Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Affaire Togoland, deux inspecteurs de police en détention
 

Ghana : Affaire Togoland, deux inspecteurs de police en détention

 
 
 
 3198 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 14 avril 2021 - 11:59


Affichage temporaire des sécessionnistes (ph)


Quatre personnes, dont deux inspecteurs de police en poste dans le district de police de Jasikan, région d'Oti, ont été placées en détention provisoire dans le cadre de l'affaire de sécession du Togoland.


Les deux inspecteurs Billy Akuaku et Gabriel Dorduno plus les deux autres personnes que sont que Jasper Mawulolo Agudogo, un agent de sécurité à Accra, et Savior Amanyo, un citoyen originaire de Dzodze ont été présentés hier mardi devant le tribunal du district de Kaneshie. Ils ont été placés sous la garde du Service de renseignement et devront recomparaitre le 04 mai prochain.


Robertson Kpatsa, l’avocat des accusés a plaidé que ses clients puissent être mis en liberté sous caution mais le procureur Amoah Richard s’est opposé à cette requête.


 

Supposés faits et chefs d’accusation


Il est reproché aux personnes arrêtées et mises en détention d’être des suspects membres d'organisations interdites à savoir, la Homeland Study Group Foundation (HSGF), le Western Togoland Restoration Front (WTRF) et le United Freedom Fighters (UFF).


Selon le procureur, les suspects aidés par certains complices ont décidé de séparer le Togoland d’avec le Ghana le 25 septembre 202o et s’étaient armés d'armes offensives. Ils ont attaqué certaines installations gouvernementales dans des villes des régions de la Volta et de l'Est et attaqué un poste de police emportant des armes dont 13 fusils d'assaut AK 47, deux pistolets, cinq pistolets Pump Action et des munitions.


Cinq chefs d'accusation provisoires sont retenus contre eux à savoir crime de trahison, complot en vue de commettre un crime, participation à une campagne d'une organisation interdite, causant des dommages illégaux et vol.


L'Accusation a déclaré que les suspects Akuaku, Dorduno et Amanyo ontt été arrêtés les 7 et 8 avril 2021 et que « Les cartes de membre du Togoland occidental des suspects Akuaku et Dorduno, entre autres documents liés au Togo occidental, ont été récupérées dans leurs chambres respectives ».


 

Rappelons que dans le passé, le Homeland Study Group Foundation (HSGF), un groupe séparatiste, avait annoncé une séparation de certaines parties de la région de la Volta, de la région d'Oti, de la région du Nord et du Haut-Est en tant qu'État indépendant appelé le Togoland occidental. Les sécessionnistes, dirigés par l’octogénaire Charles Komi Kudzordzi surnommé Papavi Hogbedetor, avaient proclamé le 16 novembre 2019, l’indépendance du Togoland


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Ghana : Affaire Togoland, deux inspecteurs de police en détention
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Nous@dabord
Du vrai n'importe quoi !
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement