Congo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Congo : Présidentielle 2021, l'opposant Mathias Dzon demande l'annulation du scrutin à cause de la mort de Kolélas
 

Congo : Présidentielle 2021, l'opposant Mathias Dzon demande l'annulation du scrutin à cause de la mort de Kolélas

 
 
 
 1863 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 mars 2021 - 10:00

Mathias Dzon



L'opposant Mathias Dzon, qui a recueilli 1,90% des voix lors de la présidentielle a demandé l’annulation du premier tour, évoquant la mort de Parfait Kolélas.


L’ancien ministre des Finances, Mathias Dzon , candidat malheureux à présidentielle a annoncé lundi son intention de déposer un recours devant la cour constitutionnelle pour demander l'annulation du premier tour qu'il qualifie de calamiteux.


 

Aux couleurs du parti l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD), M. Dzon a récolté 1,90 % des voix.


Pour lui, le scrutin devrait annuler en raison de la mort brusque du principal chef de l’opposition Parfait Kolélas, lundi en brandissant un article de la constitution « qui prévoit l’annulation du scrutin lorsqu’un candidat décède où est incapable de voter. » 


Une demande rejetée par la Commission électorale qui précise que l’opposant Kolelas est décédé après le vote donc l’article 70 ne peut être évoqué dans ces conditions 


Après 36 ans de règne Denis Sassou Nguesso, a été réélu avec 88,57% des voix, selon les résultats provisoires officiels de la Commission électorale, devançant largement son principal rival Guy-Brice Parfait Kolélas, décédé lundi qui a récolté 7,84% des voix.


 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Congo : Présidentielle 2021, l'opposant Mathias Dzon demande l'annulation du scrutin à cause de la mort de Kolélas
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Khanel
Bravo!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement