COMMUNIQUÉ
19 Juin 2020
 
 4157 Vues
 
  4 Commentaires
 
 
 
 
PDCI
Côte d'Ivoire Politique
 
Côte d'Ivoire : Coronavirus, révision de la liste électorale, soucis avec Voodoo, dialogue et bureau politique, le bilan du PDCI
 
 

CONFERENCE DE PRESSE DU PDCI-RDA RELATIVE À LA RÉVISION DE LA SITUATION SOCIO POLITIQUE DE LA CÔTE D’IVOIRE

===================

VENDREDI 19 JUIN 2020- 11H00-

SIEGE DU PDCI-RDA À COCODY

===================

PROPOS LIMINAIRE

DU SECRETAIRE EXECUTIF DU PDCI- RDA

=========================================================================

Mesdames, Messieurs les journalistes;

Chers invités;

Mesdames, Messieurs


C'est avec plaisir que nous vous avons retrouvé ce matin après notre dernière rencontre du 28 février 2020, au cours de laquelle nous avions dénoncé les insuffisances de l'organisation de l'opération d'enrôlement des populations pour l’obtention de la carte nationale identité (CNI) et prédit son échec qui s'est avéré patent, quatre (4) mois plus tard.


Je voudrais qu'il me soit permis avant tout autre propos de vous remercier pour votre présence massive et qualitative et me réjouir que vous soyez en bonne santé pendant cette période délicate de la pandémie du Coronavirus.


Les pensées du président Henri KONAN BÉDIÉ et du PDCI-RDA vont en direction de nos valeureux soldats dont 11 d'entre eux ont été fauchés dans l’attaque de KAFOLO. Nous nous inclinons devant leur mémoire et présentons notre compassion aux familles des disparus et souhaite prompt rétablissement à tous les blessés. Par ailleurs nous voudrions nous inquiéter du mutisme du régime RDR-RHDP sur cette tragédie, là où dans d'autres pays, le chef de l'État serait monté au créneau.


Le PDCI-RDA et son Président, SEM Henri KONAN BÉDIÉ saluent également la mémoire de 13 de nos compatriotes qui ont péri au cours du drame qui vient de se produire à Anyama et présentent leur compassion aux familles des disparus.


Ceci étant, nous vous avons retrouvé ce matin pour échanger sur l'actualité socio-politique de notre pays et la vie du PDCI-RDA.

Aussi aborderons-nous successivement les dossiers du Coronavirus, de la révision de la liste électorale, de la commission électorale indépendante, du dialogue politique en Côte d'Ivoire et de la préparation de la convention d'Investiture du candidat du PDCI-RDA, à l'élection présidentielle d'octobre 2020.


I-   DE LA PANDÉMIE DU CORONAVIRUS

Le Coronavirus est une maladie qui a atteint tous les pays du monde sans exclusivité, c'est une pandémie grave et mortelle. Elle a fait en Afrique 7.395 décès pour 275.327 cas dépistés (source bulletin d’alerte de l’OMS du 19/06/2020). En Côte d'Ivoire, les statistiques apparaissent à la date du 18 juin 2020, 6644 cas dont 49 décès.

Le premier cas a été déclaré dans notre pays, le 11 mars 2020. Le gouvernement a réagi par des mesures barrières édictées par le Conseil national de sécurité dès le 16 mars 2020: lavage régulier des conduites principales à l'eau et au savon ou au gel hydro alcoolique, observation de mesures de distanciation physique d'au moins un (1) mètre, éternuer dans son coude, ne pas se serrer la main, limitation des regroupements à 50 personnes, puis à 200 personnes, état d'urgence, couvre-feu, fermeture des écoles, des bars, des maquis, des hôtels et des lieux de rassemblements, fermeture des frontières et mise en place d'un plan de riposte sanitaire.

Au cours de la première déclaration sur le sujet, le Président de la République a demandé l'union sacrée de toutes les forces vives de la Nation et surtout des partis politiques pour lutter contre cette pandémie.

Tous les partis politiques, surtout de l'opposition, ont lancé un appel à leurs militants et aux populations pour soutenir le gouvernement et adapté leurs programmes d'activités dans le strict respect des mesures barrières.

Cependant, la main tendue de l'opposition au gouvernement n'a jamais été saisie.

Le gouvernement a poursuivi sa gestion solitaire de cette crise. Malgré le confinement d'Abidjan, les décisions oscillatoires du gouvernement et la faiblesse des mesures de contrôle ont fait passer le taux de positivité de moins de 10% au début de la pandémie à plus de 25% depuis le début du mois de juin 2020.

Ainsi sur les 6.644 cas, nous avons depuis le 1er juin 2020, en moins de 3 semaines 3611 cas soit 54% du total des cas dépistés contre 3033 cas en onze (11) semaines.

Il faut réagir dès à présent par la fermeté pour éviter une catastrophe sanitaire à notre pays si nous n'y sommes pas déjà.


II- DE LA RÉVISION DE LA LISTE ÉLECTORALE

Le gouvernement a, comme à son habitude, décidé de façon unilatérale et sans tenir compte des propositions de l'opposition, les dates et la durée de l'opération de révision de la liste électorale 2020, du 10 au 24 juin 2020.

Pour rappel, l'opposition avait demandé:

• le déroulement sur deux (2) mois au moins des audiences foraines débutées le 29 avril 2020, avant le début de la révision électorale;

• la durée de l'opération d'enrôlement sur une période d'un (1) mois pour tenir compte de la crise sanitaire du Coronavirus et du confinement d'Abidjan.

Quelle est la situation à six (6) jours de la clôture de l'opération?

Plusieurs constats se dégagent après le démarrage de cette opération.

1 - Cette opération se déroule dans un contexte de crise sanitaire liée au Coronavirus, avec ses mesures barrières édictées par le Conseil national de sécurité.

2 - Dans l'application de ces mesures, il y a deux poids-deux mesures. Les cadres du RDR-RHDP obtiennent facilement les laissez-passer et ont ainsi la possibilité d'investir le terrain sans aucune difficulté afin de tenir des rencontres et des réunions regroupant plus de 200 personnes, sans réaction du gouvernement et d'enrôler leurs militants pendant que les cadres des autres formations politiques; notamment du PDCI- RDA n'ont pas cette facilité. Obtenir une demande d'autorisation de sortie d'Abidjan est un véritable parcours du combattant pour eux.

3 -Des informations qui nous parviennent du terrain, police de l'état de lourdeur du processus d'établissement des pièces administratives, notamment des certificats de nationalité.

4 -La faiblesse de l'absorption des demandes, le temps extrêmement long mis dans le traitement des dossiers soumis et l'engouement des populations à se faire établir des pièces, ont amené (UNITECH), à développer une plateforme pour accélérer le traitement des dossiers, il y a seulement dix (10) jours.

5 - L'insuffisance ou le manque des imprimés dans plusieurs localités telles que dans le Moronou ou le Iffou.

6 - Le retard de démarrage des audiences foraines dans certaines localités.

7 - La discrimination des pétitionnaires telle que dans la localité de Nébo, à San Pedro où certaines populations ont le droit de se faire enrôler contrairement à d'autres proches de l'opposition sous le prétexte que l'appareil qui sert pour l'enrôlement a été acheté par un ministre RHDP. Un fait inconcevable.

8 - La période actuelle des pluies qui limite les déplacements de nombreuses populations de se rendre dans les sous-préfectures pour se faire établir les pièces.

9 - La CEI qui reconnaît les difficultés des intervenants à se faire enrôler et qui prend de nouvelles décisions en pleine opération, confère la note circulaire N°002 / PDT / SP / 2020 du 18 juin 2020, autorisant l'inscription sur les listes électorales des auteurs en possession de pièces administratives dont la date de validité à expiré.

10 -Seulement moins de 1% des nombreuses demandes déposées par les responsables du PDCI-RDA et acceptées ont été honorées par la délivrance des certificats de nationalité pour se faire enrôler.

Le PDCI-RDA dénonce les lourdeurs, hésitations et dysfonctionnement dans la conduite des audiences foraines, la conduite du processus de la révision de la liste électorale et demande la prorogation de la date de clôture de l'opération de révision de la liste électorale d'au moins deux (2) semaines afin de permettre aux nombreux Ivoiriens en âge de voter et dont les dossiers sont actuellement bloqués d'accomplir leur devoir citoyen, le jour du vote.


III- DE LA COMMISSION CHARGÉE DES ÉLECTIONS EN CÔTE D'IVOIRE

Les informations de terrain révèlent des anomalies observées par des électeurs inscrits sur la liste électorale.

1 - Des personnes inscrites sur la liste électorale depuis 2010 et qui ont participé aux scrutins antérieurs ne retrouvent plus leurs noms.

2 - D'autres électeurs ont vu, le changement de leurs lieux de vote, à leur insu.

Le même constat est également fait autant pour les Ivoiriens vivants en Europe qu'en Côte d'Ivoire. Le cas le plus flagrant est celui des Ivoiriens enrôlés en Russie qui se retrouve sur la liste des votants en Côte d'Ivoire et précisément à Aboisso et Korhogo.

De nombreux Ivoiriens sont dans ce cas. Cette attitude de la CEI est suspecte.

De plus, dans le cadre de la refonte du site internet de la CEI, la sous-commission Formation, Sensibilisation et Formation, que préside la vice-présidente, Mme Salimata SANOGHO Epouse PORQUET, a sollicité l'agence DB- Consult pour sa campagne numérique. Cette société DB-CONSULT a sous-traité son contrat à l'agence VOODOO Communication pour la récupération du nom de domaine cei.ci en vue de la campagne numérique. Ou tous les ivoiriens savent que l'agence VOODOO est l'agence de communication du RDR-RHDP.

Le Directeur de VOODOO a été candidat du RDR-RHDP à la Mairie du Plateau.

Quand on sait que la révision de la liste électorale se fera en ligne, il est à craindre que cette agence en charge de la campagne numérique ne manipule le fichier électoral pour le compte du parti au pouvoir. La CEI serait-elle en train de porter le manteau de l'arbitre et du joueur en même temps?

C'est pourquoi, SEM Henri KONAN BÉDIÉ, président du PDCI-RDA s’est récemment entretenu avec le président de la CEI pour lui demander de remédier à cet état de fait qui est un délit d'initié.

D'ailleurs le Président de la CEI a répondu par correspondance N ° 291 / CEI / PDT / DCAB / cam du 12 juin 2020 en demandant à la Directrice de DB CONSULT de mettre fin à cette collaboration avec VOODOO. Le PDCI-RDA suit avec attention l'évolution du dossier.

En ce qui concerne l'entrée du PDCI-RDA, à la CEI, notre position reste inchangée. Nous attendons le verdict de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP) avant la prise de toute décision.


IV- DU DIALOGUE POLITIQUE NATIONAL

Des propagandistes font souvent passer le PDCI-RDA comme un Parti fermé au dialogue. Le PDCI-RDA, dépositaire de l'Houphouétisme, est par essence un Parti de dialogue.

C'est ainsi que face à la tension politique qui prévaut dans notre pays et dans un souci de description de la situation, de préservation de la paix dans notre pays en évitant une escalade inutile, le Président Henri KONAN BÉDIÉ, Président du PDCI-RDA a demandé le 23 mars 2020, par correspondance, au Président Alassane OUATTARA, Président de la République, d'accepter de recevoir les Partis Politiques de l'opposition afin d'aplanir les difficultés.

Par correspondance, en date du 02 avril 2020, le Président de la République a répondu au Président du PDCI-RDA, en réservant une fin de non-recevoir à sa requête, arguant que son Premier ministre avait déjà conduit le dialogue avec les Partis Politiques .

Le PDCI-RDA et tous les autres Partis Politiques de l'opposition attend toujours ce dialogue avec le Président de la République.


V- DU BILAN DU BUREAU POLITIQUE DES 04 - 05 JUIN 2020

La vie du PDCI-RDA est actuellement rythmée par les préparatifs de la Convention d'Investiture de son candidat à l'élection présidentielle d'octobre 2020.

Ainsi, la 13ème réunion du Bureau Politique s'est tenue en session extraordinaire sur deux jours, les 4 et 5 juin 2020, dans le strict respect des mesures édictées par le Conseil national de sécurité dans le cadre de lutte contre la propagation du Coronavirus.

Cette session du Bureau Politique a été un succès à tous égards tant sur les plans de l'organisation, de l'environnement politique des débats et des décisions prises.

Je profite de l'occasion de cette conférence de presse pour transmettre une fois encore les félicitations du Président du Parti, aux organisateurs de cette session et aux participants.

Sept (7) décisions ont été prises au cours de ce Bureau Politique. Ce sont :

• la fixation des nouvelles dates des conventions locales les samedi 25 et dimanche 26 juillet 2020.

• le choix de la ville de Yamoussoukro pour l'Investiture du candidat du PDCI-RDA;

• l'exigence de la cotisation de l'année 2020 aux membres statutaires de la convention pour participer;

• la fixation des critères d'éligibilité à la candidature du PDCI-RDA pour l'élection présidentielle du 31 octobre 2020;

• la création d'un Comité de candidatures;

• l'adoption du chronogramme du processus de désignation du candidat du PDCI-RDA;

• le mandat donné au Président du Parti afin d'adapter les modalités d'organisation de la Convention à la situation sanitaire et politique du Pays.

La mise en œuvre de ces diligences a débuté dès le 8 juin 2020.

1 - Un appel à candidatures a été lancé. Ainsi depuis le 10 juin 2020, à 10h00 jusqu'au 24 juin à 23h30, la cellule électorale de la Convention réceptionne les dossiers de candidature.

2 - Le chronogramme du processus de désignation du candidat du PDCI-RDA, à l'élection présidentielle d'octobre 2020, a été publié.

3 - Le Comité des candidatures a été créé par décision N° 0083-2020 / PP / CAB du 06 juin 2020 et installé le 9 juin 2020.

4- Un Comité de médiation été mis en place par décision N ° 0085-2020 / PP / CAB du 07 juin 2020 et installé le 9 juin 2020.

5- Les Responsables des conventions locales ont été nommés par décision N ° 0090-2020 / PP / CAB du 10 juin 2020 et installés les 17 et 18 juin 2020.


Pour conclure, je voudrais vous inviter à retenir:


1 - Si la posture du gouvernement ne change pas dans la gestion de la COVID-19, la Cour de Côte d'Ivoire vers une catastrophe sanitaire. Les populations doivent prendre au sérieux cette pandémie du Coronavirus car nous avons actuellement dans probablement dans chacune de nos familles nos malades du Coronavirus qui s’ignorent ;

2 - La fermeture du Président de la République au dialogue avec son opposition;

3 - La décision du PDCI-RDA par rapport à la CEI qui dépend du verdict de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples;

4 - La nécessité de la prorogation de la date de clôture de l'opération de la révision de la liste électorale d'au moins deux (2) semaines.


Mesdames et Messieurs les journalistes, à présent, vous êtes à votre disposition pour répondre aux questions que vous voudriez bien nous poser.


Je vous remercie pour votre attention aimable.


Fait à Abidjan, le 19 juin 2020

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUÉ

Secrétaire Exécutif du PDCI- RDA

 
 
 
 

A LIRE AUSSI

 
27 Octobre 2020
Côte d'Ivoire : Tecno Camon 16 Premier, disponible sur le...
 
TECNO CAMON 16 Premier
Côte d'Ivoire : Tecno Camon 16 Premier, disponible sur le...
Après son fabuleux lancement sur les réseaux sociaux, Le Camon 16 Premier e...
 
Côte d'Ivoire   1519 Vues    0
27 Octobre 2020
Côte d'Ivoire : A 4 jours du vote présidentiel, réaction d...
 
FPI
Côte d'Ivoire : A 4 jours du vote présidentiel, réaction d...
          FRONT POPULAIRE...
 
Côte d'Ivoire   4812 Vues    1
25 Octobre 2020
Côte d'Ivoire : Communiqué d'Orange relatif au respect  de...
 
ORANGE
Côte d'Ivoire : Communiqué d'Orange relatif au respect de...
Le communiqué [photo1]
 
Côte d'Ivoire   4626 Vues    0
 
HACA
Côte d'Ivoire : « Spot Giga meeting de soutien des femmes...
Le communiqué[photo1]
 
Côte d'Ivoire   4636 Vues    1
 
PDCI
Côte d'Ivoire : Communiqué des candidats Affi et Bédié sui...
1- Une délégation ministérielle de la Communauté Economique des États de l'...
 
Côte d'Ivoire   9852 Vues    4
 
ORANGE CI
La Fondation Orange Côte d'Ivoire poursuit son engagement...
La Fondation Orange Côte d’Ivoire, en partenariat avec l’Institut National...
 
Côte d'Ivoire   1926 Vues    1
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Coronavirus, révision de la liste électorale, soucis avec Voodoo, dialogue et bureau politique, le bilan du PDCI
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Cette CEI, n'a rien tiré comme leçon des municipalités et régionales passées, où les enjeux etaient moindres, on a vu ce qui c'est passé. L'élection présidentielle l'enjeu est tout autre, mais le président de cette CEI, il ne prend pas au sérieux l'envergure de de ces élections, il s'amuse avec le feu. Continuez dans cette lancée, vous allez apprécier la suite. Vous ne voyez pas le danger qui plane, où les suspicions à votre égard s'amplifient. Malgré cela vous continuez à dérouler le tapis d'une crise qui s'annonce plus dévastatrice que celui de 2010. Reprenez vous, s'il le faut démissionner.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
"Henri KONAN BÉDIÉ, Président du PDCI-RDA a demandé le 23 mars 2020, par correspondance, au Président Alassane OUATTARA, Président de la République, d'accepter de recevoir les Partis Politiques de l'opposition afin d'aplanir les difficultés. Par correspondance, en date du 02 avril 2020, le Président de la République a répondu au Président du PDCI-RDA, en réservant une fin de non-recevoir à sa requête, arguant que son Premier ministre avait déjà conduit le dialogue avec les Partis Politiques" . Voyez vous que ce Dramane n'a jamais été un homme pacifiste, un homme de paix. Il est le mal de ce pays, il est nuisible pour ce pays.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
En ce qui concerne l’inscription sur la liste électorale. Je crois que l’opposition doit faire attention. Aux dernières élections régionales et municipales les noms commençant par K dans un des quartiers Baoulé de Bouaké ont été retirés. J’ai ami qui avait voté par le passer lui, sa femme et sa fille dans un centre du quartier N’gattakro a vu sa femme et sa même fille être privées de vote pendant les dernières élections parce que leur ne nom ne figuraient plus sur la liste électorale. Un coup KO ua premier tour de GON veut dire ça…
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
C'était prévisible depuis,le rdr seul au pouvoir devenu parti-état,dans sa volonté de se maintenir au pouvoir, crée des blocages dans toutes les localités où il est minoritaire (tablettes insuffisantes et defaillantes,delivrance lente des pièces,personnels insuffisants,empêchement des cadres des autres partis d'être sur le terrain... À l'inverse le rdr devenu parti état distribue les pièces à ses millitants, favorise l'enrolement des millitants avec plusieurs équipes,plusieurs tablettes,leurs cadres se déplacent sans encombre....
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
76%  
 
1101
Non
22%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
  
Vidéo
  
Jeux Koaci
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter