Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Violences lors des   manifestations anti-candidature de Ouattara, Amnesty porte de graves accusations  contre  la police
 

Côte d'Ivoire: Violences lors des manifestations anti-candidature de Ouattara, Amnesty porte de graves accusations contre la police

 
 
 
 11477 Vues
 
  15 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 18 août 2020 - 14:28

Lors des manifestations non autorisées contre la candidature d’Alassane Ouattara suite à l’appel de l’opposition, il a été rapporté que, des individus armés de machettes et couteaux ont agressé les marcheurs dans certains quartiers du district d’Abidjan.


Dans un document publié ce mardi, l’Organisation Non Gouvernementale (ONG), « Amnesty International », porte de graves accusations contre la police nationale.


L’ONG révèle que les forces de l’ordre ont autorisé des hommes armés de machettes à attaquer les manifestants.


« Selon des témoignages exclusifs obtenus par Amnesty International, des policiers d’Abidjan auraient autorisé des groupes d’hommes, dont certains étaient armés de machettes et de gros bâtons, à attaquer des manifestants qui manifestaient contre la décision du président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat », relève l’Organisation en charge de la défense des Droits de l’Homme dans son rapport.


Amnesty affirme qu’un policier en service dans le district de Yopougon à Abidjan lui aurait confié lors d’une interview qu'il était alarmé d'entendre ses collègues raconter comment les hommes armés avaient «aidé» la police à disperser les manifestants la semaine dernière.


 

Le policier aurait déclaré ceci à l’ONG : «Nous avons été envoyés dans une zone du quartier de Yopougon où nous avons trouvé des barricades et quelques jeunes scandant des slogans contre le troisième mandat. Ils n'étaient pas armés. Nous ne sommes pas intervenus car il n'y avait pas assez de policiers. Alors que nous essayions de dégager les routes, deux Gbakas, un vert et un jaune, pleins de jeunes et une moto, sont arrivés. Des dizaines d'hommes, certains armés de machettes et de gros bâtons, sont sortis des véhicules. Ils étaient plus que des manifestants. Les deux hommes à moto se sont approchés de notre chef, puis le groupe d'hommes est entré dans le quartier et a commencé à chasser les manifestants. »


« La répression des manifestations est une violation flagrante des droits à la liberté d'expression, d'association et de réunion pacifique. Les autorités de Côte d’Ivoire devraient protéger, et non punir, les dirigeants de l’opposition, les dissidents, les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme », condamne Samira Daoud, directrice d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre.


La réaction du Ministre de la sécurité et de la protection civile, le général Vagondo Diomandé est plus que jamais attendue face à ces accusations portées les forces de l’ordre en charge de la sécurité des biens et de personne sur le territoire national.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
 
 
 
  15 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Violences lors des manifestations anti-candidature de Ouattara, Amnesty porte de graves accusations contre la police
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Lom
Pourquoi au conditionnel? C'est la réalité du terrain. Nous sommes temoins de ces faits. Et j'ai déjà denoncé cela sur ce site.Les policiers bombardent à coup de lacri.et usent une violence inouïe contre ceux qui marchent tout en encadrant des partisans rdr armés de fusils, couteaux et gourdins appelés "nettoyeurs" à s'attaquer aux manifestants aux yeux et à la barbe des policiers sous pretexte de dégager les barricades et pneus des voies.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Wence
Amnesty doit voir les choses dans les deux senses, non a sense unique. Vous dites que les manifestantts ne sont pas armes. Alors comment les gens a Daoukro sont arrives en premier lieu a tuer une personne qui etait contre la marche. A Yopougon, les ils sont menace le machiniste du bus et tous passages puis ils ont enflamme le bus. Avec ca vous dites que ces manifestations sont pacifiques. Meme un aveugle serait capable de savoir qu'il s'agit de manifestations violentes. En plus, les symbloles de l'Etat sont brules tels certains commissariats et meme un commissaire a echappe belle, les domiciles de policiers brules, et Amnesty dit que ces gens sont pacifiques. On aura tout entendu.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
quelle honte pour notre pays ...
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Wence
Au regard du comportement violent des manifestants, les microbes sont les bienvenus pour agir de concert avec eux.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Et si le pouvoir actuel était en guerre comme le pouvoir Gbagbo, qu'allons-nous devenir ??? Ce pouvoir rhdp est la copie conforme du défunt pouvoir FPI de Gbagbo(temps de la rébellion) et semble même surpasser le pouvoir FPI confronté à la rébellion............. Gbagbo au moins était en guerre et dirigeait la moitié du pays.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Voilà qui est clair, le monsi de 1989, violeur de la constitution Ivoirienne ne fait plus confiance à son armée mais plutôt aux enfats microbes qui sont autorisés à découper et tuer les Ivoiriens après leur avoir distribué des machettes. Autre constat c'est que les localités où se déroulent ces manifestations où il n'y a pas de convoyage de bandits drogués pas de problème . Boribanan !
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Bon on a entendu ce que vous aviez à dire. C'est comme pour la cour africaine des droits de l'homme. On prend acte
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pouaahhhh.... Quoi de neuf ? Même si la Police caresse les participants aux marches, Amnesty dira qu'elle a trop caressé leur corps et que des poils auraient disparu... On avance donc... En tant qu'observateur et apôtre infatigable de notre vénéré Nanan Boigny de la paix, je dis faisons attention car nul n'a jamais l'apanage de la violence. Pour mémoire, y'a un demandeur de passeport diplomatique en exil dont je tairai le nom infâme qui croyait avoir cet apanage, eh bêh, on a vu les conséquences... Pour ma part je l'ai toujours dit ici même. L'opposition a fait fait erreur monumentale en boycottant le référendum constitutionnel. Sinon, une nouvelle Constitution est une renaissance d'abord et avant tout. La CC fera la différence entre 3eme et 1er.... On observe tout en avançant...
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Tous les responsables des violences contre les manifestants aux mains nues répondront de leurs actes.. ca c'est une certitude... si certains pensent être protégés par un vieillard sciatique de près de 79ans pendant encore longtemps... ils vont assumer... merci a amnesty internationale... tous ces actes sont documentés serviront le moment venu.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Oui oui oui. On t'a entendu...on en tremble...hmmmm on a peur de ta prophétie
 
 il y a 10 mois
LE DEBOULONNEUR
Ouii bien sûr il s'agit des jeunes que KOACI a appelé '' les jeunes nettoyeurs de barrages''. Sauf que les photos et vidéos pullulent sur la toile montrant ces jeunes abords des gbakas de couleurs vert et jaune, un 4×4 de couleur blanc et une moto escortés par des cargos de police. L'immatriculation de ces véhicules est connu. Mais, ça le dieu d'Abidjan devrait le savoir lui qui connait et sait tout.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
On a compris !.. Que ces manifestants se manifestent encore au lieu de la police, ce sont les "nettoyeurs de barricades" qui seront déployés pour rétablir l'ordre !... Et pour votre gouverne la constitution de notre pays la Côte d'Ivoire autorise les manifestations, mais la loi l'encadre et une autorisation, après rencontre avec les organisateurs, doit être délivrée.. Ce qui n'a pas été le cas !..bref! ..on les attends encore !..
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
Bravo, Amnesty!!
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Tu déchanteras bientôt. Des policiers sous l'anonymat dénoncent, Amnesty en parle, la même communauté dite internationale qui vous a installé prend note. Le chemin est encore long pour s'accrocher au pouvoir. Ces mêmes "nettoyeurs" comme ils sont forts devaient les attaquer à mains nues. Tous nous souhaitons que LES POLICIERS SE RETIRENT et qu'IL Y AIT UN AFFRONTEMENT véritable pour voir qui pèse quoi réellement. De quoi avez-vous peur pour vous mettre dans les culottes des policiers, force publique?Les autres sont sans armes et les policiers accompagnent les microbes armés pour les attaquer en s'assurant qu'ils sont sans armes d'abord et en plus bombardés à coup de lacri.Avez-vous vu un manifestant arrêté avec une arme? Non. Ils sont responsables tous et non des repris de justice.
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Nous avons commencé à couper le billet aller simple du fils de la pute mokochi vers la cpi. Mais avant cela, le téléchargement a commencé au Mali! Bandécons!
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement