Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Existe-t-il des cas de COVID-19 à la MACA ?  « Oui, il en existe » selon le Directeur de l'Administration pénitentiaire, interview
 

Côte d'Ivoire : Existe-t-il des cas de COVID-19 à la MACA ? « Oui, il en existe » selon le Directeur de l'Administration pénitentiaire, interview

 
 
 
 5118 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 juillet 2020 - 13:38

Devant la Maca en Mai dernier


A la mesure des interrogations et des allégations en tous genre sur l'épidémie de Coronavirus en milieu carcéral et principalement à la Maca, le Directeur de l'Administration pénitentiaire, Boubacar Coulibaly s'est ce jour prêté aux questions. Interview.



1-   Existe-t-il des cas de COVID-19 à la MACA ?


Oui, il en existe.


2-   Quelles sont les personnes touchées ?


Il existe des cas tant parmi les détenus que parmi les personnels pénitentiaire  et médical.


3-   Pouvez-vous nous faire un état du nombre de personnes atteintes ?


Sur un total d’environ 384 personnes prélevées, nous avons noté :


•   293 cas négatifs ;

•   91 cas positifs répartis comme suit :

-   81 détenus ;

-   08 agents du personnel pénitentiaire ;

-   02 agents de santé (01 fonctionnaire et 01 agent communautaire).

•   17 Personnes guéries, réparties comme suit :

-   15 détenus ;

-   02 agents du personnel pénitentiaire.

•   Nombre de cas actifs : 74 personnes réparties comme suit :

-   66 détenus ;

-   06 agent du personnel pénitentiaire

-   02 agents de santé


 

Il est bon de préciser que les 66 détenus testés positifs sont, en très grande majorité, de nouveaux détenus, c’est-à-dire des personnes qui se trouvaient hors de la prison, qui ont commis des infractions, ont fait l’objet d’arrestation et de conduite à la MACA, après avoir été placées sous mandat de dépôt.


Il faut noter que, dès l’annonce du premier cas de COVID-19 en Côte d’Ivoire, sur instructions de Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, nous avons immédiatement pris des dispositions afin que le virus ne gagne pas les détenus déjà à l’intérieur.


En effet, pour avoir suivi l’évolution du Coronavirus depuis son apparition et particulièrement la situation des prisons des pays qui étaient successivement touchés, nous nous attendions à ce que nos prisons le soient également.


C’est alors que comme première mesure, nous avons mis sur pieds un « Comité de Crise Tripartite de lutte contre la COVID-19 » que nous présidons. Ce comité comprend, en plus donc de la Direction de l’Administration Pénitentiaire (D.A.P), le Ministère de la Santé et de l’hygiène publique et la délégation Abidjan du Comité International de la Croix Rouge (C.I.C.R) que nous avons associée pour ses parfaites connaissances en matière de gestion de crises.


Ainsi, outre l’expertise du CICR au sein du comité de crise, nous avons entrepris de beaucoup communiquer avec nos collègues DAP de plusieurs pays déjà touchés. Pour parfaire notre riposte, nous nous sommes employés à éviter les erreurs que certains d’entre eux avaient commises et qui avaient entraîné l’envahissement de l’intérieur de leur pénitencier par le virus.


L’autre importante disposition a consisté à faire construire des locaux pour servir de lieu de confinement des nouveaux détenus pendant une période de quatorze (14) jours sous stricte surveillance médicale, avant leur admission dans les cellules de la prison à proprement parler.


C'est parmi ces nouveaux détenus mis en quatorzaine que les cas positifs ont été détectés en très grande majorité.


Pour être précis, ils sont au nombre de 64. Seuls deux (2) anciens détenus avaient été testés positifs (ils sont tous guéris à ce jour).

Concernant ces deux détenus, dès qu'ils avaient été testés positifs, tous leurs compagnons de cellule avaient immédiatement été mis en quatorzaine avec une rigoureuse surveillance médicale (prise régulière de température…). En effet, nous craignions qu'ils n’aient contaminé certains de leurs codétenus.


Heureusement, à l’issue de leur période de confinement, il n’y a pas eu de cas positif parmi eux. C’est dire que nous sommes parvenus à freiner l’évolution du virus à l’intérieur de la prison (dans la détention).


4-   Il se raconte que 60 détenus contrôlés positifs à la COVID-19 seraient retenus dans l’enceinte de la MACA et seraient sans soins.


 

Ces propos sont inexacts. Tous les détenus contrôlés positifs sont immédiatement pris en charge, soit dans des centres de soins (au VITIB, au CHU de Yopougon…), soit à la MACA où des tentes offertes par le Comité International de la Croix Rouge (C.I.C.R), que je tiens à remercier ici, servent de lieu de prise en charge. Ces tentes sont situées très loin de la détention, c’est-à-dire, là où sont détenus les prisonniers. Il n’y a donc aucun contact entre ces malades et les autres détenus.


Il est vrai qu’au départ, cet endroit devait servir de lieu de transit des détenus contaminés, dans la perspective de leur transfert vers l’un des centres de soins. Mais vu l’évolution de la situation, avec l’appui du Ministère de la santé et de l’hygiène publique, il a été aménagé pour servir de lieu de traitement des cas asymptomatiques ne présentant pas un état pathologique chronique (diabète, hypertension, cardiopathie…). Quand le détenu souffre de l’une de ces maladies, les dispositions sont immédiatement prises pour le conduire dans un centre de soins.


En outre il existe bien un service médical à la MACA, avec un personnel qui a été formé à la prise en charge des personnes atteintes de la COVID-19. Ce personnel a été également doté de matériel, notamment d’Équipement de Protection Individuelle (E.P.I).

Les détenus dont vous parlez sont donc régulièrement pris en charge par le personnel médical de la MACA.


5-   Il se raconte également qu’il y a eu des cas de morts en cascade du fait de la COVID-19.


Il n’y a jamais eu de cas de mort ni parmi les détenus ni parmi les autres personnes atteintes.


Je tiens à préciser qu’aucun des détenus testés positifs à la MACA ne fait la maladie. Tous les 81 détenus contrôlés positifs sont ou ont été (car certains sont guéris) des cas asymptomatiques, et ils ont tous été (ou sont) suivis médicalement.


A ce jour, à la MACA, nous n’avons aucun cas de malade de la COVID-19 « a fortiori » de mort. Les fichiers de l’infirmerie dudit établissement pénitentiaire sont là pour en témoigner.



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Adama Bictogo à Soro « il n'a pas le sens de la maturi...
 
 
Côte d'Ivoire : Adama Bictogo à Soro « il n'a pas le sens de la maturité, Guillaume Soro n'est pas notre préoccupation»
Politique
 
Mali : Transition, un point mal appliqué selon la CEDEAO, un nouveau s...
 
 
Mali : Transition, un point mal appliqué selon la CEDEAO, un nouveau sommet en vue
Côte d'Ivoire : Le candidat KKB convoqué devant le conseil discipline du PDCI pour indiscipline notoire
Politique
Côte d'Ivoire : Le candidat KKB convoqué devant le conseil discip...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
Guinée: En pleine campagne, la Guinée ferme ses  frontières avec le Sénégal et la Guinée Bissau
Politique
Guinée: En pleine campagne, la Guinée ferme ses frontières avec...
Guinée il y a 10 heures
 
Togo : Le nouveau PM Tomegah-Dogbé dévoile son action, satisfecit pour son prédécesseur Klassou
Politique
Togo : Le nouveau PM Tomegah-Dogbé dévoile son action, satisfecit...
Togo il y a 10 heures
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Existe-t-il des cas de COVID-19 à la MACA ? « Oui, il en existe » selon le Directeur de l'Administration pénitentiaire, interview
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Explications très claires, merci, on avance.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Andyko
Tchiba, détenus infectés ? Tcheba on relache personne ici, il faut que les criminels soient gardés là bas ! ? ? ?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sandrinekouame
Ouais, dans leurs tetes!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
Belle initiative de KOACI, ça clarifie pas mal de choses ou d'idées reçues qu'on avait
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement