que peu et qui connaissent nos réalités qu'à travers des chiffres alors nous pouvons être certains que le pire des problèmes que nous avons : c'est d’abord nous-mêmes ! », avait réagi Lionel Bilgo, analyste politique et acteur de la société civile, à la tête de Tyminis média. 


Boa, Ouagadougou



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Présidentielle d'Octobre prochain, retrait en vue du FPI d'Affi et du PDCI de Bedié?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Recadré quasi à chaque sortie, Guillaume Soro devrait-il changer d'av...
 
2099
Oui
64%  
 
1040
Non
32%  
 
127
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement