Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Journée internationale des Télécommunications, le gouvernement réaffirme son engagement à faire des TIC un pilier de développement
 

Côte d'Ivoire : Journée internationale des Télécommunications, le gouvernement réaffirme son engagement à faire des TIC un pilier de développement

 
 
 
 1441 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 17 mai 2021 - 09:23

Roger Adom



L'Union Internationale des Télécommunication (UIT) a en novembre 2006 à Antalya (Turquie) institué « la journée mondiale des télécommunications/TIC et de la Société de l'Information », qui est célébrée le 17 mai de chaque année.


Cette Journée contribue à sensibiliser l'opinion sur les potentialités et les perspectives de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les domaines économique et social, d'une part de susciter la mise en œuvre de stratégies pour réduire la fracture numérique entre les pays et à l'intérieur des pays, d'autre part.


A l'instar des autres États membres de l'Union, la Côte d'Ivoire célèbre, ce lundi 17 mai, la Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l'information.


Dans un message, le ministre de l'Economie numérique et des télécommunications et de l'innovation Roger Adom réaffirme l'engagement du Gouvernement à faire des télécommunications/TIC un pilier de développement dans le pays.


La célébration de l'édition 2021 se tient dans un contexte particulier, avec bientôt deux années marquées par la pandémie COVID-19 qui impacte tous les pays.


Selon le ministre, cette situation a été une réelle occasion pour utiliser les avancées dans le secteur des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) afin d'accélérer la transformation digitale de la Côte d'Ivoire.


Le thème retenu pour cette édition est " Accélérer la transformation numérique en ces temps difficiles ".


 

Pour le ministre, il s'agit pour les Etats de prendre en compte le potentiel incommensurable que représentent les télécommunications et les TIC afin de promouvoir l'innovation pour accélérer la digitalisation de nos sociétés, car l'objectif visé est de répondre aux défis de compétitivité des économies et d'améliorer les conditions de vie des concitoyens.


Roger Adom a expliqué que tous les pays soucieux d'améliorer la marche de leur économie et de leurs populations investissent massivement dans les TIC.


«Tous ces pays sont en quête d'une plus grande maturité numérique. À cette fin, ils s'engagent dans de vastes plans stratégiques destinés à bâtir les fondements d'une société et d'une économie numérique porteuse de savoir, de confort et de progrès », a-t-il ajouté.


Prenant l'exemple de la Côte d'Ivoire, le ministre estime que, l'accroissement de la maturité numérique ne peut s'envisager sans l'innovation créatrice de croissance, sans l'existence d'un réseau d'accès à haut débit robuste, sans des services et contenus orientés vers la création de richesses, sans la démocratisation de l'accès aux terminaux, sans la disponibilité de ressources humaines de qualité et d'une véritable expertise nationale en matière de TIC et sans un environnement légal et règlementaire propice à l'investissement et rassurant pour les utilisateurs.


Il a mentionné que la crise sanitaire a confirmé l'importance de la transformation numérique comme une stratégie incontournable et permanente à développer sur le long terme pour garantir la compétitivité de nos entreprises et répondre aux nouveaux besoins des consommateurs.


Selon lui, le Président de la République, ayant pris la pleine mesure de l'impact du secteur du numérique sur le développement économique et social du pays, y a accordé une place de choix dans le Plan National de Développement (PND) 2021-2025.


Le ministre a également affirmé que les stratégies développées et mises en œuvre dans ce contexte ont permis à la Côte d'ivoire d'obtenir des résultats satisfaisants. Car le nombre d'abonnements aux réseaux mobiles a plus que doublé en moins de 10 ans, passant de 17 millions d'abonnés en 2011 à 37 millions en 2020.


On note aussi que le taux de pénétration de l'internet est supérieur à 65%, grâce aux réseaux mobiles avec les technologies 3G et 4G.


En outre, les prix moyens de la voix, du sms et de la data ont baissé d'au moins 80% entre 2011 et 2020. De plus, le taux d'inclusion financière est de 70% en 2018, grâce à une forte contribution des services financiers mobiles. La Côte d'Ivoire a également gagné en maturité numérique. Cela se traduit par le projet de Gouvernance électronique (e-Gouv), qui permet d'accroître l'efficacité de l'administration publique et d'améliorer ses relations avec les usagers des services publics.


 

Par ailleurs, la sécurité du cyberespace numérique ivoirien a été renforcée par la mise en place d'un cadre juridique qui contribue à la lutte contre la cybercriminalité, la protection des données à caractère personnel et la sécurisation des transactions électroniques.


Au plan technique, on note la création d'une Plateforme de Lutte contre la Cybercriminalité (PLCC), la mise en place d'une équipe de réponse aux incidents informatiques (CI-CERT), la création d'un site internet d'éducation et de protection des enfants en ligne, ainsi que la mise en place d'une plateforme centralisée d'authentification et de signature électronique.


Le pays a notamment réalisé une progression de 6 places au classement mondial annuel de l'UIT, passant du 15ème rang en 2011 au 9ème rang africain depuis le dernier classement IDI 2017, et se classant 3ème en Afrique de l'Ouest. 


Roger Adom pense que ce bilan, prometteur est l'occasion pour les acteurs du secteur de l'économie numérique, de prendre conscience des acquis consolidés, et de redoubler d'efforts pour les défis à relever afin d'accélérer la transformation numérique de l'économie.


Il exprime les remerciements de l'Etat de Côte d'Ivoire et de son Gouvernement aux instances internationales de Télécommunications/TIC (UIT et UAT), dont le soutien et les différents appuis sont très appréciables et remercie tous les acteurs et partenaires du secteur des TIC en Côte d'Ivoire et les encourager à poursuivre leurs efforts conjugués dans la promotion et la vulgarisation des Technologies de l'Information et de la Communication, en vue d'une économie numérique inclusive et durable, dans l'intérêt de nos concitoyens.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Journée internationale des Télécommunications, le gouvernement réaffirme son engagement à faire des TIC un pilier de développement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement