Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Nouveau report de la date de désignation du président de la CENI
 

Burkina Faso : Nouveau report de la date de désignation du président de la CENI

 
 
 
 2188 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 16 juillet 2021 - 09:29

Clément Sawadogo



Le ministre de de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD) Clément Sawadogo a annoncé le report au 19 juillet pour la désignation du président de la commission électorale nationale indépendant (CENI) et des vices présidents. 


Initialement prévue le 15 juillet, neuf membres parmi les quinze étaient absents à la session, mettant vraisemblablement à exécution une menace de l'opposition qui récuse la désignation de Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo au titre de la société civile, pour partialité.


 « Constatant l'absence de 6 commissaires sur les 15 et bien que le quorum étant atteint, nous avons pris la décision de reporter la mise en place du bureau au lundi 19 juillet 2021 » , a déclaré le ministre d'Etat en charge de l'administration Pengdwendé Clément Sawadogo.


 «Nous avons considéré qu'il était important une fois de plus de donner des chances au dialogue », a-t-il expliqué. 


 

Par cet acte, a poursuivi le ministre d’Etat, le gouvernement montre ainsi sa propre prédisposition à encourager ce dialogue entre toutes les composantes qui ont désigné les représentants dans cette institution, a-t-il insisté. 


Pour l'opposition, la CENI se veut être une structure nationale indépendante d’organisation des élections au Burkina Faso. Or, il ressort de la désignation du représentant de la composante société civile au titre de la chefferie coutumière pressentie pour la candidature à la présidence de la CENI, que ce candidat en la personne de monsieur Bonaventure D. Ouédraogo a fait preuve d’engagement politique avéré en faveur des candidats du parti au pouvoir au cours de la récente consultation électorale.


Pour elle, cela créera dangereusement un déséquilibre au profit de la composante politique de la majorité.


L'opposition dit ne pas cautionner une telle présence d’une personnalité politiquement engagée manifestement partisane ce qui remet en cause le principe d’indépendance et d’impartialité de l’organe chargé de l’organisation des élections, fruit d’un acquis de haute lutte de tous les démocrates burkinabé, consacré par les instruments législatifs internationaux et nationaux à savoir la Charte africaine de la démocratie, des élections, de la gouvernance et le Code électoral du Burkina Faso.  


L'opposition dit être confortée par l’article 10 du code électoral qui définit clairement que le président de la CENI est issu de la société Civile.


A défaut d’un remplacement de Monsieur Bonaventure Dimsongdo OUEDRAOGO, les commissaires de la composante opposition politique ne siègeront pas à la CENI.


 

Tout autre représentant de la société civile reconnu engagé et manifestement partisan, choisi parmi les cinq membres sera récusé comme Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo, a prévenu l'opposition qui a appelé à la mise en place d’une CENI consensuelle et impartiale. 


Aussi, invite t- elle la composante société civile, en particulier la chefferie coutumière, à reconsidérer la désignation de ce représentant en tant qu’élément de la société civile en vue de préserver la neutralité et l’impartialité de ladite composante. 


Par ailleurs, l'opposition politique dit mettre en garde le gouvernement contre une mise en place au forceps d’une administration électorale qui n’obéit pas aux principes d’indépendance et d’impartialité exigés par les normes nationales et internationales et qui est susceptible de créer une crise institutionnelle, source de menaces de la stabilité et de la paix nationale.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Nouveau report de la date de désignation du président de la CENI
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement