Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : un institut supérieur fermé pour non respect de cahier de charge
 

Burkina Faso : un institut supérieur fermé pour non respect de cahier de charge

 
 
 
 3616 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 septembre 2020 - 13:12

Burkina Faso : un institut supérieur fermé pour « non respect de cahier de charge » 


Le ministère en charge de l’enseignement supérieur a annoncé la fermeture définitive de l’institut "Cerco Burkina" pour non respect du cahier deS charges, selon une note du ministre Alkassoum Maiga adressée au fondateur de cet établissement également présent dans plusieurs pays de la sous région ouest africaine. 


« Depuis la rentrée académique 2019-2020, des manquements graves sont constatés dans votre institution, portant atteinte aux textes qui régissent le fonctionnement des institutions privées de l’enseignement supérieur, compromettant ainsi la qualité de l’enseignement supérieur et préjudiciables à l’avenir des étudiants », a-t-il écrit dans la lettre. 


Selon le ministre Maiga, l’établissement avait été l’objet d’un avertissement en juin 2020 sur les conséquences des agissements dénoncés. 


 

« A ces pratiques irrégulières qui vous avaient été notifiées, il convient d’ajouter celle d’ouverture de nombreuses filières sans autorisations préalable du ministère, passibles de sanctions ». a-t-il souligné. 


« Par conséquent et en application de la l’arrêté portant cahier des charges des institutions privées d’enseignement supérieur, l’institut Cerco Burkina est fermé », a-t-il poursuivi, tout en précisant que l’établissement « n’est plus autorisé à offrir des formations quel que soit le niveau dans l’enseignement supérieur au Burkina Faso avec les accréditations qui avaient été octroyées au nom de cette institution ». 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : un institut supérieur fermé pour non respect de cahier de charge
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement