Tchad Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Tchad : G5 Sahel, « Décapiter les groupes jihadistes », l'appel d'Emmanuel Macron à la fin du sommet
 

Tchad : G5 Sahel, « Décapiter les groupes jihadistes », l'appel d'Emmanuel Macron à la fin du sommet

 
 
 
 1668 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 février 2021 - 10:23

Emmanuel Macron



Le mot est fort. Le chef de l’ Etat Français Emmanuel Macron , à l’ issue du sommet du G5 Sahel a exprimé toute sa détermination à « décapiter » les groupes jihadistes .


Alors qu’il n’ a pu se déplacer jusqu’à N’Djamena mais a assisté au sommet par visioconférence , le locataire de l’ Elysée , Emmanuel Macron n’ y est pas allé par mille chemins .


 Le président français a promis « une action renforcée » pour « essayer d’aller décapiter » les organisations affiliées à Al-Qaïda, comme le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) ou encore la katiba Macina.


 

Le terme fort utilisé par Emmanuel Macron suscite de vives interrogations alors que le bilan de l’ opération Barkhane forte de 5100 hommes, reste mitigé. 


Pour certains observateurs , le mot choisi par le Président français n’est pas anodin.


C’est un message de fermeté . « Le président, quand il dit décapiter, c’est aussi une manière de s’adresser à ceux qui se demandent s’il ne faudrait pas discuter localement avec ce groupe », selon un journaliste de BFMTV, ajoutant : « Il dit qu’il ne faut pas discuter, qu’il faut décapiter ». 


Les médias maliens , à leur tour n’ ont pas manqué de critiquer le chef de l’ Etat pour son absence au sommet à Ndjamena.


"Le refus du locataire de l’Élysée de se rendre à N’Djamena (pour des raisons sanitaires) est la confirmation de l’attitude que la France a toujours eue à l’égard de ses anciennes colonies : le mépris. (…) Macron doit savoir que lui et les Présidents des pays du G5-Sahel sont sous la loupe d’une opinion publique qui exige des résultats à court terme. » selon l’ Alerte .


 

Le bilan de Barkhane reste mitigé mais le président français dans la suite de sa prise de parole , a indiqué qu’il n’y aurait pas de baisse des effectifs militaires français au Sahel dans l’immédiat . 


Pour rappel, l’opération anti-djihadiste Barkhane compte actuellement quelque 5 100 soldats déployés au Mali, Niger et Burkina Faso, après l’envoi de 600 hommes supplémentaires en 2020.


 Le Président Idriss Déby qui préside actuellement le G5 Sahel a annoncé l’envoi de 1200 soldats dans le Sahel.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Tchad : G5 Sahel, « Décapiter les groupes jihadistes », l'appel d'Emmanuel Macron à la fin du sommet
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Groupe de soutien à l'islam, peut être que les convertis musulmans peuvent résoudre ces problèmes, ils sont liés par une même croyance...pourquoi solliciter Force Barkhane
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement