Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, un président d'ONG aux femmes de l'opposition, « rien ne se résout dans la violence et la défiance...»
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, un président d'ONG aux femmes de l'opposition, « rien ne se résout dans la violence et la défiance...»

 
 
 
 6971 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 20 août 2020 - 18:23

Mohamed Berté pendant le point de presse ce jeudi à Bouaké (ph KOACI) 


Président national de l'ONG Mains Unies pour le Respect des Institutions de la République (MURIR) depuis plusieurs semaines, Mohamed Berté multiplie les actions et autres sensibilisations des populations ivoiriennes, au respect scrupuleux de toutes les institutions de la république et les symboles de l'État de côte d'Ivoire.


C'est pourquoi, à toutes les occasions, Mohamed Berté et ses membres qui luttent contre toutes les formes d'incivismes, ne cessent de monter au créneau pour rappeler ou interpeler les populations ivoiriennes dans leur ensemble pour le respect des institutions de la république.


Ce jeudi 20 août au cours d'un point de presse à Bouaké, le premier responsable de MURIR, a réagi sur le contenu du communiqué du conseil des ministres d'hier mercredi 19 août, faisant état de l'interdiction de toutes manifestations sur les voies publiques et annonçant par la même occasion les dates de la campagne électorale.


 

« Nous tenons encore une fois, à rappeler aux membres de l'opposition politique ivoirienne, que rien ne se résout dans la violence et la défiance de l'État. Le dialogue et les voies légales restent et demeurent pour MURIR, les seuls moyens légaux. Nous demandons aux partis politiques de se consacrer plutôt aux rassemblements dans leur parti respectif et aux préparatifs des élections présidentielles.» a indiqué Mohamed Berté.


Aussi, il a demandé aux femmes des partis de l'opposition de surseoir à leur marche de ce vendredi, respectant les décisions prises par le gouvernement ivoirien. « Il faut maintenir, préserver la paix, la cohésion sociale si chèrement acquis après les événements de 2010. Nous invitons les partis politiques de l'opposition à surseoir à toutes marches mais à privilégier le dialogue. Aussi, les exhortons à s'inscrire résolument dans le processus des élections apaisées et transparentes. L'ONG MURIR milite pour une période d'élection apaisée.» a conclu Mohamed Berté.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Le Collectif des victimes accuse Amnesty international...
 
 
Côte d'Ivoire : Le Collectif des victimes accuse Amnesty international d'avoir favorisé la distribution des machettes dans des quartiers précaires de Yopougon
Politique
 
Côte d'Ivoire : Dans les rangs de l'opposition on espère qu'au moins 5...
 
 
Côte d'Ivoire : Dans les rangs de l'opposition on espère qu'au moins 500 bureaux de vote seront perturbés le 31 Octobre
Nigeria : Huit agriculteurs décapités dans leurs champs par Boko Haram
Politique
Nigeria : Huit agriculteurs décapités dans leurs champs par Boko...
Nigeria il y a 14 heures
 
Côte d'Ivoire : Manifestation dispersée à coup de gaz lacrymogène à Abengourou
Politique
Côte d'Ivoire : Manifestation dispersée à coup de gaz lacrymogène...
Côte d'Ivoire il y a 14 heures
 
Côte d'Ivoire : Plus de peur que de mal pour LIDER, le GSPR était à la Riviera Golf en mission de sécurisation pour une visite présidentielle
Politique
Côte d'Ivoire : Plus de peur que de mal pour LIDER, le GSPR était...
Côte d'Ivoire il y a 15 heures
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, un président d'ONG aux femmes de l'opposition, « rien ne se résout dans la violence et la défiance...»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Le coup d'État de 1999,la rébellion de 2002, la crise poste électoral à resolu tous les problèmes de notre pays. Des chefs bandits qui se font les moralisateurs. N'importe quoi !
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Ce sont les effets de la panique et de la peur qui les fatiguent. Ils ne savent plus à quel saint se vouer. Laissez les pleurer. Krkrkrkr
 
 il y a 2 mois
Zezeto
mon type tu perds ton temps. Là bas ils sont tous socialisés dans la violence. Femmes ho, enfants, hommes là même on peut pas parler. C'est demain elles vont comprendre que les temps ont changé
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Le burkinabé
Ouattara est entrain de mener sont propre combat il veut déjà verrouiller le système de coup d'état pour lui-même. Comme ça si jamais il ya un coup d'état sur lui les autres chefs d'état vont tout faire pour le ramener au pouvoir.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement