Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Inondations, gestion des déchets solides, le Pays emprunte 183,5 milliards de FCFA auprès de la Banque Mondiale
 

Côte d'Ivoire : Inondations, gestion des déchets solides, le Pays emprunte 183,5 milliards de FCFA auprès de la Banque Mondiale

 
 
 
 3682 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 16 juin 2020 - 08:49

Bonne nouvelle pour les populations ivoiriennes exposées aux risques d'inondations en cette période de saison des pluies.


Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale a approuvé vendredi dernier, un crédit IDA de 315 millions de dollars environ 183,645 milliards de FCFA à la Côte d’Ivoire pour prévenir les risques d’inondation et améliorer la qualité de gestion des déchets solides dans la capitale économique Abidjan et les grandes villes du pays.


Le Projet d'Assainissement et de Résilience Urbaine (PARU) vise à améliorer la gestion des eaux pluviales et des ordures ménagères afin de réduire les risques d’inondations et sanitaires élevés auxquels sont confrontés les ménages urbains pauvres. 


37 millions de dollars soit 21, 571 milliards de FCFA seront consacrés à la construction ou réhabilitation de systèmes de drainage pour une meilleure canalisation des eaux pluviales dans les quartiers les plus exposés comme Yopougon et Abobo, les deux quartiers les plus peuplés d’Abidjan, ainsi que Grand Bassam.


 

Par ailleurs, le PARU mettra en place un système d’alerte précoce des inondations et renforcera les capacités des institutions en charge de l’assainissement et de la planification urbaine, à travers la formation et l’équipement en technologies numériques dédiées.


Les travaux de construction de nouveaux systèmes de drainage est en cours dans la commune de Yopougon. Coralie Gevers, Directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Togo et la Guinée appelle les autorités et les communautés à se mobiliser pour mieux gérer les déchets et mieux les planifier afin d'éviter que les inondations continuent à affecter les populations des quartiers défavorisés.


Beaucoup de villes de Côte d’Ivoire sont confrontées à un déficit de gestion des déchets solides. Cependant, la situation s’est considérablement améliorée à Abidjan au cours des deux dernières années et l'on note un taux de collecte des déchets solides de 40% dans la plupart des villes du pays.


Pour pallier le déficit, le PARU lancera dès 2021 la phase de construction de nouveaux sites d’enfouissement à Abidjan, les sites des villes secondaires suivront en 2022. Et la phase de mise en œuvre du projet PARU créera de nouvelles opportunités d’emplois, notamment pour les jeunes et les femmes dans la collecte, le recyclage, la construction des systèmes et drainage et les travaux routiers, ainsi que des opportunités pour le secteur privé dans les services de traitement des déchets solides grâce à des partenariats public-privés (PPP).


A terme, le PARU va soutenir la réforme du cadre réglementaire et institutionnel et le mécanisme de financement pour améliorer l'environnement pour des partenariats public-privé fructueux dans le secteur des déchets solides.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Inondations, gestion des déchets solides, le Pays emprunte 183,5 milliards de FCFA auprès de la Banque Mondiale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Encore un prêt, le fameux économiste, le meilleur de son temps, donc pour toi là c'est le crédit où rien.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gougnon
Je dis ooooh, les résultats économiques à deux chiffres, dont on nous soule à longueur de journée avec là, sont ou ????. Je pose cette question parce que même pour construire de simples exutoires des pluies diluviennes, il faille encore emprunter comme un pays n'ayant pas obtenue ces résultats économiques. CI Yako, yako dès, car comme le dit le proverbe, la vérité finie toujours par rattraper le mensonge qui court très vite pourtant!!!!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement