Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Revendications pour la tenue d'élections apaisées, l'ACI appelle à un sit-in à la place de la République si rien est fait d'ici le 6 août
 

Côte d'Ivoire : Revendications pour la tenue d'élections apaisées, l'ACI appelle à un sit-in à la place de la République si rien est fait d'ici le 6 août

 
 
 
 3751 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 20 juillet 2020 - 16:11

Pulchérie Gbalet et son collaborateur à Cocody ce lundi (Ph KOACI)


Madame Pulchérie Edith Gbalet présidente de l’organisation de la société civile Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI ) a animé une conférence de presse ce lundi 20 juillet 2020 au siège de sa structure sis à Abidjan-Cocody, comme constaté sur place par KOACI


Elle a fait des propositions pour l’organisation d’une élection apaisée en Côte d’Ivoire. Elle envisage appeler à l’organisation d’un sit- in le 14 aout si rien n’est fait au plus tard le 06 du même mois.  


C’est sur un ton colère et révoltée que la présidente de l’ACI a exprimé son amertume face à la situation socio-politique délétère qui prévaut selon elle en Côte d’Ivoire, à trois (3) mois du scrutin présidentiel, c’est-à-dire le 31 octobre prochain. 


Cependant, les conditions d’une élection apaisée ne sont pas encore réunies, mais mieux les revendications de l’opposition et celles de la société civile notamment de son organisation ACI ne sont pas prises en compte par le régime en place.   


 

« Nous sommes à trois (3) mois de l’élection présidentielle et malheureusement, le contexte est très inquiétant pour espérer des élections apaisées. Bien souvent, on nous a taxés d’oiseau de mauvais augure mais la réalité est là et elle est implacable. Nous sommes à un carrefour où la ruse, les mensonges et les passages en force n’ont plus leur place. », a indiqué d’entrée Madame Pulchérie Gbalet .

La présidente de l’ACI a poursuivi ses explications en soulignant que le pouvoir en place est dans une logique de ruser avec les populations afin d’organiser des élections à l’avantage du parti au pouvoir RHDP.


 «Nous sommes venus dire au pouvoir en place qu’il a assez joué avec la vie des ivoiriens et que nous sommes à un stade où nous ne laisserons plus rien passer. Nous sommes venus dire au pouvoir en place que trop c’est trop et que le peuple en a marre. Nous voulons regarder la vérité en face et proposer les bonnes solutions. La vérité, c’est qu’on veut nous faire aller à des élections sans que la réconciliation ne soit effective. La vérité c’est qu’on nous a imposé des textes sur mesure pour organiser ces élections selon les seuls intérêts du RHDP. », a dénoncé Pulcherie Gbalet.  


Elle a formulé quatre (4) exigences non négociable, que le Chef de l’Etat doit s’atteler à satisfaire au plus tard le 06 août prochain à l’aube de la célébration de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.  


Ces quatre revendications sont la prise d’une ordonnance en vue "de reprogrammer la révision de la liste électorale qui ne souffre d’aucune contestation , la prise d’une grâce présidentielle le 06 août afin de gracier tous les leaders politiques qui ont écopé de peines par contumace , les prisonniers politiques et militaires , le retour des exilés en vue de l’organisation d’un dialogue inclusif , la réforme de la Commission électorale indépendante qui doit être recomposer afin de ramener la confiance entre les différents acteurs politiques , et enfin la prise d’une ordonnance pour la dissolution du Conseil constitutionnel et définir les conditions pour l’élection de nouveaux membres". 


 

« Nous demandons que toutes ces quatre (4) revendications soient satisfaites au plus tard le 06 août 2020, sinon le 14 août 2020, nous appelons tous les ivoiriens à un sit-in à la place de la République à partir de 7 heures. Nous avons le devoir d’arracher démocratiquement ce que nous voulons pour la paix dans notre pays. », a averti la présidente de l’Alternative Citoyenne (ACI). 


Elle a enfin fait savoir que les trois mois qui restent sont tenables pour régler  tous les problèmes afin d’aller à des élections apaisées, ce n’est qu’une question de volonté politique. 


Jean Chresus


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Appel à la désobeisance civile, nouveau coup d'épée dans l'eau de l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Recadré quasi à chaque sortie, Guillaume Soro devrait-il changer d'av...
 
2099
Oui
64%  
 
1040
Non
32%  
 
127
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement