Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Diabo, investi par Wassenan Koné, Yao André soutenu par le maire Koumoin qui souhaite la victoire du PDCI aux législatives
 

Côte d'Ivoire : Diabo, investi par Wassenan Koné, Yao André soutenu par le maire Koumoin qui souhaite la victoire du PDCI aux législatives

 
 
 
 3210 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 08 février 2021 - 11:03

Wassenan Koné présentant le candidat PDCI pour les législatives à Diabo dimanche (ph KOACI) 


Ce dimanche 07 février au stade Saya de Diabo, le plus vieux parti politique ivoirien, a procédé à l'investiture de son candidat pour les élections législatives de la circonscription de Diabo. En présence d'éminentes personnalités du PDCI dont le doyen Yoboué Lazare, vice-président du parti du président Bédié, le ministre sénateur Alain Cocautrey, président du groupe parlementaire PDCI RDA au sénat et bien d'autres, le général Wassenan Koné, vice-président du PDCI RDA, a présenté la personne choisie par le président Bédié pour porter les couleurs du parti aux législatives à Diabo.


Accusé d'avoir trahi son parti, le sénateur maire Koumoin René, délégué départemental Botro 2, revenant sur une situation antérieure d'opposition entre des cadres du PDCI, a cloué le bec à ses détracteurs en appelant la population à soutenir la candidature de Yao André. « Aujourd'hui, nous sommes réunis pour une même cause, celle de soutenir notre candidat l'honorable Yao André, afin que notre parti soit majoritairement représentatif à l'Assemblée Nationale.


Nous devons tous, chers frères et sœurs, chers parents, dans le respect de nos différences, nous unir pour reprendre ensuite la construction de nos villages partant de notre région pour le bonheur de tous.», a déclaré le délégué départemental Botro 2, Koumoin Konan René par ailleurs sénateur maire de Diabo.


 

Après avoir investi officiellement Yao André comme candidat du PDCI pour l'élection législative à Diabo, l'émissaire du président Bédié, le général Wassenan Koné, a fait savoir à l'assemblée réunie, que ce choix émane directement du président Bédié en personne, et que les habitants du Gblo soutiennent la décision prise par leur président. Il a par la suite, expliqué que le PDCI a bel et bien un candidat qui vient d'être investi, et que son parti n'est nullement en accord avec le RHDP pour cette élection à Diabo. Invitant les militants à rester plus que jamais soudés derrière les décisions prises par le président Bédié.


Enfin, pour diverses raisons, des secrétaires de section ont été nommés en remplacement de certains.



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Diabo, investi par Wassenan Koné, Yao André soutenu par le maire Koumoin qui souhaite la victoire du PDCI aux législatives
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
bon on continue de cherché le programme !!!!!hkb a dit ceci, un tel a dit ceci mais le programme est aux abonnés absent de plus je vois ceci "Enfin, pour diverses raisons, des secrétaires de section ont été nommés en remplacement de certains.""" bon ben ils sont en ordre de bataille lol !!! ca fait pitié de voir le pdci daoukro en panique sur ses propres bastion mais au final c'est normal c'est le bilan qui compte pas le blabla
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Fair enough... C'est de bonne guerre... Que le meilleur gagne. Une chose est sûre qui n'a rien semé ne récoltera rien... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mise en place des Ministres-Gouverneurs prévus depuis 2011, utile pour le developpement de l'interieur du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour K...
 
2276
Oui
54%  
 
1738
Non
41%  
 
215
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement