Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : De retour de son exil, Stéphane Kipré martèle «Je ne suis pas dans l'opposition destructive, mais plutôt constructive »
 

Côte d'Ivoire : De retour de son exil, Stéphane Kipré martèle «Je ne suis pas dans l'opposition destructive, mais plutôt constructive »

 
 
 
 13632 Vues
 
  16 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 28 mai 2021 - 18:18

Stéphane Kipré ce vendredi à Cocody (Ph KOACI)


Après dix années passées en exil, dans quel état d'esprit revient Stéphane Kipré ?


Absent du Pays depuis la crise postélectorale de 2010-2011, le président de l'Union des nouvelles générations (Ung) a foulé le sol de la Côte d'Ivoire ce vendredi 28 mai 2021 aux environs de 15 heures 30.


En provenance d'Accra, au Ghana où il a pris son vol pour Abidjan, le gendre de Laurent Gbagbo, contraint à l'exil le 12 avril 2011 en raison du contexte sociopolitique de la Côte d'Ivoire, est arrivé ce jour à l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny, comme sur place constaté par KOACI.


Sur place, l'homme était attendu par plusieurs de ses partisans. De l'aéroport, la délégation du président de l'Ung s'est rendue à Cocody où a été organisée une cérémonie d'accueil à son honneur.


Au nom de la jeunesse de l'Ung, Alain Durand Zagol a affirmé que la jeunesse se tient à la disposition de son président pour mener le combat.


"Nous avons connu des pires humiliations parce que nous étions disloqués, mais nous sommes restés déterminés. La jeunesse du Parti me charge de te dit qu'elle est à ton entière disposition pour mener le combat.", a déclaré Alain Durand Zagol, président de la jeunesse de l'Ung.


 

Il est revenu au vice-président de l'Ung Arnaud Bohui de féliciter Stéphane Kipré pour son implication personnelle dans la diaspora pour son combat dans l'acquittement définitif de Laurent Gbagbo.


Pour Arnaud Bohui, Stéphane Kipré a battu le pavé avec les Ivoiriens de la diaspora à travers les marches et manifestations pour la défense des intérêts de l'ex-président ivoirien.


Attendu dans son Pays par ses militants, Stéphane Kipré affirme qu'il rentre en Côte d'Ivoire avec un sentiment de joie surtout dans un nouvel esprit.


Le gendre de Gbagbo reconnaît qu'en son absence, la Côte d'Ivoire a évolué à plusieurs niveaux.


Il a formulé le vœu de voir une opposition responsable qui critique quand il faut critiquer, mais qui sait reconnaître également les efforts du gouvernement quand il le faut.


L'originaire de Daloa a affirmé revenir au bercail pour prendre toute sa part au sein de l'opposition ivoirienne qu'il veut responsable.


"Dans cette belle Côte d'Ivoire que le pouvoir est en train de construire, il y a encore des jeunes qui n'ont pas de travail. On ne développe pas un Pays seul. On ne s'oppose pas pour détruire, mais pour construire. Nous ne pouvons pas bâtir une nation sur la haine et la force. Il faut reconnaître que chacun a eu sa part et passer à autre chose. Je ne suis pas dans l'opposition destructive, mais plutôt constructive.", a fait savoir Stéphane Kipré.


 

Enfin, celui qui fut un temps flanqué d'un mandat d'arrêt international et que certains soupçonnent d'avoir mis la main sur l'argent du Président Gbagbo, a laissé entendre qu'il n'avait plus sa place en exil du moment où son beau-père a été définitivement acquitté.


"Je rentre maintenant parce que les autorités de notre Pays ont décidé d'engager la réconciliation. Le président Laurent Gbagbo acquitté, je n'avais plus rien à faire en exil. Gbagbo ne vient pas avec un esprit revanchard, mais pour la réconciliation.


Reste désormais à savoir si ce discours à la posture douce, voire "responsable" pour certains, du gendre de Laurent Gbagbo est, d'une part, sincère et si, d'autre part, il trouvera un écho favorable au sein des irréductibles du FPI, les " Gbagbo ou rien".



Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  16 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : De retour de son exil, Stéphane Kipré martèle «Je ne suis pas dans l'opposition destructive, mais plutôt constructive »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Mon cher, vous là on vous connait, un chien ne change jamais sa manière de s'assoir hein. Rend le pognon que t'a piqué à ton beau pere lol
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Plutôt vous ne connaissez rien : vous venez d’étaler votre ignorance chromosomique et surtout votre incapacité à réfléchir par vous même et de prouver que vous avez une Raison comme un vrai homme. L’opposition destructrice est bien d’une part ceux sont au pouvoir aujourd’hui et qui avait fait la rébellion, frapper et diviser le pays en Nord et Sud, proclamer qu’on ne les aime pas parcqu’ils sont Dioula ou du Nord quand ils étaient dans l’opposition et d’autre part leurs alliés rebelles exclus de la gestion du pouvoir tels que Soro et ses sbires. Donc M. ou Mme Couly, comprenez quel hors sujet fracassant pour venez de ramasser. Par indulgence 0,5/20 ou par simple pitié. 1/20
 
 il y a 3 mois
Ubiquismus
Je cite: "Il a formulé le vœu de voir une opposition responsable qui critique quand il faut critiquer, mais qui sait reconnaître également les efforts du gouvernement quand il le faut". -Je crois qu'il ne faut pas s'attarder sur ce genres de "vrais faux problèmes". la critique a tjrs été inhérente aux débats politiques dans tous les pays du monde. Il n'est pas nécessaire d'entendre l'opposition faire "l'atalaku" du pouvoir en place pour dire que la critique est constructive. -Soyons sérieux là !! La politique, c'est un peu comme dans le sport. la compétition politique est un sport où le principe fondamental est le respect des règles du jeu. Il se trouve qu'avec Dramane, on improvise en cours de jeu, de nouvelles règles qui vont influencer l'issue de la compétition. Demander à l'adversaire de respecter les règles de départ n'est pas une insulte ni une critique infondée... -Dans un match de foot, si votre adversaire marque un but de façon irrégulière par exemple à la main, vous n'allez pas le féliciter. Vous allez protester...c'est tout !!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Depuis plus de 27 ans, aucun pouvoir n'a respecté les règles du jeu démocratique dans ce pays ; mais le cas de l'actuel pouvoir est pire parmi les mauvais. Il va probablement falloir encore arracher de force le pouvoir aux mains du RDR/rhdp. Je ne vois pas le RDR accepter de perdre pacifiquement(dans les urnes) une élection présidentielle dans notre pays comme leurs 3 prédécesseurs immédiats.
 
 il y a 3 mois
Zezeto
Toi tu travailles pas?
 
 il y a 3 mois
SRIKABLA
Il y a des soi-disant opposants farfelus á oublier. C'est le cas de ce Stéphane Kipré... Bon nombre d'entre eux ont fui le pays parce qu'ils savaient qu'ils avaient soit commis des crimes, soit amassé frauduleusement d'énormes quantités d'argent de l'Etat.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
pffffffff!!!!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
On verra...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Je crois qu'il ne faut pas tomber dans le piège de Dramane et ses soutiens extérieurs dont on parle très peu, lorsqu'il s'agit de normaliser la vie politique en CI et dans toute l'Afrique Francophone d'ailleurs. Dramane agit souvent par obéissance les yeux fermés à ces forces extérieures. Il suffit d'observer ce qui se passe actuellement au Mali, pour comprendre que le désordre dans pays n’estt pas seulement le fait des acteurs internes à ce pays... Je me demande depuis quand, le RDR a reconnu quelque chose de bien fait par les autres parties, quand il était dans l'opposition ? Je peux concéder qu'il faut laisser le passé de côté et aller de l'avant, mais le pouvoir lui aussi ne fait que ressasser le passé (charnier de Youpogon, la libération du Pr Gbagbo est due à l'incompétence de Bensouda ou que les charges ont été mal formulées, qu’il y a des victimes silencieuses, etc etc). Par exemple, Dramane a été incapable de reconnaître que c'est grâce au Pr Gbagbo qu'il est revenu d'exil pour prendre part à la vie politique Ivoirienne, alors que le Pr Gbagbo n'avait rien à voir dans son exil. Comment comprendre que cet individu déporte le même Pr Gbagbo injustement, et qu'il refuse ou fait tout pour l'empêcher de revenir dans son propre pays après que toute la planète ait vu qu'il n'était en aucun cas un DICTATEUR, ni un CRIMINEL contre l'humanité que Dramane et ses soutiens extérieurs ont voulu lui coller sur le dos. Ceux qui demande à l'opposition de reconnaître ce que ce pouvoir fait de positif, ne peuvent-ils pas s'adresser à Dramane et lui rappeler que le Pr Gbagbo est celui-là même qui l'a fait revenir d'exil. Ceux qui exigent de l'opposition qu'elle soit constructive, peuvent-ils demander à Dramane d'arrêter la violation répétée de sa propre constitution en nommant par exemple son vice-président comme l'exige la constitution. Peuvent-ils demander à Dramane de faire rentrer tous les exilés sans menaces et intimidations; comme l'exige la constitution , etc etc. Si Dramane arrêtait au moins toutes ces violations de la constitution, on peut demander à l'opposition d'être responsable face à cet effort minimal (qui est le strict respect des règles du jeu)...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Oui ! Il nous faut absolument nous démarquer de cette opposition destructrice et tueuse que nous avons eue de 2000 à 2011.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Ton anachronisme volontaire n'y changera rien. Il parle au présent de l'indicatif
 
 il y a 3 mois
@Marius
Oh ! Detrompe toi @zozo-to, il s'agit bien d'une comparaison entre une opposition destructrice et tueuse incarnée par le rdr de 2000 à 2011 et une opposition actuelle qui se veut et se doit d'être constructive.
 
 il y a 3 mois
OULAI DE BEOUE zea
Maintenant quils reviennent tous au pays il faut penser a taire les querelles inutiles et passer a autre chose, celui de la conquête du pouvoir d état et la réconciliation définitive des ivoirien. Le pays est sous un volcan ou chaque clan se dit victime. Cest un chemin dangereux...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Tout le monde est conscient qu'il faut aller de l'avant. Mais le processus qui doit conduire à la paix ne doit pas encore être l'occasion pour humilier encore certains. c'est le 1er ministre Banny qui disait que Dramane ne conçoit l'amitié qu'en terme de soumission. Je souhaite qu'il ne soit pas en train de transposer cela dans les rapports entre pouvoir et opposition. Je peux comprendre qu'un Ivoirien lambda (pro-Dramane) dise certaines choses. Mais quand c'est Dramane lui-même (Gbagbo peut rentrer mais je pense aux victimes), ou Bigto (qui parle de victimes silencieuses), ou encore son ministre de la justice (qui insinue que la justice doit faire son travail), On fait ressortir l'affaire du charnier de Yopougon, etc, ce n'est pas de la faute de l'opposition. Quand le Pr Gbagbo le faisait rentrer d'exil le 30 novembre 2001, il n'avait pas accompagné sa décision de menaces ou d'intimidations. Le processus ne pourra aller à son terme que si le pouvoir le décide sincèrement...c'est tout !!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Oui si c’est que vous dites est de Banny , et j’approuve cette conception que le criminel ouatara a d’ailleurs ils aiment dirent que les gens regagnent les rangs. Regagner les rangs c’est en signe de soumission se mettre derrière lui ou comme un maître qui aligne les petits élèves dans la discipline pour rentrer dans la classe le matin. Lui il prend tout le monde comme inférieur à lui . Justement c’est pourquoi ce sont les clientélistes-affamés-borgnes qui sont le ses suiveurs.
 
 il y a 3 mois
Ubiquismus
Si pour un oui ou un non, Dramane doit être en colère..., ou que ses partisans font monter la mayonnaise pour des déclarations sans gravité, la réconciliation n'ira probablement pas jusqu'au bout. Imaginons que l'affaire des Nigériens attaqués avec mort d'homme (SUCCES activiste RHDP) soit le fait des "pro-Gbagbo", c'est le ciel qui serait tombé sur la tête des Ivoiriens. Je me demande d'ailleurs si l'attaque des Nigériens n'était pas un exercice grandeur nature des coups qu'ils préparent pour l'avenir...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement