Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Loh-Djibouah, remous autour des obsèques Zakpa Komenan, le garant des libations interpelle le RHDP et le Gouvernement
 

Côte d'Ivoire : Loh-Djibouah, remous autour des obsèques Zakpa Komenan, le garant des libations interpelle le RHDP et le Gouvernement

 
 
 
 4471 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 28 juin 2021 - 11:41

Paulin Kligbo, chef de terre du département de Divo (Ph KOACI)


Rolland Komenan Tchekoura Zakpa, cadre du RHDP, Parti au pouvoir, ancien ministre et président du conseil régional du Loh Djibouah, est décédé le mercredi 18 mai 2021.


Des remous autour de l'organisation des obsèques de cet éminent professeur d'université sont constatés depuis l'annonce du décès de ce dernier.


Pour cause, Patricia Yao, Député Maire de Guitry, a convoqué le samedi 22 mai dernier à Abidjan, une réunion sur l'organisation des obsèques de Zapka Komenan.


Une initiative qui est au constat au centre de certaines discordances à Divo, Lakota, et même Guitry. Des voix sont discordantes autour de l’organisation des funérailles du défunt Zakpa Komenan.


Face à ces discordances dans le département, Paulin Kligbo, par ailleurs chef de terre du département de Divo, a tenu à interpeller le Gouvernement, le RHDP, les cadres et les populations de Divo, sur les remous qu’il y a depuis l’annonce du décès du président du conseil régional, Roland Zakpa Komenan au Maroc le 18 mai 2021.


« En pays dida, de même qu’une femme ne fait pas de libation, elle ne peut diriger des funérailles. On nomme d’abord le ‘’ nougbou toh’’, c'est-à-dire père des funérailles, et lui à son tout désigne la ‘’ nougbou non’’, c'est-à-dire mère des funérailles », a déclaré le garant des libations du Lôh Djiboua, Kligbo Sekou Paulin.


 

Plusieurs responsables du RHDP, des chefs coutumiers, cadres et fils de Divo n’ayant pas été associés à cette rencontre, des chefs du Lôh Djiboua dont il s’est fait le porte-parole pour la circonstance, aimeraient comprendre à quoi répond cette diligence.


Selon eux et comme confié à KOACI, en toute normalité, c’est au ministre Amédée Kouakou, Coordonnateur régional du RHDP au même titre que le défunt, qu’il revient de chapeauter l’organisation des obsèques de son homologue.


Étant le premier responsable du Parti et Ministre, Député Maire de Divo, et ayant été aux côtés du défunt durant sa maladie, Amédée Kouakou a été celui qui a pris en charge le rapatriement de la dépouille mortelle de son frère Zakpa. Il a pris également bien d’autres dispositions pratiques dans le pur respect de la tradition dida.


« Ce qui révolte la majeur partie des chefs du Lôh Djiboua, c’est que des mains obscures voudraient l’empêcher de terminer ce qu’il a commencé. Il faudrait qu’on évite le ‘’ôte-toi que je m’y mette’’ surtout en de pareilles circonstances », a insisté le garant des libations.


Selon le chef de Gremian, Paulin Kligbo, il y a vice de procédure aussi bien au niveau politique qu’en matière de respect des us et coutumes, parce que c’est le ministre Amédée Kouakou qui a été désigné comme "Patron des funérailles". Et de l’autre côté, la Député Maire de Guitry, Patricia Yao qui a commencé à s’impliquer là-dedans peut le seconder.


 

Cependant, « les chefs que nous sommes, notre mission, c’est de rapprocher les deux personnalités. Comme feu, le président Zakpa aimait dire : il faut arrondir les bords pour éviter de frustrer un camp », a-t-il fait savoir.


Pour assurer la cohésion et la solidarité qu’impose le deuil en pays dida, le chef Kligbo Paulin, nous a confiés qu’un groupe de têtes couronnées avec à leur tête Nanébo, chef central du département de Lakota, a déjà tenu une réunion avec le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo. Le membre du directoire du parti au pouvoir leur a demandé de lui produire un mémoire sur les exigences des us et coutumes inhérentes à la paternité des funérailles chez les dida.


« Il faut retenir foncièrement qu’en pays dida, la femme n’organise pas de funérailles. Les funérailles sont une occasion de réconciliation et non de division », a insisté le garant de libations, Paulin Kligbo.


Jean Chrésus, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Loh-Djibouah, remous autour des obsèques Zakpa Komenan, le garant des libations interpelle le RHDP et le Gouvernement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement