Cedeao Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cedeao :  Conclusions du sommet, recommandations aux militaires au Mali et en Guinée, le sort de Condé scellé
 

Cedeao : Conclusions du sommet, recommandations aux militaires au Mali et en Guinée, le sort de Condé scellé

 
 
 
 3765 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 septembre 2021 - 07:36



Les chefs d’Etat de la CEDEAO au sommet à Accra (ph)


Le sommet extraordinaire de la CEDEAO qui s’est tenue hier jeudi à Accra au Ghana est passé à l’étape suivante pour essayer de contraindre les dirigeants militaires, d’un au respect du calendrier électoral au Mali et de deux, forcer les militaires en Guinée à organiser une courte transition afin de rendre le pouvoir aux civils. Les deux pays demeurent suspendus au sein de la CEDEAO jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel.


Pour ce qui concerne le Mali, pendant que la CEDEAO a réitéré sa demande pour un respect strict du calendrier de la transition devant conduire à la tenue effective des élections dans le délai non négociable de février 2022, elle a donné six mois à la junte militaire pour ramener le pays à un régime démocratique après l'éviction, le 05 septembre, du Président Alpha Condé. La CEDEAO demande par ailleurs aux autorités de la transition au Mali de soumettre au plus tard à la fin du mois d’octobre 2021, le chronogramme devant conduire aux étapes essentielles pour les élections de février 2022.


Rapports des missions envoyées en Guinée et au Mali


 

Selon le communiqué rendu public par la CEDEAO, les chefs d’Etat et de gouvernement ont pris note du Rapport de la mission de haut niveau dépêchée en Guinée le 10 septembre 2021, mais aussi du rapport de suivi de la transition politique au Mali présenté par le médiateur nigérian, Goodluck Jonathan. La Conférence a été informée de la situation socio-politique en Guinée et de l’apparent engagement du Comité National de Rassemblement et de Développement (CNRD) à œuvrer pour un retour rapide de l’ordre constitutionnel.


Exigence de la libération de Condé et garde-fous au CNRD


La CEDEAO réitère sa ferme condamnation du coup du 5 septembre2021 et réaffirme son exigence pour la libération immédiate et sans condition du Président Alpha Condé. Elle rappelle encore qu’elle tient les membres du Comité National de Rassemblement et de Développement (CNRD) pour responsables individuellement et collectivement de l’intégrité physique du Président Alpha Condé.


Tout en exhortant les militaires au Mali et en Guinée à revenir à l’ordre constitutionnel, la CEDEAO a brandi des sanctions impliquant l’interdiction de voyage des membres du CNRD ainsi que des membres de leur famille et le gel de leurs avoirs financiers et a conseillé aux membres de la junte a ne pas être candidats à l’élection présidentielle. 


Les non-dits du sommet


 

L’exhortation faite par la CEDEAO au CNRD de tenir les élections dans un délai court de 6 mois revient à dire la Communauté se trouve impuissant devant un fait accompli et que le sort de Condé est scellé. Condé a été renversé le 05 septembre dernier par un coup d’Etat et espérerait un retournement de la situation. Les appels à un retour à l’ordre constitution ne sont que des formules diplomatiques émises en attendant d’obtenir la libération de Condé. Dans les coulisses les tractations sont en cours pour lui trouver un pays d’exil.


Le rapport du sommet de la CEDEAO que le Président Nana Akufo-Addo devra présenter dans les prochains jours à la junte en Guinée qui est pleins pourparlers avec les forces vives du pays sera telle bien reçue ? On attend savoir.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Cedeao : Conclusions du sommet, recommandations aux militaires au Mali et en Guinée, le sort de Condé scellé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
CEDEAO quand Alpha Condé fesait ses bêtises tripatouillage de la constitution vous lui avez dit quoi? Pendant ce temps, wattra l'autre adepte du 3e mandat ou 1er mandat de la 3e République a le courage d'aller prendre part aux travaux. Ce monsieur est né avant la honte.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Catapilar
Une vraie coquille vide cette secte appelée Cedeao. D'ailleurs sur les 13 présidents présents 2 briguent leur 3eme et 4eme mandat. Que dit la Cedeao sur les coup d'État constitutionnels? Tant qu'il y aura de 3eme, 4eme et 5eme mandat, il y aura toujours des coups d'état.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Une bande de Mafieux...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour la relève ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Scandale des nominations au COCAN, le ministre des sports a-t-il agi...
 
2122
Oui
32%  
 
4371
Non
66%  
 
123
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement