Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Prévention des atrocités de masse, le Groupe de travail Afrique de l'Action mondiale lance ses activités au siège du CNDH
 

Côte d'Ivoire : Prévention des atrocités de masse, le Groupe de travail Afrique de l'Action mondiale lance ses activités au siège du CNDH

 
 
 
 2271 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 septembre 2021 - 08:07

Mercredi au siège du CNDH (ph KOACI)



Le lancement à Abidjan des activités du Groupe de travail Afrique (G-GTA) de l'Action mondiale contre les atrocités de masse (GAAMAC) a eu lieu hier au siège du CNDH.


En marge de ce lancement, les six personnes régionales de contact du Groupe de Travail Afrique de GAAMAC (G-GTA) sont réunis depuis ce matin à Grand Bassam pour une retraite de deux jours présidée par la juge Jamila Mohammed.


Représentant chacune une région du continent africain, elles prépareront le terrain pour la conférence internationale GAAMAC IV et discuteront des priorités du G-GTA en 2022-2023.


Le G-GTA est la plus grande et la plus active des initiatives régionales de GAAMAC, un réseau global et inclusif d'États, de la société civile et d'institutions académiques qui soutient les États dans l'établissement d'architectures et de politiques nationales pour la prévention des atrocités et compte plus de 25 membres issus de plus de 10 pays.


 

La juge Jamila Mohammed est la présidente du Comité national kenyan pour la prévention et la répression du génocide, des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité et de toutes les formes de discrimination. Elle est également la présidente du G-GTA et sa personne focale régionale pour l'Afrique de l'Est.


Selon elle, le GAAMAC a pour objectif de passer de la réaction aux atrocités de masse à une culture de prévention précoce et permanente, il encourage et soutient les initiatives locales et est complémentaire aux efforts de prévention régionaux existants.


Au cours de leur visite en Côte d'Ivoire, les personnes régionales de contact du G-GTA ont rencontré, la Présidente du Conseil national des droits de l'homme, le Conseiller politique de l'Union Africaine et le Chargé d'Affaires, de la Communauté des Etats d'Afrique de l'ouest (CEDEAO).


Elles ont présenté comment le G-GTA peut soutenir les architectures et politiques nationales de prévention des atrocités en Afrique.


Au cours de cette cérémonie, Namizata Sangaré, Président du CNDH a réaffirmé l'attachement de cette institution aux droits de l'homme.


Elle a salué le Groupe de travail Afrique (G-GTA) de l'Action mondiale contre les atrocités de masse (GAAMAC) qui inscrit ses actions au cœur de l'Afrique et a appelé l'implication de tous aux côtés de cette plateforme.


 

Wanyou Jérôme, chargé des Affaires à la CEDEA a affirmé que les atrocités sont devenues le lot quotidien des populations et sont commises par plusieurs acteurs pourtant elles peuvent être évitées.


Il a salué la création de la plateforme qui est un mécanisme de veille de prévention des atrocités de masse et a déploré la montée en puissance des nouvelles menaces telles que les tentatives de déstabilisation par des actions révolutionnaires bien souvent articulées par les enjeux du système, les intérêts personnels ou la géopolitique.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Prévention des atrocités de masse, le Groupe de travail Afrique de l'Action mondiale lance ses activités au siège du CNDH
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement