Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les sénateurs adoptent le FONSTI, le ministre Adama Diawara annonce qu'il bénéficiera de 5 milliards de FCFA de la Suisse mis à la disposition du PASRES
 

Côte d'Ivoire : Les sénateurs adoptent le FONSTI, le ministre Adama Diawara annonce qu'il bénéficiera de 5 milliards de FCFA de la Suisse mis à la disposition du PASRES

 
 
 
 4099 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 juillet 2020 - 16:23

La Commission recherche, de la science, de la technologie et de l’environnement du Sénat présidée par Bakary Ouattara a adopté ce jour, l’ordonnance n°2018-593 du 27 juin 2018 portant création et organisation du Fonds pour la science, la technologie et l’innovation, dénommé FONSTI présenté par Adama Diawara, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Sur les 17 membres que compte cette Commission, 12 ont pris part aux travaux et ont voté «oui» pour la création du FONSTI qui présente plusieurs avantages comme l’a mentionné, l’émissaire du Chef de l’Etat.


«La création du FONSTI présente des avantages majeurs pour notre pays. Ce fonds va bénéficier des 5 milliards de F CFA mis à la disposition de la Côte d’Ivoire par la Suisse, à travers le PASRES, de doter le pays d’un organisme de financement pérenne des activités de recherche et d’innovation, de renforcer le système national de recherche et d’innovation par la valorisation scientifique et économique des résultats de la recherche, de renforcer le lien entre les universités et l’industrie par l’innovation, la création de start-ups et incubateurs, mobiliser des ressources auprès de partenaires extérieurs au profit de la recherche scientifique et du développement de la Côte d’Ivoire,» a précisé, Adama Diawara.


Selon lui, avec le fonds, une structure unique sera créée dans laquelle tous les autres fonds vont se fondre de sorte qu’il y ait un seul pole de financement de la recherche, pour éviter les saupoudrages. 


«On pourra financer effectivement des projets d’une certaine ampleur, voire même des programmes de recherche avec des résultats beaucoup plus probant que lorsqu’on fait du saupoudrage à travers une multitude de fonds. Le programme d'appui à la recherche scientifique qui à un fonds d’établissement de 5 milliards de FCFA financé par la Suisse sera le premier fonds à venir se fondre dans le FONSTI en attendant les autres fonds éventuellement. La force de frappe du FONSTI sera beaucoup plus grande avec comme je l’ai dis, possibilité de fiancer des projets de recherche d’envergure,» a expliqué, le ministre.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a assuré les sénateurs qu'il n'y aura pas de complaisance dans l'octroi du FONSTI, car il va financer de façon compétitive les projets de recherche.


«Il ne s’agit pas de financer comme ça, monsieur X ou monsieur Y qu’on connait et qui est porteur de projet, non ! Il s’agit de fonds compétitif. Vous soumettez des projets de recherche c’est évalué par un conseil scientifique vraiment sur des critères assez objectifs ; donc une structure comme l’INPHB qui a des chercheurs assez dynamiques et compétents, il est évident qu’ils vont se faire financer plus facilement. Donc, ne serait-ce qu’à ce niveau là l’INPHB sera privilégié,» a prévenu, le Professeur Diawara.


Face à la presse, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a fait l’état de la recherche scientifique en Côte d’Ivoire. Il a affirmé que les chercheurs sont dans une bonne dynamique en ce moment, vue les résultats obtenus par le CNRA.


 

«Je vous signale que le CNRA a été d’un apport incommensurable aussi sur les cultures vivrières que sur les cultures de rente. Si je prends les cultures vivrières aujourd’hui grâce à l’expertise du CNRA on arrive à produire du manioc, du maïs, de l’igname, de la banane plantain de très haut rendement et qui résistent au changement climatique. On a jusqu’à 80 variétés améliorées génétiquement qui sont diffusées par le CNRA. En matière de production de richesse je peux aller sur les cultures pérennes ; mais vous avez des exemples patents. Le cacao Mercédès, de 18 mois qui a contribué vraiment à augmenter de façon sensible le rendement agricole sur le cacao. En 2013-2014 on était à peine à 1.4 millions de tonnes de production en Côte d’Ivoire ; et en 2018-2019 on est passé à 2.2 millions de tonne ; voyez que ça nous permet de rester la locomotive en termes de production de cacao à travers le monde. Sur le café c’est pareil vous avez le café « émergence » qui nous permet d’avoir 3.5 tonnes à l’hectare, ce qui est énorme c’est que c’est du café très précoce qui a une production au bout de 12 mois. Il y a des chiffres qui disent comme ça que l’apport du CNRA dans le PIB se chiffre entre 20 et 25% ce qui est énorme, » s'est réjoui, le ministre.


En prenant l'exemple du CNRA, il estime que la recherche est assez dynamique malgré ce qui se dit et a avoué enfin que la recherche n’est pas aussi unijambiste comme certains veulent le faire croire.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Communiqué d'Orange relatif au respect de la vie priv...
 
 
Côte d'Ivoire : Communiqué d'Orange relatif au respect  de la vie privée de ses clients et à la confidentialité des données émanant de ses réseaux
Société
 
Côte d'Ivoire : Décédé vendredi, le ministre Sidiki Diakité inhumé lun...
 
 
Côte d'Ivoire : Décédé vendredi, le ministre Sidiki Diakité inhumé lundi à Grand-Bassam
Côte d'Ivoire : Sud-Comoé,  la Sous-préfecture d'Adaou dotée dans 18 mois d'un lycée professionnel d'un coût global de 6 milliards de FCFA
Société
Côte d'Ivoire : Sud-Comoé, la Sous-préfecture d'Adaou dotée dans...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
Togo :  Aspiration et clés des Evêques pour un Togo nouveau, appel à rouvrir les églises
Société
Togo : Aspiration et clés des Evêques pour un Togo nouveau, appe...
Togo il y a 1 jour
 
Côte d'Ivoire : Infrastructures routières, après 33 ans d'attente,  l'axe Jacqueville- Toukouzou-Hozalem bientôt bitumé
Société
Côte d'Ivoire : Infrastructures routières, après 33 ans d'attente...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les sénateurs adoptent le FONSTI, le ministre Adama Diawara annonce qu'il bénéficiera de 5 milliards de FCFA de la Suisse mis à la disposition du PASRES
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sandrinekouame
pa bien
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Donc, notre pays ne peut pas apporter un soutien de 5 Milliards FCFA au FONSTI.... Et pourtant un petit ministre a dans son compte bancaire 3 fois 5 milliards FCFA d'argent volé et détourné.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Cher Adama, On se connaissait en tant qu'étudiants, et tu étais un Mr humble attachant et fraternel. Peut-être que les choses ont évolué avec l'âge, mais si tu es resté tel que je t'ai connu, il ne fallait pas te mettre au service de Dramane... Bon vent quand même !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
1942
Oui
74%  
 
566
Non
22%  
 
120
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement