Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, le responsable local de la CNTS annonce la « fin » de la pénurie de sang avec un stock de 1300 poches de sang
 

Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, le responsable local de la CNTS annonce la « fin » de la pénurie de sang avec un stock de 1300 poches de sang

 
 
 
 4076 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 30 juin 2020 - 22:11


La banque de sang du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) de Yamoussoukro est garnie. Elle a un stock de 1300 poches de sang


Dr Bossou Dadié Jacque, responsable local du CNTS a donné l'information à la presse à l'occasion d'une cérémonie de don de sang organisée par le personnel du Sénat affirmant que la ville n'enregistre pas de pénurie de sang.


Il a mentionné que ce stock a été mis en place grâce au personnel de certaines administrations publiques, tels que, la Chambre nationale des Rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, le Groupement 2 de la garde républicaine.


«Le Groupement 2 de la Garde républicaine a donné 940 poches en deux jours c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, nous n’avons pas de pénurie de poches de sang à Yamoussoukro. Nous avons aujourd’hui 1.300 poches de sang en stock » a expliqué, Dr. Bossou.


Depuis quelques jours, les hôpitaux ivoiriens connaissent un déficit en poches de sang et cette pénurie est en grande partie due à la crise sanitaire liée à la maladie à Coronavirus.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


C’est pour pallier à cette situation que le personnel des administrations publiques de la ville de Yamoussoukro fait don de sang pour équiper la banque de sang de la ville.


Après donc, la Chambre des Rois et chefs traditionnels, le Groupement 2 de la Garde républicaine, aujourd'hui c'était le tour des sénateurs de donner leur sang.


« Le président a donné des instructions pour que le personnel du Sénat dans un premier temps puisse faire œuvre citoyenne en donnant chacun de son sang pour rendre cette opération beaucoup plus fluide. Évidemment, il a en même temps mis en mission les sénateurs sur le terrain dans le cadre de l’opération de recensement sur les listes électorales. Les sénateurs viendront à une autre occasion pour donner leur sang, » a déclaré, le Secrétaire général du Sénat, Soumahoro Aboubacar Sidick, en présence du Directeur de cabinet, Simplice Konan.


 

« Le sang est une denrée rare. Tous les Ivoiriens, à travers le Sénat qui représente le peuple doivent pouvoir donner leur sang parce qu’en le faisant, ils s’inscrivent dans une dynamique citoyenne et au-delà, ils sauvent des vies, » a-t-il ajouté.


Le Premier responsable du CNTS de Yamoussoukro, Dr Bossou Dadié Jacques, s’est réjoui de la mobilisation qui se fait pour pallier à l’épineux problème de manque de sang


Il a conclu qu’un groupe de soutien au Premier ministre Amadou Gon fera don de son sang dans les prochains jours.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Yamoussoukro, le responsable local de la CNTS annonce la « fin » de la pénurie de sang avec un stock de 1300 poches de sang
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sandrinekouame
bien
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Mobiliser aussi les gens dans les villages et campements pour donner leur sang.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter