Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : La mafia du carburant frelaté prospère sous le regard des autorités
 

Cameroun : La mafia du carburant frelaté prospère sous le regard des autorités

 
 
 
 3549 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 août 2020 - 09:16

(Ph) 

Sur les axes des quartiers enclavés de Yaoundé la capitale camerounaise, il est courant de voir un récipient contenant de l’essence ou du gasoil. 

Ces bidons sont généralement posés sur un meuble mal entretenu, aux abords des buvettes, restaurants de fortune ou des maisons habitées.

 Seuls les initiés connaissent le code : il s’agit de lieux de vente du carburant en dehors des stations-services.

Au Cameroun, le carburant frelaté est plus connu sous le nom de « zoua-zoua ».  

A Olembé, où nous nous sommes rendus, non loin du marché de sable, dans le premier arrondissement de Yaoundé, le business est florissant. 

Albert la quarantaine entamé fait partie des vendeurs de « Zoua-Zoua ». Ce mercredi, il est vêtu d’un pantalon jean bleu et d’un tee-shirt noir, est assis sur une chaise en bois. Il attend les clients du jour. Ce sont des conducteurs de taxis et de motos.

 « Ici, je vends le litre de super à 550 FCFA alors qu’à la station il faut payer 630 FCFA pour un litre. Et le gasoil chez moi est à 400 FCFA alors qu’à la station-service, on le laisse à 550 FCFA », explique Albert.

Le business est florissant. Albert fait des recettes de 15 à 20 000 FCFA par jour.

Un peu plus loin d’Albert, d’autres vendeurs de « Zoua-Zoua » ont disposé leurs bidons de carburant frelaté.  

Ce commerce est souvent pratiqué aux abords des maisons avec des risques évidents pour la vie humaine.

Ravitaillement 

Le circuit d’approvisionnement est bien huilé, « ce sont les chauffeurs grumiers et les camions citernes des sociétés qui nous ravitaillent. Ils siphonnent le carburant dans leurs camions pour nous approvisionner », explique Albert.  


Le Cameroun est perçu par les spécialistes comme une plaque tournante du trafic de carburant frelaté en Afrique centrale.

Dans certaines localités du pays notamment au Nord, le litre du zoua-zoua est de 250 FCFA. 

Le 07 août 2020, les éléments de la Légion de Gendarmerie du Nord-Ouest ont saisi 20 280 litres de carburant frelaté en provenance du Nigeria.


 La cargaison était repartie dans 676 bidons de 30 L chacun. L’opération avait été menée à la gare routière de l'Arrondissement de Bamenda 2e.

Ces substances, pour certaines hautement inflammables, étaient stockées à proximité de maisons d'habitation, précise la gendarmerie nationale. 


 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : La mafia du carburant frelaté prospère sous le regard des autorités
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter